Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Côte d'Ivoire : les partisans de Laurent Gbagbo victimes d'une fausse information

Côte d'Ivoire : les partisans de Laurent Gbagbo victimes d'une fausse information

© C. MOSALA/ TV5Monde

Une rumeur a agité la Côté d'Ivoire ce vendredi 14 décembre : Laurent Gbagbo libéré provisoirement. Une libération annoncée par son avocat et sa femme... Avant un démenti de la CPI. La vidéo d'annonce de Simone Gbagbo a été retirée de sa page Facebook.

"Gbagbo libéré", "Laurent Gbagbo président" et "On aime Gbagbo !": des milliers de personnes ont pris les rues de Yopougon, grand quartier populaire d'Abidjan, favorable à l'ex-président ivoirien actuellement jugé par la Cour pénale internationale (CPI), après l'annonce erronée de sa libération provisoire.

Récemment libérée, son épouse Simone Gbagbo, induite en erreur par des proches, a annoncé sa libération vendredi 14 décembre à midi à des journalistes et dans une vidéo sur son compte Facebook, avant de supprimer la vidéo un peu plus tard... "aucune décision" n'ayant été prise, selon un porte-parole de la CPI.

Pendant plusieurs heures, les supporters de Laurent Gbagbo ont exprimé leur joie sans que quiconque ne les informe du revirement de situation... Mais quand notre correspondant sur place leur a demandé ce qu'il pensait du fait que Laurent Gbagbo n'est, à l'heure actuelle, pas libre, leurs réactions sont unanimes : ils refusent d'y croire... Malgré la déclaration de la CPI et le retrait de la vidéo Facebook de Simone Gbagbo.