CAN : les éliminatoires livrent un premier verdict

Image
CAN : les éliminatoires livrent un premier verdict (1)
Mis à jour le
2 décembre 2020 à 00:35
par
Le Sénégal, l'Algérie, la Tunisie et le Mali ont décroché leur qualification pour la prochaine CAN lors des troisième et quatrième journées des éliminatoires, disputées ces derniers jours sur le continent. Retour sur ce marathon de 48 rencontres riches en enseignements.
Les choses ont commencé à se décanter doucement, lors des troisième et quatrième journées des éliminatoires de la prochaine CAN, disputées ces derniers jours à travers l'Afrique. Quatre équipes ont profité de ces doubles confrontations pour décrocher leur ticket pour la phase finale, qui se tiendra au Cameroun début 2022 : le Sénégal en gagnant en Guinée-Bissau après s'être imposé sur sa (mauvaise) pelouse, à Thiès, l'Algérie et la Tunisie en ramenant un nul, respectivement de Zimbabwe et de Tanzanie, après avoir gagné sur leur terrain, enfin le Mali en battant deux fois la Namibie. Deux fois vainqueur de la Centrafrique, le Maroc, emmené par un Hakim Ziyech étincelant, ne tardera pas à les rejoindre.

Gagner à l'extérieur reste difficile


Si toutes ces équipes ont fait montre d'une enviable solidité en déplacement, s'imposer à l'extérieur n'est toujours pas chose facile sur le continent africain. L'Ouganda et le Burkina Faso l'ont constaté à leurs dépens. Alors qu'elles auraient pu se qualifier en cas de victoire à l'extérieur, ces deux nations émergentes ont échoué, concédant respectivement la défaite au Soudan du Sud et le nul au Malawi. Partie est également remise pour le Nigeria, accroché par la Sierra Leone, et pour le Ghana, battu sur le fil par le Soudan à Omdurman. Les deux géants anglophones d'Afrique de l'Ouest restent néanmoins en ballotage favorable.

L'Egypte et la RDC relancées


Mal partis dans ces éliminatoires lors des deux premières journées disputées à l'automne 2019, plusieurs ténors se sont ressaisis à l'occasion de cette double date. Après avoir concédé un nouveau nul chez elle, la RDC s'est relancée en allant gagner en Angola. L'Egypte a confirmé au Togo son succès de la 3eme journée, tout comme l'Afrique du Sud sur la pelouse de Sao Tomé et Principe. Si la Côte d'Ivoire aurait sans doute mérité de ramener plus qu'un nul de Madagascar, Eléphants et Barea devront se méfier de l'Ethiopie, revenue à un point. Le Bénin reste bien orienté malgré la mise en échec subie au Lesotho.

Les Comores, équipe surprise ?


Avec l'élargissement du plateau à 24 équipes et 2 tickets qualificatifs par poule, la CAN est devenue plus accessible aux équipes que l'on qualifiait autrefois de « petites ». Madagascar, quart-finaliste de l'édition 2019, a montré la voie, tout comme la Mauritanie et le Burundi. Les deux équipes ont été versées dans la même poule qualificative, et leur double confrontation a tourné à l'avantage des Hirondelles, victorieuses à Bujumbura après avoir réussi un nul à Nouakchott. Auteurs d'une pareille performance contre le Kenya, les Cœlacanthes des Comores sont bien partis pour décrocher une première qualification pour une phase finale, dont rêve également la Gambie. Mais cette dernière s'est davantage illustrée par l'accueil inqualifiable réservé à son adversaire gabonais.

La Gambie risque des sanctions


Arrivés à Banjul le soir précédant leur match contre les Scorpions, les joueurs du Gabon et leurs encadrants ont été retenus de longueurs heures durant dans les locaux de l'aéroport. Une interminable attente ponctuée par les posts de Pierre-Emerick Aubameyang sur les réseaux sociaux, partagés en masse par les nombreux suiveurs de l'attaquant d'Arsenal. Finalement libérées au petit matin, les Panthères ont joué et perdu (2-1). Mais l'affaire pourrait ne pas en rester là. Après une réunion d’urgence qui lui a permis d’entendre les deux parties en présence, la Confédération africaine de football a annoncé « sa décision de saisir les instances disciplinaires en vue d’examiner les causes de cet incident, d’en établir les responsabilités et d’appliquer les sanctions conséquentes. » Les éliminatoires sont donc susceptibles de connaître une prolongation sur tapis vert avant les deux dernières journées, en mars prochain.