CAN 2021 : Le tirage au sort passé au crible

Image
CAN 2021 : Le tirage au sort passé au crible (1)
Mis à jour le
20 août 2021 à 09:53
par
Le tirage au sort de la CAN 2021, programmée du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun, a été effectué. Alors que le premier tour qualifiera les deux premiers de chaque poule et les quatre meilleurs deuxièmes, quels enseignements peut-on tirer de la composition des six groupes ? Analyse.
Groupe A : Cameroun, Burkina Faso, Ethiopie, Cap-Vert

Pays organisateur de cette édition, le Cameroun ne s'en sort pas mal. Les Lions Indomptables, quintuples champions d'Afrique, ouvriront les hostilités face à un habitué des années 2010, le Burkina Faso, avant de se frotter à deux équipes plus pauvres en repères : l’Éthiopie, séduisante en poules, et le Cap-Vert, de retour en phase finale après une éclipse d’un septennat. Outre celui de jouer devant leur public, les hommes de Toni Conceiçao auront l'avantage de l'expérience : aucun des trois futurs adversaires dans ce groupe A n’était de la fête lors de la précédente phase finale, en 2019 en Egypte.

Groupe B : Sénégal, Zimbabwe, Guinée, Malawi

Finaliste malheureux de l’édition 2019 et toujours en quête d’un premier sacre continental, le Sénégal se mesurera dans le groupe B à des équipes qui lui sont familières : le Zimbabwe, qui était déjà son adversaire à ce stade lors de l'édition 2017 et qui jouera sa troisième CAN de rang après être sorti de la poule de l’Algérie, la Guinée, elle aussi régulière en phase finale à défaut d’exploiter toujours son potentiel au maximum. Numéro un continental au classement FIFA, les hommes d'Aliou Cissé ont des chances d'être déjà qualifiés quand viendra le temps d'affronter le Malawi, qui avait surpris l’Ouganda pour décrocher sa qualification sur le fil.

Groupe C : Maroc, Ghana, Comores, Gabon

Meilleure défense des éliminatoires avec un seul but encaissé, le Maroc de Vahid Halilhodzic se présentera revanchard dans la quête d’un deuxième titre après celui de 1976. Surpris en huitièmes de finale par le Bénin lors de la précédente édition, les Lions de l’Atlas sont bien décidés à obtenir au Cameroun un résultat plus conforme à leur statut de favori. Il devront pour cela se défaire du Ghana, régulier à défaut d’être aussi fort que dans les années 2005-2015, des Comores, qualifiées pour la première fois, et du Gabon, qui verra la génération Aubameyang livrer un de ses derniers tournois.

Groupe D : Nigeria, Égypte, Soudan, Guinée-Bissau

L’un des gros chocs de ce premier tour verra l’Égypte et ses sept titres continentaux croiser le fer avec le Nigeria et ses trois sacres dans le groupe D. Passés à côté chez eux il y a deux ans, les Pharaons d’Hossam Al Badry seront avides de revanche face aux Super Eagles de Gernot Rohr, médaillés de bronze sortants. Le Soudan, revenu en phase finale après être sorti d’une poule relevée qui abritait aussi le Ghana et l’Afrique du Sud, tentera de jouer les arbitres et de troubler la hiérarchie. Pas simple. Cela ne le sera pas davantage pour la Guinée-Bissau, malgré l’expérience que les Djurtus ont accumulée en ne manquant aucune des éditions depuis 2017.

Groupe E : Algérie, Sierra Leone, Guinée équatoriale, Côte d’Ivoire

L’Algérie, tenant du trophée, évoluera dans le groupe E et aura lors un gros test face à la Côte d’Ivoire, que les Fennecs avaient battu au bout du suspense et des tirs au but en quarts de finale il y a deux ans. Cette rencontre de la troisième journée pourrait toutefois être sans enjeu si les coéquipiers de Riyad Mahrez font le plein contre la Sierra Leone, qualifiée aux dépens du Bénin dans les conditions que l’on sait, et la Guinée équatoriale, de retour en phase finale après une éclipse de six ans. Sauf gros coup de théâtre, cette poule paraît promise aux hommes de Djamel Belmadi et à ceux de Patrice Beaumelle.

Groupe F : Tunisie, Mali, Mauritanie, Gambie

La Tunisie hérite d’un groupe F en forme de remake, puisque les trois premières équipes qui le composent (Tunisie, Mali, Mauritanie) s'étaient déjà rencontrées au premier tour en 2019. Avec le sang neuf de jeunes talents binationaux, les Aigles de Carthage de Mondher Kebaier devront en découdre avec les Aigles du Mali, qui entendent enfin réussir en « A » ce qu’ils parviennent régulièrement à faire en équipes de jeunes ou avec les locaux, à savoir atteindre le dernier carré. Deux équipes moins expérimentées chercheront à tirer leur épingle du jeu : la Mauritanie qui jouera sa deuxième phase finale et a gagné en assurance depuis 2019 et la Gambie, sortie d’une poule également composée du Gabon, de la RDC et de l’Angola pour décrocher sa première qualification.

La CAN 2021 débutera le 9 janvier prochain. L'échéance peut paraître proche, mais beaucoup d'eau va couler sous les ponts d'ici là, avec les six matchs des éliminatoires Mondial 2022 programmés cet automne. De quoi confirmer ou au contraire bouleverser la hiérarchie annoncée aujourd'hui.