Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. De Mahrez à Choupo-Moting, le mercato des joueurs africains

De Mahrez à Choupo-Moting, le mercato des joueurs africains

Achevé la semaine passée, le mercato estival 2018 a vu de nombreux joueurs africains changer de club. Retour sur quelques transferts significatifs.

Le plus prestigieux : Riyad Mahrez (Algérie), de Leicester City à Manchester City


Plusieurs fois annoncé, à chaque fois repoussé, le transfert de Riyad Mahrez à Manchester City était en train de devenir l’un des grands « serpents de mer » du mercato. Cette époque est révolue : le milieu offensif international algérien s’est enfin engagé en faveur des Citizens cet été. Le club entraîné par Pep Guardiola a déboursé une somme avoisinant les 68 millions d’euros pour s’attacher les services de celui qui fut désigné meilleur joueur de Premier League en 2016, dans la foulée du sacre surprise de Leicester City, dont il fut l’un des principaux artisans. Sous ses nouvelles couleurs, le natif de Sarcelles va devoir se montrer rapidement opérationnel, sous peine de se voir doublé par une imposante concurrence. L’ampleur des ambitions et donc du calendrier de Manchester City devraient quoi qu’il arrive lui autoriser un temps de jeu substantiel.

Le plus profitable : André-Frank Zambo Anguissa (Cameroun), de Marseille à Fulham


André-Franck Zambo Anguissa a quitté cet été l'Olympique de Marseille pour Fulham quelques heures avant la clôture du marché anglais, contre la somme de 30 millions d'euros. Soit plus de trente fois que son prix d'achat, lors de son arrivée en 2015 en provenance du Stade de Reims. Une sacrée plus-value réalisée par le club phocéen sur ce joueur accrocheur et endurant, qui devient ainsi la troisième plus grosse vente de l'histoire de l'OM, derrière Michy Batshuayi et Didier Drogba. A la différence que Zambo Anguissa n'est pas attaquant mais milieu de terrain défensif. Désireux d'étoffer son effectif, Fulham n'a pas lésiné sur la dépense en ce « deadline day ». Confronté à la surenchère de West Ham, le promu londonien a doublé sa première offre, pour atteindre un montant que le club vendeur ne pouvait décemment refuser. Un nouveau défi attend André-Franck Zambo Anguissa : prouver qu'il a toute sa place dans la très concurrentielle Premier League.

Le plus rationnel : Karl Toko Ekambi (Cameroun), d'Angers à Villarreal


Vite fait, bien fait, à l’image des qualités du joueur au moment de conclure face au but : Karl Toko Ekambi a trouvé un accord avec Villarreal dès le 7 juin, soit trois jours avant l’ouverture officielle du mercato. Auteur de 17 buts en Ligue 1 avec Angers lors de l’exercice précédent, l’attaquant international camerounais avait depuis plusieurs semaines arrêté son choix sur le « sous-marin jaune », qui a déboursé 20 millions d’euros pour s’attacher ses services. Le club idéal pour poursuivre sa progression dans la discrétion ? Tel est en tout cas le pari du dernier lauréat du Prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1. Comme le Congolais Cédric Bakambu avant lui, le Lion Indomptable fait le pari d’une progression linéaire. Pour l’heure, Toko Ekambi est toujours muet, dans une équipe qui marque trop peu (1 but après trois journées de Liga).

Le plus décevant : Ahmed Musa (Nigeria), de Leicester à Al-Nasr


Devenu le temps d'un doublé le joueur africain le plus excitant de la dernière Coupe du monde, Ahmed Musa va poursuivre sa carrière sous les cieux lucratifs du Golfe persique. Pourtant pas encore trentenaire, l'attaquant nigérian a été transféré cet été à Al-Nasr (Arabie saoudite) contre une somme de 16,5 millions d’euros. Critiqué pour avoir privilégié le financier au sportif, le Super Eagle a tenté de se justifier. « Je voulais rester en Angleterre parce que c’était mon rêve depuis des années, mais qu’auriez-vous fait si on vous avait dit qu’une offre a été acceptée pour vous ?, interroge le Super Eagle, qui règle ses comptes avec Leicester City, son ancien club. Les discussions ont porté sur la façon dont je serai parti pour de l’argent mais personne n’a pris en compte le fait que Leicester City m’a également vendu pour cet argent. Les transferts ne peuvent avoir lieu que si les deux parties sont d’accord et c’était le cas pour moi. »

Le plus inattendu : Eric-Maxim Choupo-Moting (Cameroun), de Stoke City au PSG


En voilà un dont la trajectoire de carrière prédestinait à l’Arabie Saoudite ou à la Turquie. Et pourtant… A 29 ans, Eric-Maxim Choupo-Moting a quitté Stoke City, relégué en Championship (D2 anglaise) pour le Paris Saint-Germain. Incroyable ? Pas autant qu’il n’y paraît. Plutôt en perte de vitesse ces dernières saisons, le polyvalent attaquant international camerounais fait agent commun avec Julian Draxler et Thilo Kehrer, les deux joueurs allemands du PSG, passés comme lui par Schalke 04. Surtout, « Choupo » connaît bien Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur des champions de France, pour avoir été sous ses ordres à Mayence entre 2011 et 2014. « Ce ne sera pas facile pour Maxim d’être le remplaçant d’Edi parce qu’il veut jouer tout le temps. Donc tu ne peux pas t’attendre à jouer beaucoup de minutes mais tu dois être positif, travailler dur et Maxim est dans cet état d’esprit. Il a un caractère très positif. On a besoin d’un joueur qui a ces caractéristiques. Maxim, il peut avoir un impact en une minute, il ne perd jamais espoir et peut être décisif dès qu’il sort du banc », a dit Tuchel de sa recrue de dernière minute. Et cette dernière arrive libre, ce qui est toujours bon à prendre en ces temps de fair-play financier.

En attendant le prochain mercato, en janvier 2019, les joueurs libres peuvent s’engager en dehors des périodes de mutation. C’est le cas de Yaya Touré, qui, sans contrat depuis son départ de Manchester City, vient de signer à l’Olympiacos Le Pirée où il a reçu un accueil digne d’une rock star.

Publicité