France - Côte d'Ivoire : prison à perpétuité pour les accusés du bombardement de Bouaké, mais le mystère reste entier

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Mis à jour le
16 avril 2021 à 12:07
par Karine G. Barzegar
Dix-sept ans après le bombardement d’un camp de l’armée française à Bouaké par deux avions ivoiriens, la Cour d’assises de Paris a condamné, jeudi, les trois accusés à la prison à perpétuité par contumace. Le procès ne lève pas le voile sur des questions restées sans réponse : qui sont les commanditaires et pourquoi les pilotes, arrêtés à l’époque par le Togo, ont-ils été relâchés sans que la France ne réagisse ?