Diallo, Haller, Mejbri : Trois « recrues » très attendues

Image
Diallo, Haller, Mejbri : Trois « recrues » très attendues (1)
Mis à jour le
11 juin 2021 à 08:09
par
Plusieurs équipes nationales africaines ont accueilli ces derniers mois de nouveaux joueurs binationaux formés dans leur pays natal en Europe. C'est notamment le cas du Sénégal avec Abdou Diallo, de la Côte d'Ivoire avec Sébastien Haller et de la Tunisie avec Hannibal Mejbri. Coup de zoom sur trois « recrues » très attendues.

Abdou Diallo (25 ans, défenseur, Sénégal)


Ancien capitaine des Espoirs tricolores, Abdou Diallo aurait pu participer cet été aux Jeux Olympiques avec l'équipe de France, en figurant parmi les trois jokers de plus de 23 ans. Le défenseur polyvalent du PSG a fait un tout autre choix en répondant positivement aux avances du Sénégal en mars 2021. Le résultat de discussions entamées plusieurs mois plus tôt par le sélectionneur des Lions de la Teranga, Aliou Cissé. Le discours ambitieux de celui qui fut aussi joueur du PSG durant sa carrière, couplé à ses récents voyages au Sénégal ont contribué à convaincre l'ancien joueur de Monaco de la pertinence de ce choix. Capable de jouer dans le couloir gauche ou dans l'axe, la recrue binationale offre des possibilités nouvelles au patron technique des vice-champions d'Afrique. Se sentant à la fois français et sénégalais, Abdou Diallo ne vit pas son changement de nationalité sportive comme un déchirement. « Ça en dérange certains que des joueurs puissent passer d'une sélection à une autre, a déclaré le natif de Tours à L'Equipe. Mais c'est comme ça, c'est notre droit, notre identité. On ne peut pas se renier. On ne veut pas se renier. Personne ne m'enlèvera ma double culture. C'est ma force. »

Sébastien Haller (26 ans, attaquant, Côte d'Ivoire)


Régulièrement ces dernières années, Sébastien Haller apparaissait dans la liste des joueurs susceptibles de pallier une éventuelle absence d'Olivier Giroud en Bleu. Grand et puissant, doté d'une enviable efficacité, l'intéressé a longtemps espéré une convocation de Didier Deschamps, mais celle-ci n'est jamais arrivée. Né à Ris-Orangis, celui qui a cet hiver quitté West Ham pour l'Ajax Amsterdam a senti que le moment était venu de dire oui au pays de sa mère. « [Le sélectionneur] Patrice Beaumelle est venu me voir il y a quelques mois à ce sujet. J’ai toujours eu le choix de la Côte d’Ivoire dans un coin de ma tête quand j’ai commencé le foot. Cela a toujours été d’actualité dans le sens où j’ai les deux nationalités. Pendant un bon moment, c’est vrai que la suite logique était d’aller avec la France parce que j’avais connu les catégories de jeunes et que j’avais grandi en France. Mais on mûrit, on réfléchit, beaucoup de choses se passent. Il y a aussi des contextes qui font qu’un choix peut être orienté. Aujourd’hui, si j’ai fait ce choix, c’est que j’arrive à un âge où je n’ai pas trop envie de jouer sur je ne sais quelle incertitude », a confié Sébastien Haller à L'Equipe. Formé à l'AJ Auxerre, l'avant-centre souhaite s'inscrire dans la durée chez les Eléphants. Son aventure a bien commencé, avec un but dès sa première apparition sous la tunique orange.

Hannibal Mejbri (18 ans, milieu, Tunisie)


La Tunisie a célébré avec beaucoup de faste l'arrivée d'Hannibal Mejbri chez les Aigles de Carthage. Le choix du milieu de terrain de la réserve de Manchester United est précoce. Au contraire de Sébastien Haller et d'Habib Diallo, ex-piliers de l'équipe de France Espoirs, le prometteur joueur a bifurqué après avoir simplement connu les U16 et les U17 tricolores. Malgré les tentatives de la Fédération française de football pour le retenir, le natif d'Ivry-sur-Seine a tenu la parole donnée à Slim Ben Othman. « Hannibal is back », a posté avec malice le chargé des binationaux pour la Fédération tunisienne (FTF). Les dernières semaines ont vu les premières fois s'enchaîner : premières minutes jouées en professionnel à l'occasion de la victoire des Red Devils contre Wolverhampton (1-2) le 23 mai dernier, débuts en équipe nationale tunisienne, le 5 juin pour la seconde période face à la RD Congo (1-0). Plein de culot et de présence aux quatre coins du terrain, le jeune homme à la crinière blonde a séduit les supporters des Aigles. L'entraîneur de Manchester United, Ole Gunnar Solskjaer, pourrait prêter Hannibal Mejbri, histoire que s'aguerrisse celui qui était passé de Monaco à Manchester United contre dix millions d'euros en 2019.