Au Tchad, infox en série après la mort du président Idriss Deby [à vrai dire]

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Mis à jour le
30 avril 2021 à 11:17
par Antoine Fonteneau avec Lionel Bellon
Non, le palais présidentiel de N'Djamena n'a pas été attaqué le lendemain de la mort d'Idriss Deby. Non, ces deux hélicoptères n'ont pas été abattus par des rebelles. Au Tchad, les réseaux sociaux ont vu déferler une vague de fausses informations après la disparition brutale du président, appuyées par des photos et des vidéos sorties de leur contexte. Nous les avons vérifiées dans [à vrai dire].