Émigration tunisienne : "Après la fin du confinement, il y a eu une accélération des départs"

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Mis à jour le
4 septembre 2020 à 18:14
par TV5MONDE
De nombreux Tunisiens estiment aujourd'hui "qu'il est mieux de vivre malheureux en Europe qu'heureux dans leur pays". C'est ce qu'a constaté le journaliste, grand reporter au quotidien Le Monde, Mustapha Kessous. Il vient de publier une série de trois épisodes sur ces "Harraga", ces brûleurs de frontières qui cherchent à fuir leur pays par la mer. Mustapha Kessous note également une "accélération des départs depuis la fin du confinement, 4000 pour le seul mois de juillet".