Édouard Mendy : de footballeur amateur à meilleur gardien du monde

Image
Édouard Mendy : de footballeur amateur à meilleur gardien du monde (1)
Édouard Mendy récompensé lors de la cérémonie Fifa "The Best" le 17 janvier 2022
Associated Press - Harold Cunningham
Mis à jour le
22 janvier 2022 à 16:35
par
Édouard Mendy a été nommé meilleur gardien de l’année par la Fifa, lundi 17 janvier. Un nouveau trophée individuel qui vient récompenser la saison hors-norme du gardien sénégalais de 29 ans, encore joueur amateur il y a cinq ans. Portrait.

Édouard Mendy devra se contenter d’une remise des prix à distance pour son deuxième trophée individuel de la saison. Après avoir était élu gardien de la saison 2020-2021 par l’UEFA en août dernier, le gardien de but d’1m97 a remporté le trophée "The Best" du meilleur gardien de but pour l’année 2021. Peter Schmeichel, gardien de but de la sélection danoise victorieuse de l’Euro 1992 et invité par la Fifa à commenter le résultat, parle d’Édouard Mendy comme d’une "révélation". Une étiquette à laquelle le Sénégalais est habituée depuis ses débuts.

(Re)voir - Football : Edouard Mendy élu meilleur joueur africain

Chargement du lecteur...

Un parcours atypique mais pas unique
 
Édouard Mendy a foulé les pelouses amateures durant de nombreuses années avant de devenir footballeur professionnel. Né le 1e mars 1992 à Montivilliers, près du Havre, le gardien de but apprend à jouer au football dans le club de Caucriauville, un quartier de la cité portuaire. Il rejoint le centre de formation du Havre à 14 ans, mais n’y restera qu’une seule année avant de prendre la direction du Club sportif des services municipaux du Havre, où il jouera jusqu’en 2011.
 
Selon Vincent Duluc, grand reporter à L’Équipe et spécialiste du football, son parcours sinueux n’est pas unique. "Beaucoup de joueurs de sa génération ont eu des parcours similaires. C’est par exemple le cas de N’golo Kanté, qui lui n’est même jamais passé par un centre de formation", détaille le journaliste, "mais il y a aussi eu Frank Ribéry, Laurent Koscielny voire même Olivier Giroud qui ont d’abord évolué dans les échelons inférieurs avant de réussir au plus haut niveau".

Édouard Mendy avec Chelsea, en décembre 2021<br />
<br />
Associated Press - Rui Vieira
Édouard Mendy avec Chelsea, en décembre 2021

Associated Press - Rui Vieira

À l’âge de 19 ans, une grande partie des footballeurs ont déjà entamé leur carrière professionnelle. Édouard Mendy, lui, rejoint l’AS Cherbourg, club de troisième division en qualité de troisième gardien. Il y gravira les échelons jusqu’à devenir numéro 1 en quatrième division au bout de trois saisons, son club ayant été relégué la saison précédente. Malheureusement, l’aventure de titulaire prend fin après la saison 2013-2014 : Mendy a alors 22 ans et son club vient d’être rétrogradé administrativement en sixième division.
 
Le jeune gardien de but envisage alors de mettre un terme à sa carrière. "Je me suis dit une dizaine de fois que pour moi le foot était fini. C’est une période où l’on a envie de tout arrêter", confiait-il à Téléfoot en mai 2021. "C’est ma mère qui m’a conseillé de m’inscrire à Pôle Emploi, je ne savais pas du tout comment ça fonctionnait. Parfois, j’y repense et je ne souhaite ça à personne".

Abda Sall, journaliste franco-sénégalais pour l’émission Quotidien et ancien analyste vidéo des équipes nationales de jeunes de la Côte d’Ivoire, ne tarit pas d’éloges sur son compatriote. "C’est quand même quelqu’un qui est passé par le chômage et qui aujourd’hui est l’un des tout meilleurs gardiens du monde : cela démontre bien sa force de caractère", insiste-t-il.

Du chômage à la victoire en Ligue des Champions
 
En 2022, Gianluigi Donnarumma aura 23 ans. À l’âge de son principal concurrent dans les récompenses individuelles cette saison, Édouard Mendy quittait Pôle Emploi pour signer son premier contrat professionnel. Il rejoignait alors l’équipe réserve de l’Olympique de Marseille en National 2. Cette expérience, durant laquelle il joue peu, lui sert néanmoins de tremplin. La saison suivante, en 2016, il rejoint Reims en Ligue 2. Après une saison en tant que doublure de Johann Carrasso, Édouard Mendy ravi la place de titulaire et aide le club champenois à monter en Ligue 1.

