Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Didier Drogba, une légende raccroche les crampons

Didier Drogba, une légende raccroche les crampons

Après une dernière aventure à Phoenix en deuxième division américaine, Didier Drogba a annoncé qu'il raccrochait les crampons. L'occasion de nous pencher sur les grands moments d'une carrière de près de deux décennies.

Cette fois, c'est bien fini. A 40 ans, Didier Drogba a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi qu'il mettait un terme à sa carrière. Après avoir disputé une dernière saison sous le maillot du Phoenix Rising, en deuxième division américaine, l'attaquant ivoirien a posté un message d'adieu aux terrains. « J'aimerais remercier tous les joueurs, coachs, équipes et supporters que j'ai rencontrés et qui ont fait de cette carrière un moment très spécial », a-t-il écrit sur son compte Twitter. « Un grand merci du fond du cœur à ma famille, mon équipe personnelle, de m'avoir soutenu durant toute ma carrière, dans les bons comme dans les mauvais moments. »

Passé par la France (Le Mans, Guingamp, Marseille), l'Angleterre (Chelsea), la Chine (Shanghaï), la Turquie (Galatasaray) et le Canada (Impact Montréal), Didier Drogba a notamment remporté quatre titres de champion d'Angleterre et la Ligue des champions 2012 avec les Blues. Auteur de 65 buts en 104 sélections, il est le meilleur buteur de l'histoire de la Côte d'Ivoire, conduisant les Eléphants à trois phases finales de Coupe du monde (2006, 2010, 2014) et deux finales, perdues, de la Coupe d'Afrique des Nations, en 2006 et 2012. « Hâte de démarrer le prochain chapitre en espérant que Dieu me bénisse une fois de plus, comme il l'a fait pendant toute ma carrière », a conclu Didier Drogba. Avant de savoir de quoi cette nouvelle vie sera faite, nous vous proposons un retour en arrière.

6 mai 2004 : à jamais dans l'histoire de l'OM


Pour Didier Drogba, la marche vers le très haut niveau sera laborieuse. Au contraire d'un surdoué précoce comme Samuel Eto'o, l'enfant de Yopougon, qui vit en France depuis l'âge de 5 ans, va mettre du temps à percer. Recruté par Le Mans, il évolue en équipe réserve, lorsqu'il passe enfin professionnel à l'âge de 21 ans, il débute le plus souvent les matchs sur le banc, dans l'ombre du titulaire Daniel Cousin. Repéré lors de la saison 2001-2002, il rejoint Guingamp pour 100.000 euros cet hiver-là. L'ascension commence, et c'est l'OM qui va obtenir sa signature. A Marseille, Drogba comble les supporters. Auteur de 19 buts en championnat, il est le grand artisan de l'épopée en Coupe de l'UEFA, la première en Coupe d’Europe depuis 1999 et la défaite contre Parme. Dniepropetrovsk, Liverpool, Inter Milan : l'avant-centre est décisif à chaque match.

Son chef d'œuvre ? La demi-finale retour du 6 mai 2004, contre Newcastle, qui le voit signer un doublé. L'OM perdra la finale, mais Drogba est entré dans la légende du Vélodrome. « Ce match, c’est un truc de fou. C’est inexplicable. Le stade était grave à bloc, ça chantait, ça hurlait, ça sautait dans les tribunes. Dès l’échauffement c’était surréaliste. Irréel. Tu essaies de te concentrer (...), mais tu es transporté par cette ambiance de malade ! », se souviendra le joueur, ému, sur OMtv. « Dans l'histoire du football, j'ai rarement vu un joueur porter son équipe sur ses épaules autant que Didier Drogba. Tout était construit autour de lui. Ah si ! Avant lui, il n'y a eu que Maradona à Naples dans les années 1980… », dira, des années plus tard, Vincent Labrune, alors président de l'OM. Contre un chèque de 38 millions d'euros, Drogba quittera la Canebière pour Chelsea après 32 buts en 52 matchs sous les couleurs phocéennes.

8 octobre 2005 : l'appel de Khartoum


Avant d'entrer dans l'histoire de l'OM, Didier Drogba a entamé une carrière internationale, devenant, au fil des matchs, le fer de lance d'Éléphants dans le creux de la vague depuis leur victoire à la CAN 1992. Leader par son efficacité sur le terrain, l'attaquant l'est aussi par son charisme et son ascendant sur ses coéquipiers. La preuve la plus éclatante en est fournie le 8 octobre 2005. Soir de victoire, soir de fête à Khartoum pour la Côte d'Ivoire, qui se qualifie pour sa première phase finale de Coupe du monde. Nuit d'inquiétude aussi pour un pays en guerre. Dans le vestiaire, Didier Drogba prend le micro et s'exprime, en direct à la télévision : « Ivoiriennes, Ivoiriens, on vous a prouvé que toute la population de Côte d'Ivoire peut cohabiter et jouer ensemble pour un même objectif. Aujourd'hui, on vous le demande à genoux : un pays qui a toutes ces richesses ne peut pas sombrer dans la guerre. Déposez les armes. Organisez des élections. »

Symbolisée par sa doublette offensive constituée d'Aruna Dindane, Dioula musulman, et de Didier Drogba, Bété chrétien, cette équipe faite de diversité crie son attachement à la paix et au vivre ensemble. L'impact de l'appel de Khartoum est réel. Le processus de paix débute. Le match de la réconciliation, disputé le 6 juillet 2007 à Bouaké, la capitale des rebelles, en témoigne. Devant un stade comble, qui n'avait pas vu un match international depuis des années, la Selefanto surclasse Madagascar (5-0), avec un dernier but superbe de Drogba. Désigné Ballon d'Or africain cette année-là, le joueur de Chelsea se rendra à Bouaké avec son trophée. Il n'empêchera pas la reprise de la guerre civile en 2010 (« Je ne suis pas Superman », lâchera-t-il) mais ne sera jamais récupéré par l'un ou l'autre des deux camps. Quant à la sélection ivoirienne, c'est sans Didier Drogba mais avec tous les joueurs dont il accompagna l'éclosion qu'elle remportera enfin la CAN en 2015.

19 mai 2012 : dans la légende de la Ligue des Champions


Parmi tous les maillots portés Didier Drogba durant sa longue carrière, celui de Chelsea revêt une importance particulière. L'attaquant devient l'homme de base de José Mourinho, qui l'avait repéré lors de la rencontre de Ligue des Champions entre l'OM et le FC Porto. Après des débuts difficiles (la presse et le public lui reprochent alors de tomber trop facilement), Drogba s'accroche et fait peu à peu taire les critiques. La saison 2006-2007, qui aboutira à son premier Ballon d'Or africain, le voit s'imposer définitivement dans le cœur des supporters.

En dix saisons chez les Blues, l'Ivoirien va décrocher le Graal : une victoire en Ligue des Champions, le 19 mai 2012. Et sur le terrain de son adversaire, le Bayern Munich, qui plus est ! Cinq minutes après l'ouverture du score du Bayern, Didier Drogba égalise d'un coup de tête rageur sur corner. Les deux équipes disputeront les prolongations. Durant celles-ci, « DD » concède un penalty, qui sera manqué par Robben, puis marque sans trembler le tir au but victorieux. « Didier inscrit beaucoup de buts et des buts importants comme ce soir, mais son plus grand apport, c'est son état d'esprit. Il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'il a apporté à ce club », saluera Roberto Di Matteo, l'entraîneur de Chelsea. Didier Drogba choisira de quitter le club londonien en pleine gloire. Il y reviendra en 2014-2015, gagnant le dernier de ses quatre titres de champion d'Angleterre.