Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Cameroun : impasse dans la crise anglophone

Cameroun : impasse dans la crise anglophone

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

Où sont passés les dirigeants anglophones d'Ambazonie arrêtés par le pouvoir ?  Plus d'un mois après leur extradition du Nigeria, le chef Sisiku Ayuk Tabé et 46 collaborateurs restent introuvables. Dans une vidéo, les séparatistes mettent la pression.

La vidéo dure à peine une minute et marque un tournant dans la crise qui oppose les séparatistes anglophones et le gouvernement Camerounais. Debout, filmé à l'aide d'un téléphone portable par l'un de ses geoliers, un employé du ministère des affaires sociales, enlevé à la fin du mois de février récite la seule et unique revendication des indépendantistes et pose un ultimatum.  "Je demande au ministre des affaires sociales d'intervenir pour qu'une preuve de vie des leaders de la république de l'ambazonie soit publiée. Ils vous donnent 48h, s'il n'y a pas de preuves de vie dans 48h je serai sacrifié", implore l'otage.

Une prise d'otage pour faire pression

Depuis plus de deux mois, Sisiku Ayuk Tabe, le président de l'autoproclamée république d'Ambazonie et l"intégralité de son gouvernement sont détenus quelque part à Yaoundé. Depuis, personne n'a pu les rencontrer. "On ne nous a pas commuiqué la liste des personnes déténus", indique Chemuta Divine Banda, président de la commision des droits de l'homme et des libertés du Cameroun.

Au Cameroun, ce dossier est traité dans le plus grand secret alors que les violences se multiplient dans les régions anglophones. Les séparatistes sont accusés d'avoir tué plus d'une dizaine de gendarmes ces derniers mois. Les forces de défenses et de sécurité elles, multiplient les opérations en représaille et sont régulièrement accusées d'exactions.

► Revoir : notre grand reportage en Ambazonie