Amadou Haidara, sur les traces de Naby Keita

Image
Amadou Haidara, sur les traces de Naby Keita (1)
Mis à jour le
23 juillet 2021 à 10:45
par
Amadou Haidara sera très attendu dans les rangs de Leipzig cette saison. L'an passé, sa première saison pleine en Bundesliga avait été tellement convaincante qu'une prolongation de contrat lui a été proposée en mai. De bon augure pour l'exercice à venir ?
Alors que Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté ont quitté Leipzig cet été, Amadou Haidara y a signé une prolongation de contrat. Convaincant l'an passé, il est désormais lié aux Roten Bullen jusqu'en 2025. Ce contrat longue durée va lui permettre de poursuivre son évolution dans le giron Red Bull jusqu'au bout. Arrivé en Europe du côté de Salzbourg, le milieu de terrain a suivi une évolution similaire à celle de Naby Keita. Brillant en Autriche, il a rejoint la Bundesliga pour poursuivre sa progression. Avant de renforcer un cador européen ? Pour le joueur de 23 ans, c'est l'évolution logique de sa carrière. Mais l'heure n'est pas encore venue. Il lui reste encore quelques étapes à franchir même s'il reste sur une première saison pleine chez les professionnels qui a été impressionnante. L'an passé, le Malien a joué un total de 43 matchs. Milieu de terrain de formation, il est allé jusqu'à dépanner sur l'aile gauche pour finir la saison avec six buts et trois passes décisives toutes compétitions confondues. Pas mal pour un joueur qui est surtout réputé pour son activité dans l'entrejeu.

Révélé au Mondial U17


Passé entre les mains de Jean-Marc Guillou lors de son passage à la JMG Academy de Bamako, le droitier a rapidement pu se construire le bagage pour briller au plus haut-niveau. En 2015, il n'a pas raté une seule minute de la Coupe du monde U17. Il a été un des cadres du Mali qui est allé jusqu'à la finale avant de s'incliner devant le Nigeria (0-2). Sa réputation à l'international était déjà faite. Amadou Haidara n'a eu besoin d'attendre qu'un an de plus avant de rallier l'Europe. Et comme plusieurs de ses compatriotes, c'est à Salzbourg que le milieu de terrain a découvert le Vieux-Continent. Le champion d'Autriche l'a d'abord prêté au FC Liefering, son club satellite pour lui permettre de s'adapter à son nouvel environnement. Mais il a très vite compté sur lui. Sa contribution à la victoire des U19 de Salzbourg en Youth League au printemps 2017 a précipité sa découverte de l'élite du football autrichien. Dans la compétition pour les meilleurs U19 d'Europe, le Malien a inscrit deux buts lors de la phase de poules et il a été titularisé lors de la finale face au Benfica Lisbonne de Joao Felix ou Ruben Dias.

La découverte de la Ligue Europa


Quelques mois plus tard, il a goûté aux soirées européennes. Les vraies. Lors des tours préliminaires de C1 mais surtout pendant une épopée en Ligue Europa qui s'est terminée aux portes de la finale avec une élimination par l'OM. Lors de la demi-finale retour, le joueur d'1,75m avait ouvert le score pour permettre aux Autrichiens de croire à une qualification jusqu'à la fin de la prolongation. En parallèle à cette aventure européenne, Amadou Haidara a gagné le premier de ses trois titres de champion d'Autriche. Et il a connu les honneurs de la sélection pour la première fois de sa carrière. Il a pris son envol avec les Aigles du Mali avec deux premières entrées en jeu lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Depuis, il s'est imposé comme un titulaire indiscutable au milieu de terrain de la sélection entraînée par Mohamed Magassouba. Lors de la CAN 2019, le natif de Bamako avait notamment fait trembler les filets lors du dernier match de poules face à l'Angola. Si ses responsabilités ont été grandissantes en équipe nationale, c'est parce que ses progrès en club ont été remarquables.

De Salzbourg à Leipzig


Rapidement, le championnat autrichien est devenu trop petit pour lui. Et c'est en Allemagne que la suite de sa carrière s'est dessinée. En janvier 2019, Leipzig dépense 19 millions d'euros pour le recruter. Un investissement qui n'a pas été regretté. Le joueur arrivait pourtant avec une sérieuse blessure à un genou. Mais il en fallait plus pour refroidir Ralf Rangnick qui était déjà impressionné par son potentiel. « Nous sommes heureux d'avoir recruté Amadou. On a suivi sa progression à Salzbourg et il est devenu un joueur absolument incroyable. Il n'y a pas beaucoup de joueurs de son âge qui ont un tel potentiel. Il a tout ce qu'il faut pour prendre la relève de Naby Keita », expliquait le directeur sportif de Leipzig. Et il a vu juste. A son retour de blessure au mois de mars, le Malien a marqué lors de sa première titularisation en Bundesliga. S'il a dû se contenter de cinq apparitions dans le onze de Leipzig en championnat lors de la saison 2019-2020, l'international malien a su apprendre et progresser pour se faire une place lors de l'exercice suivant.

Milieu défensif ou offensif, dans l'axe ou sur les côtés, il a su jouer partout pour tirer son épingle du jeu. Amadou Haidara a été très utile dans une campagne terminée à la deuxième place du championnat d'Allemagne. Sa vision de jeu et sa qualité de passe lui ont permis de s'affirmer comme un casseur de ligne idéal. Porté vers l'attaque, il a su faire la différence en mettant ses partenaires en position de tir tout en protégeant sa défense. Lors de la finale de DFB-Pokal perdue face au Borussia Dortmund, il a même hérité du rôle de piston gauche. Un dévouement qui a convaincu le RB Leizpig de miser sur lui sur le long terme avec une prolongation de contrat jusqu'en 2025. Et autant de promesses à l'approche de la saison qui pourrait être celle de la confirmation avant de rejoindre un grand d'Europe comme un grand nombre de ses coéquipiers.