Achraf Hakimi, une référence mondiale au PSG

Image
Achraf Hakimi, une référence mondiale au PSG (1)
Mis à jour le
8 juillet 2021 à 08:26
par
Devenu une référence mondiale dans le couloir droit, Achraf Hakimi s'est engagé mardi avec le Paris Saint-Germain pour une durée de cinq ans. 65 millions d'euros ont été nécessaires pour convaincre l'Inter Milan de lâcher l'international marocain. Portrait.
Né à Madrid le 4 novembre 1998, Achraf Hakimi grandit dans la ville industrielle de Getafe mais était fait pour le Real Madrid. Après un an de foot à Ofigevi, son talent tape déjà dans l’œil des recruteurs de la Casa Bianca. A 8 ans, le Maroco-espagnol rejoint l’écurie de Florentino Perez. Au sein de l’équipe U-10 B. Il foule les pelouses sous le maillot blanc du Real à tous les niveaux, et dans toutes les catégories d’âge. Une formation complète au sein du club aux treize Ligues des Champions, qui va faire de lui un pilier de la Castilla... Et la fierté de ses parents, qui ont beaucoup sacrifié pour leur fils. « C'était très compliqué, nous étions pauvres, racontera Achraf Hakimi dans l'émission El Chiringuito. Ma mère nettoyait les maisons et mon père était un vendeur ambulant. Nous venons d'une famille modeste qui a toujours lutté pour gagner sa vie. Mes parents ont privé mes frères et sœurs de beaucoup de choses pour je puisse réussir. Aujourd'hui, je me bats tous les jours pour eux. »

C'est au milieu des années 2010 que le phénomène Achraf Hakimi commence à se faire remarquer avec les jeunes pousses du Real Madrid. Défenseur latéral de formation, Achraf Hakimi est capable de jouer à tous les postes dans le couloir droit. Sa polyvalence séduit, son sens du but peut faire basculer des rencontres. Comme en huitièmes de finale de l’UEFA Youth League en 2015 contre Manchester City. Le numéro 12 possède des qualités de débordement et de vitesse impressionnantes pour son âge. Celles-ci ne faibliront pas avec les années. Zinédine Zidane, qui le connaît bien pour en avoir fait un titulaire au sein de la réserve, va lui donner sa chance avec les grands, suite aux problèmes cardiaques de Dani Carvajal. Achraf Hakimi débute avec l'équipe première le 1er octobre 2017 dans un match de Liga face à l'Espanyol Barcelone (2-0). Le jeune homme pressé marque son premier but le 9 décembre 2017 sur une passe de Karim Benzema, un jour de large victoire contre le FC Séville (5-0).

La polyvalence incarnée


La démission de Zinédine Zidane, à la fin de la saison 2017-2018, voit les chances d'Achraf Hakimi de s'installer comme titulaire s'écrouler. Celui qui est devenu international marocain A en 2016, à l'âge de 17 ans, part disputer la Coupe du monde avec les Lions de l'Atlas. Auteur de belles prestations en Russie, le latéral tape dans l'œil du Borussia Dortmund. Un prêt de deux ans au BVB va lui permettre de franchir le palier qui le sépare encore du très haut niveau. En 73 matchs, il inscrira 12 buts et délivrera 17 passes décisives. « Achraf Hakimi est extrêmement offensif, comme défenseur ou comme ailier, salue son entraîneur d'alors, le Suisse Lucien Favre. Il a la capacité de sentir quand c'est le moment pour aller de l'avant. Il le fait très bien dans ces situations. » L'Inter Milan, qui le recrute en juillet 2020 contre un chèque de 40 millions d'euros n'aura pas à regretter son choix. Piston droit dans le 3-5-2 emblématique d'Antonio Conte, Hakimi rayonne et s'impose comme un des maillons forts des futurs champions d'Italie.

La suite, l'international marocain va donc l'écrire sous le maillot du PSG. L'intéressé ne manque pas d'ambition pour ce nouveau défi, à l'image des qualités tout terrain qui sont les siennes. « Je suis un défenseur, avec l’âme d’un attaquant, a expliqué Achraf Hakimi dans sa première déclaration d'après-signature. J’aime apporter ma pierre à l’édifice offensif, être dans l’attaque, et je pense qu’ici il y a de grands joueurs qui peuvent m’aider sur cet aspect. Et forcément, moi aussi je peux aider l’équipe à atteindre ses objectifs. Je dois aider l’équipe avec mes qualités et les mettre à la disposition de l’équipe... En défense, je peux jouer à 3, 5, 4, 2. Tout ce dont l’entraîneur a besoin ! Je suis à sa disposition et à celle de l’équipe. Je veux continuer à construire de grandes choses pour atteindre le plus haut niveau. Ici, c’est possible. L’image que j’ai du club, c’est surtout les grands joueurs qui sont ici et, forcément, les grands joueurs veulent venir dans un grand club comme Paris. Je suis donc heureux d’être ici et d’y évoluer. » L'ambition d'Achraf Hakimi rejoint donc celle du PSG : elle n'a pas de limites.