Cour pénale internationale : Laurent Gbagbo acquitté

Image
Cour pénale internationale : Laurent Gbagbo acquitté (1)
Laurent Gbagbo, ici le 6 février dernier lors d'une audience de la Cour pénale internationale, vient d'être acquitté des accusations de crimes contre l'humanité.
AP/ Archives
Mis à jour le
31 March 2021 à 19:51
par Pierre Desorgues AFP
La Cour pénale internationale (CPI) vient de confirmer l'acquittement prononcé en 2019 de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, premier ancien chef d'Etat qu'elle a jugé, lors d'un procès pour crimes contre l'humanité liés aux violences post-électorales en 2010 et 2011. Un de ses proches, Charles Blé Goudé, ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes, est également acquitté.
Les juges ont donc rejeté l'appel de la procureure de la CPI contre la décision de la chambre de première instance qui avait acquitté l'ancien président Laurent Gbagbo et un de ses proches, Charles Blé Goudé, ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes, lors d'un procès pour crimes contre l'humanité liés aux violences post-électorales en 2010 et 2011.
 

Laurent Gbagbo, premier ancien chef d'Etat jugé par la CPI, et Charles Blé Goudé ont toujours clamé leur innocence dans ces crimes ayant fait 3.000 morts en Côte d'Ivoire, lors de violences nées du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître fin 2010 la victoire à la présidentielle de son rival Alassane Ouattara.

En confirmant l'acquittement sous l'oeil de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, présents à l'audience, la chambre d'appel de la CPI écarte définitivement la tenue d'un procès en appel et a clos l'affaire, près de 10 ans après l'ouverture du dossier.

Charles Blé Goudé, également acquitté

"A la majorité, la chambre d'appel rejette l'appel du procureur et confirme la décision de la chambre de première instance", a déclaré le juge présidant la chambre d'appel, Chile Eboe-Osuji, ancien président de la Cour pénale internationale, basée à La Haye.

 Laurent Gbagbo : retour sur dix ans de procédure judiciaire à la Cour pénale internationale
Chargement du lecteur...
Laurent Gbagbo a hoché de la tête à l'annonce de la décision, puis a levé deux pouces en l'air et a souri. A la fin de l'audience, il s'est levé et a applaudi, tandis que Charles Blé Goudé à légèrement secoué ses poings en signe de victoire.

La CPI "abroge par la présente toutes les conditions restantes à la libération de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude", a poursuivi le juge, ordonnant aux fonctionnaires du tribunal de "prendre des dispositions pour le transfert en toute sécurité de Laurent  Gbagbo et Charles Blé Goudé vers le ou les Etats d'accueil".

Depuis son acquittement, Laurent Gbagbo vit en Belgique. La CPI avait refusé sa demande de liberté sans condition, mais autorisé l'ex-président à quitter la Belgique vers un pays acceptant de le recevoir.

Un retour en Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo loin d'être acté

En possession, selon son avocate, de deux passeports, un ordinaire et un diplomatique, remis par les autorités ivoiriennes, l'ex-président avait annoncé en décembre son désir de rentrer en Côte d'Ivoire, mais ce retour se fait toujours attendre.

Les partisans de l'ancien président ivorien n'ont pas tardé à manifester à Abidjan leur joie au moment de l'annonce du verdict. Selon son avocate Habiba Touré "rien ne doit plus faire obstacle à son retour dans son pays."
 
Chargement du lecteur...
Le retour de l'ancien président ivorien à Abidjan est loin cependant d'être acté. Laurent Gbagbo a été condamné à vingt ans de prison par la justice ivorienne comme le souligne notre correspondante en Côte d'Ivoire, Christelle Pire.
 
Chargement du lecteur...