Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. AKAA : la France accueille la troisième foire d'art contemporain dédiée à l'Afrique

AKAA : la France accueille la troisième foire d'art contemporain dédiée à l'Afrique

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Paris accueille, cette année encore, la 3ème édition d'AKAA (Also Known As Africa), l'unique foire d'art contemporain et de design tournée vers le continent africain. L'occasion d'élargir les regards sur une Afrique aux visages et facettes multiples. L'artiste ivoirienne Joana Choumali incarne cette génération nomade qui se joue des frontières et des genres artistiques. 

49 galeries, 140 artistes de tous horizons, des oeuvres venues du monde entier, des performances, des échanges, et des retrouvailles... AKAA, c'est tout cela à la fois !
la fondatrice de ce grand rendez-vous dédié au continent africain est ravie de retrouver, pour cette 3ème édition, l'artiste Joana Choumali : "Elle est d'Abidjan, mais elle est aussi citoyenne du monde. Elle est vraiment l'une de ces artistes qui s'imprègnent des mondes qui l'entourent, d'ailleurs. Dans son travail, on voit bien qu'il y a des pôles qui lui sont aussi importants que sa ville natale d'Abidjan, en Afrique du Sud, au Maroc, en France."

Allez sur le site ► AKAA (Also Known As Africa) 

Joana montre ici ses créations récentes, dont une nouvelle série Albahian :  
"Albahian veut dire l'aube, la première lumière du jour en langue agni, parlée dans la région dont est originaire mon père, et moi aussi bien sûr." L'aube et sa lumière si particulière qu'elle a su reproduire à merveille, en juxtaposant méticuleusement photos, broderies et voiles de tissus. Des images prises dans plusieurs pays africains, où elle dévoile pour la première fois sa personne et ses tourments intérieurs.

"Mon processus de création m'aide beaucoup à comprendre mon identité, et à comprendre les autres aussi." Photographe, plasticienne, documentariste, poète... Joana Choumali mixe frontières artistiques, mais aussi géographiques. "Je me donne le droit de ne pas être mise dans une case particulière. Je suis d'abord un être humain, je suis une créatrice, je suis une personne à la recherche de l'autre, de l'ailleurs et de moi-même... "

"Finalement, raconte Victoria Mann, ce qu'on essaye de faire, c'est effacer les géographies, effacer les frontières pour parler d'une Afrique qui est plurielle. Un artiste, il n'est pas africain, ce n'est pas ça qui le défini, il est artiste, il est contemporain."
 

Un artiste, il n'est pas africain, ce n'est pas ça qui le défini, il est artiste.
Joana Choumali

Une fenêtre ouverte sur une Afrique aux multiple facettes, et un horizon qui s'agrandit, cette année 10 galeries d'art supplémentaires sont au rendez-vous. 

Publicité