Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Acquittement de Laurent Gbagbo : l'ex-président ivoirien et Charles Blé Goudé doivent être libérés

Acquittement de Laurent Gbagbo : l'ex-président ivoirien et Charles Blé Goudé doivent être libérés

Laurant Gbagbo acquitté par la CPI.  ©AP Photo/Peter Dejong, Pool

Laurent Gbagbo acquitté, mardi 15 janvier, de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale, sera bien libéré. Les juges de la CPI ont rejeté la demande du procureur de maintenir l'ancien président ivoirien en détention après son acquittement. 

 

"A la majorité, la chambre rejette la requête présentée par le procureur de maintenir Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en détention", a déclaré le juge président Cuno Tarfusser. 

Au lendemain de l'acquittement de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, les procureurs de la Cour pénale internationale avaient annoncé vouloir faire appel. Finalement dans l'après-midi, les juges ont répondu qu'ils estimaient que Laurent Gbagbo devait être libéré estimant que les preuves fournies par l'accusation étaient insuffisantes. 

Ils n'ont pas communiqué quant au temps qu'il faudra pour libérer les deux hommes du centre de détention de La Haye. 

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / J-L. Eyguesier, B. Tricot

Nnotre journaliste Simon Rodier, à La Haye, nous explique quelles sont les éventuelles prochaines étapes pour les ex-accusés. :

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

Gbagbo acquitté

Hier la décision a fait grand bruit à son annonce. "La Chambre fait droit aux demandes d'acquittement présentées par Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé (ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes, fidèles à M. Gbagbo) concernant l'ensemble des charges" retenues contre eux et "ordonne la mise en liberté immédiate des deux accusés", a déclaré le juge président Cuno Tarfusser.

Les deux hommes se sont pris dans les bras en entendant les mots du juge, sous les applaudissements de leurs sympathisants présents dans la tribune publique de la salle d'audience. Ainsi qu'à l'extérieur de la CPI à La Haye :

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

Réaction de l'épouse de Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo pour qui : "la vérité est rétablie"

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

Réactions des partisans de Laurent Gbagbo à Abidjan :
 

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Premier ancien chef d'État à avoir été remis à la Cour, M. Gbagbo, 73 ans, était jugé pour des crimes commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011, née de son refus de céder le pouvoir à son rival, l'actuel président ivoirien Alassane Ouattara. Les violences avaient fait plus de 3.000 morts en cinq mois.

Laurent Gbagbo et Charles Bél Goudé étaient tous deux accusés de quatre chefs de crimes contre l'humanité: meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains, pour lesquels ils ont toujours plaidé non coupable.

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

La décision des juges est un nouveau camouflet pour la CPI. Les tentatives précédentes de la Cour afin de juger des personnalités politiques de haut rang - la plupart en Afrique - ont toutes rencontré des obstacles.

L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba avait été acquitté à la surprise générale en appel en juin 2018. Il avait d'abord été condamné à 18 ans de prison pour des crimes commis par sa milice en Centrafrique entre 2002 et 2003.

> A revoir : Entretien avec François Mattei, journaliste, auteur de "Pour la vérité et la justice" aux éditions du Moment. Il était l'invité de 64 Minutes du 16/07/14 :