Football : le président du Napoli, Aurelio de Laurentiis, ne veut plus de joueurs africains, à cause de la CAN

Image
Football : "idiot", "pas intelligent", réactions indignées après la déclaration du président du Napoli sur les joueurs africains (1)
Le président du Napoli Aurelio De Laurentiis attend le début du championnat de Serie A avec un match de son club contre Sassuolo ce 23 août 2015.
AP Photo/Marco Vasini
Mis à jour le
4 août 2022 à 18:32
par TV5MONDE AFP

Naples ne signera de nouveaux joueurs africains que s'ils s'engagent à ne pas disputer la Coupe d'Afrique des nations affirme le président du club italien Aurelio de Laurentiis. "Personne ne peut m'interdire de jouer pour mon équipe nationale", lui répond Kalidou Koulibaly, international sénégalais, ancien joueur du Napoli.

"Ne me parlez plus des (footballeurs) Africains. Je leur veux du bien, mais soit ils me signent une renonciation à participer à la Coupe d'Afrique ou sinon (...) je ne les ai jamais à disposition", a lancé le dirigeant napolitain lors d'une émission diffusée mardi soir 2 août sur le site économique Wall Street Italia.
 
Nous sommes les idiots qui payons les salaires pour les envoyer jouer pour d'autres. Ne me parlez plus des joueurs Africains !
Aurelio de Laurentiis, président du Napoli.

"Nous sommes les idiots qui payons les salaires pour les envoyer jouer pour d'autres", a ajouté le président de Naples.  

Lire : CAN 2024, les matches de qualifications décalés de septembre 2022 à mars 2023

Lors de la dernière CAN, en janvier et février, le Napoli a été privé de plusieurs joueurs majeurs de son effectif, dont son défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly, parti cet été à Chelsea, et son milieu camerounais Frank Zambo-Anguissa.


À Londres, où il s'exprimait devant la presse, Koulibaly a répondu mercredi que "personne ne [lui] avait jamais demandé de ne pas participer à la CAN" lors de ses huit saisons passées sous les couleurs du Napoli.
 

Personne ne peut m'interdire de jouer pour mon équipe nationale. Ce pourrait être la seule raison pour laquelle je pourrais me battre contre quelqu'un.Kalidou Koulibaly, capitaine du Sénégal.

Formé en France et recruté par Naples en 2014, Koulibaly a choisi de rejoindre les Lions sur le tard, à 24 ans, avant d'en devenir le capitaine puis de remporter la CAN l'hiver dernier au Cameroun.

"Personne ne peut m'interdire de jouer pour mon équipe nationale", a prévenu le défenseur central de 31 ans, précisant: "Ce pourrait être la seule raison pour laquelle je pourrais me battre contre quelqu'un."

"Tout le monde pense la même chose que moi dans l'équipe nationale. Si quelqu'un nous dit de ne pas aller (en sélection, NDLR), nous nous battrions tous pour y aller."

"Défendre les couleurs de l'équipe nationale est pour moi la chose la plus importante qui existe, a-t-il poursuivi. Les gens doivent faire preuve de plus de respect."
 


Les clubs, employeurs des joueurs, ont l'obligation de laisser leurs internationaux rejoindre leurs sélections lors des périodes internationales régies par la Fédération internationale (Fifa).

Naples, qualifié pour la Ligue des champions, compte parmi ses joueurs stars l'international nigérian Victor Osimhen, qui n'a pas disputé la dernière CAN en raison d'une blessure.