Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Coronavirus en RDC : Félix Tshisekedi ordonne l'état d'urgence et isole Kinshasa

Coronavirus en RDC : Félix Tshisekedi ordonne l'état d'urgence et isole Kinshasa

Une file de taxis dans les rues de Kinshasa, RDC, 20 décembre 2018. © Reuters

Le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi a décrété mardi soir "l'état d'urgence" ainsi que l'isolement de la capitale Kinshasa du reste du pays pour éviter la propagation du coronavirus. Le président congolais mise également sur une production " en quantité industrielle" de la chloroquine.

"Je décrète l'état d'urgence", a déclaré le président de la République démocratique du Congo dans une allocution télévisée ce mardi 24 mars.

Félix Tshisekedi a aussi annonçé "l'interdiction de tous les voyages de Kinshasa vers les provinces, et des provinces vers Kinshasa, afin de permettre le confinement de la ville de Kinshasa, foyer de la pandémie". La RDC a officiellement déclaré 45 cas dont trois décès et au moins une guérison, tous à Kinshasa, ce mardi 24 mars.
 

"Urgent" de produire la chloroquine "en quantité industrielle"

Félix Tshisekedi a estimé mardi qu'il était "urgent" de produire de la chloroquine "en quantité industrielle" face au coronavirus. "Il est urgent en effet que soit produite une quantité industrielle de la chloroquine, qui semble avoir montré son efficacité jusqu'à ce jour dans certains pays", a déclaré le président congolais, faisant allusion au récent communiqué d'une entreprise pharmaceutique installée en RDC.

Dans ce communiqué, Pharmakina affirme qu'elle est disposée "à fournir de la quinine aux chercheurs disposés à travailler sur cette piste de la recherche scientifique".

Le président a souligné que "tous les scientifiques n'ont pas encore marqué leur unanimité", mais souhaite "réfléchir sans délai" sur "l'opportunité d'une pareille démarche".

Les avis sont partagés sur l'effet contre le SARS-Cov-2, le virus qui provoque le Covid-19, de la chloroquine, un antipaludéen bon marché, et de son dérivé, l'hydroxychloroquine.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle à la prudence et "condamne l'usage de médicaments sans preuve de leur efficacité".
 

Publicité