Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Exécutions sommaires : au Cameroun, l'armée mise en cause dans une vidéo

Exécutions sommaires : au Cameroun, l'armée mise en cause dans une vidéo

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

C'est une vidéo postée sur internet : elle montre l'assassinat de deux mères de familles et de leurs enfants. Les victimes sont accusées de complicité avec les djihadistes de Boko Haram. Impossible pour l'instant de savoir où et quand ce document a été tourné. Les autorités camerounaises ont diligenté une enquête.

Cette vidéo est devenue virale. On y voit de supposés militaires camerounais conduire de force des femmes et des enfants en bordure d'un village. Un des soldats gifle à plusieurs reprises une des victimes et l'accuse de faire partie du groupe terroriste Boko Haram.
Les bourreaux s'acharnent ensuite sur les civils. Pas moins de 17 coups de feu seront tirés pour les abattre. Le gouvernement a ouvert une enquête, mais estime déjà qu'il ne peut pas s'agir de militaires camerounais.

Les uniformes ne correspondent pas. On se trouve clairement dans une zone sahélo-saharienne. Les uniformes de combats de l'armée dans de telles régions sont des tenues de camouflage désert. C'est une nouvelle fois une grossière désinformation. Les faits allégués n'ont rien à voir avec le travail de nos forces et de défense et de sécurité.

Issa Tchiroma Bakary, porte-parole du Gouvernement

De son côté, Amnesty International affirme pouvoir prouver que ce sont bien des soldats camerounais qui se livrent à ces executions sommaires.

L'affirmation des autorités camerounaises selon laquelle cette vidéo est fausse ne tient pas. Nous pouvons fournir des preuves crédibles qui démontre le contraire. 

Communiqué de l'ONG Amnesty International

Engagées dans la lutte contre Boko Haram dans le nord du Cameroun, l'armée est régulièrement accusée de s'en prendre sans aucun discernement aux populaitons civiles.