Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. CAN 2019 : Les points chauds de la 5eme journée des éliminatoires

CAN 2019 : Les points chauds de la 5eme journée des éliminatoires

La 5eme journée des éliminatoires de la CAN 2019 se dispute ce week-end à travers l’Afrique. Plusieurs équipes sont susceptibles de décrocher leur ticket pour la phase finale. Le point sur les principales rencontres potentiellement décisives dans la course à la qualification.

Madagascar, le Sénégal, la Tunisie et l'Egypte sont les premières équipes à avoir validé leur billet pour la CAN 2019, le mois dernier (le Cameroun pour l’instant pays organisateur est qualifié d’office). D'autres sont susceptibles de les rejoindre ce week-end, à l'occasion de la 5eme journée des éliminatoires, d’autres grossiront au contraire les rangs des éliminés de cette première phase finale à 24 équipes. Coup de zoom sur les principaux chocs à venir.

Gabon - Mali


Bien parti dans le groupe C après son carton plein des deux premières journées, le Mali a concédé par deux fois le nul lors de sa double confrontation face au Burundi. Conséquence : le Gabon, qui a battu deux fois le Soudan du Sud dans le même temps, est revenu à un point des Aigles. C'est dire si l'opposition entre les deux équipes, samedi à Libreville, promet. Pour cette rencontre décisive, les Panthères auront le désavantage d'être privées de leur buteur et capitaine Pierre-Emerick Aubameyang. Désigné joueur du mois d'octobre en Premier League, l'attaquant d'Arsenal a annoncé son forfait, taclant au passage sa Fédération, accusée d'être animée de mauvaises intentions à son égard. Drôle d'ambiance pour préparer un tel choc. Le Burundi, qui suit à un point du Gabon et se déplace chez le cancre sud-soudanais (0 point en 4 matchs), est en embuscade, avec l'espoir de voir les deux leaders se neutraliser.

Togo - Algérie


En s'inclinant au Bénin par la plus petite des marges (1-0) le mois dernier, l'Algérie s'est mise sous pression dans le groupe D. Vainqueur sur le fil en Gambie sur le même score, le Togo s'est lui relancé. Les hommes de Claude Le Roy vont chercher à poursuivre leur remontée dimanche au stade municipal de Lomé. Très décevants à Cotonou, les Fennecs ne l'entendent évidemment pas de cette oreille. « Nous irons là-bas pour gagner et composter notre billet pour la CAN. Il y aura une double motivation : se qualifier dès cette rencontre et surtout réapprendre à gagner en Afrique (sic), cela fait deux ans et demi qu’on n’a pas gagné, il est temps de s’imposer en déplacement. Nous sommes animés d’un esprit revanchard, nous allons là-bas en conquérants », a prévenu le sélectionneur Djamel Belmadi. Les Eperviers sont prévenus. Equipe la plus régulière du groupe, le Bénin ira de son côté en Gambie pour finir le travail.

Afrique du Sud - Nigeria


Avec 8 et 9 points au compteur, l'Afrique du Sud et le Nigeria sont en ballotage très favorable pour la qualification dans le groupe E avant leur affrontement à Johannesburg, samedi en début d'après-midi. Un nul pourrait même suffire aux deux équipes si la Libye (3eme, 4 points) ne prend pas les trois points aux Seychelles. Mais voilà : le Nigeria, battu chez lui par les Bafana Bafana lors de la première journée de ces éliminatoires, entend prendre sa revanche et décrocher son ticket sans attendre la dernière journée, en mars prochain. Très prolifiques le mois dernier face la Libye, les Super Eagles paraissent libérés par la retraite surprise de Victor Moses, qui a rebattu les cartes dans le groupe, géré avec doigté par Gernot Rohr. Face à eux, Lebo Mothiba et les Bafana Bafana s'efforceront de chasser les doutes nés du piteux match nul et vierge ramené le mois dernier des Seychelles.

Congo - RD Congo


Le match phare dans le groupe G opposera dimanche le Congo à la RD Congo. Malheur au vaincu dans ce derby du fleuve, au stade Alphonse Massamba-Débat de Brazzaville, pour lequel les Léopards enregistrent les retours de Youssouf Mulumbu et de Trésor Mputu, mais aussi le forfait de Cédric Bakambu. Pour le sélectionneur des Léopards, Florent Ibenge, il ne s'agira que d'une étape au milieu d'un mois de novembre très chargé, lui qui dirige en parallèle l'AS Vita Club, qualifiée pour la finale de la Coupe de la Confédération. Après avoir loupé le coche lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, la RDC ne peut passer à côté d'une nouvelle compétition majeure. Toujours dans le groupe G, vainqueur à Kinshasa le mois dernier, le Zimbabwe s'est affirmé au fil des matchs comme l'équipe la plus convaincante de la poule, et n’a plus besoin que d’un point pour se qualifier. Les Warriors devront aller le chercher au Liberia.

Guinée - Côte d'Ivoire


Le match Guinée – Côte d’Ivoire sera décisif pour la qualification. Le Syli national n’a besoin que d’un point pour se qualifier, mais devra se méfier d’Eléphants désireux de laver l’affront du match aller, qui les avaient vus s’incliner (2-3). Depuis cette défaite de Bouaké, les hommes d'Ibrahim Kamara sont animés par un esprit revanchard. "Nous revenons petit à petit et il n’est pas exclu que nous leur rendions la monnaie de leur pièce", a ainsi déclaré Serge Aurier. Le capitaine et ses coéquipiers, privés de leur atout majeur Wilfried Zaha, n'auront pas la tâche facile face à une équipe guinéenne renforcée récemment par le milieu de terrain de Naples, Amadou Diawara, et le défenseur binational de Francfort, Simon Falette. Dans l'hypothèse où les coéquipiers de Naby Keita battaient de nouveau la Selefanto, la Centrafrique conserverait une petite chance si elle s’imposait à Huye face au Rwanda, déjà éliminé. Cela fait beaucoup de « si ».