Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Incendies en Tunisie : la faute au seul changement climatique ?

Incendies en Tunisie : la faute au seul changement climatique ?

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

La Tunisie est frappée par une recrudescence des incendies, de Bizerte à Kairouan. Depuis le mois de mai 2019, plus de 500 incendies ont détruit récoltes et forêts. Une hausse de 120 feux par rapport à l'année précédente. Et la saison des incendies est loin d'être terminée. Le pays est frappé par la sécheresse depuis plusieurs années. Reportage de Mabrouka Khedir.

Le blé était prêt à être moissonné dans quelques semaines. Et la récolte s'annonçait bonne pour Zin Alaabin Ben Zinous. En quelques minutes le feu a tout détruit.  « J'ai eu une sensation très amère, c'est écœurant, j'ai travaillé dur tout au long de l'année. C'est mon gagne-pain pour satisfaire les besoins de ma famille et mes enfants. Tout près de chez  moi, mon voisin a aussi tout perdu », se lamente cet agriculteur. Une tragédie pour ces agriculteurs, qui est loin d'être un cas isolé.

Cette Tunisie verte de la Siliana, au centre du pays, est un  véritable grenier à céréales. Pour le seul jour de l'Aïd dans ce petit gouvernorat, dix départs de feux ont été répertoriés.

« D'habitude la période des incendies qui ravagent nos terres et nos forêts à Siliana commence fin juillet, après la récolte et la moisson mais cette année les incendies commencent à brûler nos terres très tôt et les feux sont déclenchés d'une manière assez inquiétantes. Ils sont sans doute d'origine humaine », explique ce syndicaliste agricole.

Les associations écologistes dénoncent des actes prémédités, et mettent en relief l'insuffisance des ressources humaines dans la surveillance des forêts et des  incendies. Ce manque de moyens est aggravé par le  changement climatique. « Le climat et la chaleur élevée ont aidé à déclencher les incendies, la température élevée étant le facteur principal », confirme un représentant de l’état tunisien.

Cette recrudescence des incendies touche tout le pays, de Bizerte au Nord à Kairouan dans l'est. Depuis le mois de mai, plus de 500 incendies ont détruit récoltes et forêts, plus de 120 feux par rapport à l'année précédente. La saison des incendies est loin d'être terminée.

Publicité