Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Le 11 africain de la semaine (du 03 au 10 décembre)

Le 11 africain de la semaine (du 03 au 10 décembre)

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'algérien du Borussia Mönchengladbach Ramy Bensebaini qui s'est illustré avec un doublé lors de la victoire de son équipe face au Bayern Munich (2-1).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Ramy Bensebaini (Algérie - Borussia Mönchengladbach)

Ramy Bensebaini pouvait difficilement choisir meilleur moment pour inscrire le premier doublé de sa carrière. C'est face au Bayern Munich (2-1), en transformant le penalty de la victoire dans le temps additionnel de la seconde période, que le latéral gauche a fait chavirer le Borussia-Park. L'international algérien boucle ainsi une année historique, marquée par deux trophées : la Coupe de France avec le Stade Rennais et le deuxième sacre de l'Algérie à la CAN après celui de 1990.

Grâce à ce doublé, l'ancien du Paradou AC entre dans l'histoire de la Bundesliga. Il devient en effet le premier défenseur à réussir pareille performance face au Bayern Munich depuis Alfred Nijhuis en 1997. « Il est toujours prêt à donner le meilleur de lui-même. Pour un entraîneur, Bensebaini est le joueur parfait, a déclaré son coach actuel, Marco Rose. Il a cette combativité sur le terrain, même s'il doit aussi savoir se contrôler. »

 

Le 11 type africain de la semaine (4/3/3)

 

 

 

 

 

Gardien de but : Edouard Mendy (Sénégal - Reims)

Edouard Mendy avait revendiqué dans la semaine un statut de leader dans l'effectif rennais. L'ancien Rémois s'en est montré digne samedi face à Angers, avec des sorties aériennes qui soulagèrent sa défense. Remplacé par le Dijonnais Alfred Gomis lors de la CAN 2019, celui qui fit aussi une apparition avec la Guinée-Bissau avant d'opter pour le Sénégal a retrouvé sa place de titulaire dans les buts des Lions de la Teranga.

 

 

 

Latéral droit : Achraf Hakimi (Maroc - Dortmund)

Concentré dans son couloir droit, Achraf Hakimi a réussi une prestation de bonne facture lors du festival offensif réussi contre le Fortuna Düsseldorf (5-0). Ce maillon fort des Lions de l'Atlas y est allé de sa passe décisive sur le cinquième et dernier but du Borussia. De quoi gonfler encore un peu une feuille de stats déjà bien garnie...

 

 

Défenseur central : Yunis Abdelhamid (Maroc - Reims)

Inamovible au Stade de Reims, Yunis Abdelhamid fut l'un des piliers de son équipe face à Saint-Etienne. L'international marocain a livré une prestation sans faille, multipliant les interventions justes et les relances réussies. L'une d'entre elles amènera le deuxième but rémois, alors que les Verts avaient égalisé. Le sélectionneur des Lions de l'Atlas, Vahid Halilhodzic, a fait appel à lui pour les premières journées des éliminatoires de la CAN 2021.

 

 

Défenseur central : Lamine Koné (Côte d'Ivoire - Strasbourg)

Alors que son équipe était précocément menée, c'est Lamine Koné qui la relance en reprenant parfaitement de la tête un corner dès la 7eme minute de jeu. Très présent défensivement par la suite, l'ancien de Sunderland a mis son impact physique au service du collectif. Ancien international français U20, le natif de Paris compte à ce jour une petite dizaine de sélections avec la Côte d'Ivoire.

 

 

Latéral gauche : Ramy Bensebaini (Algérie - Mönchengladbach)

Ramy Bensebaini pouvait difficilement choisir meilleur moment pour inscrire le premier doublé de sa carrière. C'est face au Bayern Munich (2-1), en transformant le penalty de la victoire dans le temps additionnel de la seconde période, que le latéral gauche a fait chavirer le Borussia-Park. L'international algérien boucle ainsi une année historique, marquée par deux trophées : la Coupe de France avec le Stade Rennais et le deuxième sacre de l'Algérie à la CAN après celui de 1990.

 

 

Milieu défensif : Marshall Munetsi (Zimbabwe - Reims)

Appelé à remplacer le Togolais Alaixys Romao, suspendu, Marshall Munetsi s'est bien acquitté de sa mission face à Saint-Etienne (3-1). Avec cinq duels aériens gagnés, trois tacles et deux dribbles réussis, l'ancien joueur des Orlando Pirates a rendu une copie plus que satisfaisante. Après avoir disputé la CAN 2019, l'ancien des Blue Rangers a ouvert son compteur avec le Zimbabwe lors du tour préliminaire des éliminatoires du Mondial 2022.

 

 

Milieu relayeur : Seko Fofana (Côte d'Ivoire - Udinese)

Très performant dans l'entrejeu face au Napoli (1-1), Seko Fofana a délivré une passe décisive inspirée, sa première de la saison, sur le but de son équipe. Hélas trop inconstant, cet ancien de Manchester City est capable de faire de grosses différences lorsqu'il donne le meilleur de lui-même. Ce Franco-Ivoirien est apparu à quatre reprises cette année avec les Eléphants après avoir porté les couleurs des Bleuets des catégories U16 à U19.

 

 

Meneur de jeu : Naby Keita (Guinée - Liverpool)

Si Bournemouth ne fut pas le plus coriace des adversaires pour Liverpool, facile vainqueur (0-3), Naby Keita y a été pour beaucoup. Meneur de jeu des Reds, le Guinéen a rayonné avec un but en première période et une passe décisive parfaitement dosée pour Mohamed Salah après la pause. Longtemps freinée par des blessures, la progression du capitaine du Syli national en club vient de reprendre de façon spectaculaire.

 

 

Ailier droit : Nicolas Pépé (Côte d'Ivoire - Arsenal)

Si Nicolas Pépé n'avait plus débuté un match de Premier League depuis le 27 octobre, le nouvel entraîneur d'Arsenal, Freddie Ljungberg avait décidé de lui faire confiance, lundi face à West Ham. Le choix s'est avéré payant : juste après l'égalisation des Gunners, l'Ivoirien enchaînait crochet et frappe enroulée du gauche pour leur donner l'avantage aux visiteurs, avant d'offrir le but du 3-1 à Pierre-Emerick Aubameyang dans la foulée.

 

 

Avant-centre : Mbaye Niang (Sénégal - Rennes)

Les journées se suivent et ne se ressemblent pas pour Mbaye Niang. Sorti sous les sifflets face à Saint-Etienne, le Sénégalais avait fait un tour sur le banc à Metz. Cette rétrogradation temporaire lui a visiblement fait du bien : contre Angers, il a parfaitement réglé la mire, cadrant trois fois et marquant deux fois. Une efficacité clinique à laquelle le finaliste de la CAN 2019 ne nous a pas toujours habitués.

 

 

Ailier gauche : Didier Lamkel Zé (Cameroun - Antwerp)

Titularisé, Didier Lamkel Zé a justifié la confiance placée en lui lors de la large victoire de l'Antwerp sur le terrain de Waasland-Beveren (0-4). Après avoir ouvert le score sur un caviar du Congolais Dieumerci Mbokani, l'ancien de la réserve du LOSC a signé un doublé sur une tentative en deux temps. Exclu en Europa League pour avoir enlevé son maillot au moment de célébrer un but, le natif de Bertoua s'est cette fois contenté de brandir un papier signé "LZ7", comme son surnom.

 

Publicité