Khaled Drareni : "Si le journalisme est un crime, alors je suis un criminel dangereux"

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Mis à jour le
21 février 2021 à 21:30
par Khaled Drareni, Slimane Zeghidour Silvia Garcia
Libéré vendredi après près de onze mois d'incarcération, le correspondant pour TV5MONDE en Algérie, Khaled Drareni, n'entend pas arrêter son combat pour la liberté d'expression et reste mobilisé pour les personnes encore détenues. Il se dit "conscient, solidaire et reconnaissant" pour la mobilisation internationale, dont celle de Reporters sans frontières (RSF), "qui n'a pas de prix".