Depuis, "partout où il va, il gagne", selon Abda Sall. En effet, la montée en Ligue 1 de Reims est ponctuée d’un titre de champion de Ligue 2. Après une saison en tant que titulaire en première division, Édouard Mendy rejoint le Stade Rennais. Il restera une saison en Bretagne et aidera le club à accrocher la troisième place du championnat, le meilleur classement de l’histoire du Stade Rennais, ainsi qu’une qualification inédite en Ligue des champions. Il signe la saison suivante pour Chelsea. Il prend la place de titulaire à Kepa au bout d’un mois et remporte à la fin de sa première saison la Ligue des champions. "Quand on regarde son parcours, on se rend compte qu’il a une capacité d’adaptation exceptionnel : son niveau actuel n’est pas le fruit du hasard".

Édouard Mendy avec Rennes, en août 2019<br />
<br />
AP - Jean-Francois Badias
Édouard Mendy avec Rennes, en août 2019

AP - Jean-Francois Badias

"On ne peut qu’être élogieux sur son parcours"
 
"C’est un bosseur qui a un super état d’esprit", d’après Frank Simon, consultant pour Canal Plus Afrique et journaliste pour le site 2022mag.com. "Il est aussi très généreux et positif", poursuit le journaliste, "et à côté de ça c’est un énorme compétiteur". Travailleur, humble, discret, blagueur, les qualificatifs élogieux ne manquent pas pour décrire Édouard Mendy. Cependant, un terme revient souvent, celui de "force tranquille".
 
D’après Abda Sall qui a suivi de près le parcours de Mendy depuis sa période remmoise, "on en entend que du bien parmi ses anciens coéquipiers". Non seulement il rassure ses défenseurs sur le terrain, mais d’après le journaliste, "il s’intègre parfaitement partout : ces coéquipiers l’adorent d’un point-de-vue humain". À la fin d’un match entre Rennes et Chelsea, alors qu’Édouard Mendy avait quitté le club quelques semaines auparavant, le gardien avait fondu en larmes alors en saluant ses anciens coéquipiers.

Attaché à son passé, Édouard Mendy n’en reste pas moins tourné vers l’avenir et déterminé. Abda Sall insiste : "il est calme et humble, certes, mais il est aussi très ambitieux et se donne les moyens de réussir". Pour Frank Simon, le gardien de but a toujours cru en lui "parce qu’il est travailleur et parce qu’il a un super état d’esprit. Sans cette force intérieure, il n’aurait pas connu le même parcours".

Le gardien de but de Chelsea, Edouard Mendy, salue les supporters à la fin du match de football de Premier League entre Chelsea et Burnley (1-1), au stade de Stamford Bridge à Londres, le 6 novembre 2021.
Le gardien de but de Chelsea, Edouard Mendy, salue les supporters à la fin du match de football de Premier League entre Chelsea et Burnley (1-1), au stade de Stamford Bridge à Londres, le 6 novembre 2021.
Frank Augstein (AP)
Viser encore plus haut ?
 
Il reste encore quelques trophées qu’Édouard Mendy doit remporter pour compléter son palmarès. Son ambition la plus proche : gagner la CAN avec le Sénégal. Les Lions de la Teranga font figure de favoris d’une compétition qu’ils n’ont jamais remportée. Le gardien serait "extrêmement motivé à l’idée de remporter un trophée avec la sélection" selon Abda Sall.
 
À son retour, il devra aider son club de Chelsea à lutter contre le leader Manchester City pour avoir une chance de remporter le championnat anglais. Par ailleurs, Chelsea est encore engagée en Ligue des champions. Avec sa sélection, Édouard Mendy tentera aussi de se qualifier pour la Coupe du monde 2022.
 
Pour ce qui est des trophées individuels, il n’en manque qu’un à Édouard Mendy : le trophée Lev Yachine, récompensant le meilleur gardien de l’année durant la cérémonie du Ballon d’Or. Gianluigi Donnarumma a remporté les honneurs en 2021, "une aberration" pour Abda Sall. "Je ne trouve pas d’explication cohérente. Édouard Mendy joue dans le meilleur championnat du monde, il a été élu meilleur gardien du championnat et il a été nommé meilleur gardien de la Ligue des champions, qu’il a aussi remporté", développe le journaliste, pour lequel Mendy "est encore en progression". Édouard Mendy n’en a pas fini d’épater les observateurs du football mondial. Cette année sera pourrait être une nouvelle année dorée pour Édouard Mendy.

(Re)lire - Trophée Lev Yachine : le Sénégal déplore la deuxième place d'Édouard Mendy