Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Le 11 africain de la semaine [du 06 au 13 Mars 2018]

Le 11 africain de la semaine [du 06 au 13 Mars 2018]

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'attaquant marocain Yassine Ayoub (Utrecht) qui obtient le titre de joueur de la semaine grâce à ses trois buts marqués ainsi que ses deux passes décisives en championnat face à Arnhem.

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Yassin Ayoub (Maroc - Utrecht)


Pour Yassin Ayoub, la réception de Vitesse Arnhem a été l'occasion d'un véritable récital technique. Avec trois buts marqués (deux du pied droit, un du pied gauche) et deux passes décisives, le natif d'Al Hoceima a été impliqué dans tous les buts de son équipe, victorieuse sur le score écrasant de 5-1, et bien lancée vers la qualification pour la prochaine Ligue Europa. Une compétition que le FC Utrecht jouerait sans son maître à jouer marocain, puisque l'intéressé s'est déjà engagé avec le Feyenoord Rotterdam en vue de la saison prochaine. Plusieurs fois international néerlandais dans les catégories U17 à U21, Yassin Ayoub espère ne pas laisser insensible Hervé Renard. Le sélectionneur du Maroc pourrait lui donner sa chance en vue du Mondial 2018.

Le 11 africain de la semaine (4/4/2)




Gardien de but


Gardien : Yassine Bounou (Maroc - Gérone) :
Face à La Corogne (2-0), il garde sa cage inviolée pour la neuvième fois de la saison en Liga. Gérone se trouve toujours à la lutte pour une place européenne, et le doit en partie à ce portier à la trajectoire originale. Né à Montréal de parents marocains, revenu au Maroc par la suite, ce portier à la grande envergure (1m95) a effectué toute sa carrière professionnelle en Espagne. Le sélectionneur des Lions de l'Atlas, Hervé Renard, en a fait son numéro 2.

Défenseurs


Latéral gauche : Kwadwo Asamoah (Ghana - Juventus Turin) :
Un match complet pour le joueur ghanéen contre son ancien club de l’Udinese (2-0). Dominant dans son couloir, notamment sur le plan défensif, il s’est signalé par des montées intéressantes. Utile, à l’image de son entrée en semaine contre Tottenham en Ligue des Champions, l'ancien des Liberty Professionals réussit une belle dixième année dans le football italien.

Défenseur central 1 : Kalidou Koulibaly (Sénégal - Naples) :
Dans le match au sommet de Serie A, sa concentration et sa présence ont rassuré derrière. S’il est moins en vue sur le plan offensif, il a assuré et les Napolitains repartent avec un match nul (0-0). Le Centre international d'études du sport (CIES) a récemment classé ce Franco-Sénégalais 17eme joueur le plus cher au monde, le valorisant à plus de 76 millions d'euros. De quoi en faire l'une des possibles révélations de la prochaine Coupe du monde, qu'il disputera (n'en déplaise à Didier Deschamps) avec les Lions de la Teranga.

Défenseur central 2 : Eric Bailly (Côte d'Ivoire - Manchester United) : 
Omniprésent pour son retour sur les terrains, le roc ivoirien a fermé à double tour les espaces aux redoutables attaquants de Liverpool, l'Egyptien Mohamed Salah en tête. Tellement omniprésent que l'Abidjanais, formé à l'Espanyol Barcelone, marque contre son camp le seul but de Reds battus en toute logique (2-1). Après la rencontre, son entraîneur José Mourinho a ironisé à son propos, saluant "une performance fantastique et un but incroyable".

Latéral droit : Serge Aurier (Côte d'Ivoire - Tottenham) :
Une entrée en matière difficile, à l’image de son équipe certainement encore sous le choc de l’élimination en Ligue des champions, puis une montée progressive en régime. Très présent offensivement, le transfuge du Paris Saint-Germain délivre une passe décisive avant d’inscrire un but d’avant-centre dans les arrêts de jeu.

Milieux de terrain


Milieu offensif gauche : Mehdi Carcela (Maroc - Standard Liège) : 
Son entrée en jeu a bouleversé la face du match entre Ostende et le Standard. Alors que son équipe était menée 2-0, l'international marocain a sonné la révolte. Quatre minutes lui ont suffi à délivrer sa première passe décisive, sur la réduction du score, et c'est encore lui qui donne la balle de la victoire au Camerounais Collins Fai. Trois points synonymes d'accession aux play-offs pour le titre dans lesquels le Lion de l'Atlas est pour beaucoup.

Milieu central 1 : Yassin Ayoub (Maroc - Utrecht) : 
Pour Yassin Ayoub, la réception de Vitesse Arnhem a été l'occasion d'un véritable récital technique. Avec trois buts marqués (deux du pied droit, un du pied gauche) et deux passes décisives, le natif d'Al Hoceima a été impliqué dans tous les buts réussis par son équipe, victorieuse sur le score écrasant de 5-1, et bien lancée vers la qualification pour la prochaine Ligue Europa.

Milieu central 2 : Jean-Michaël Seri (Côte d'Ivoire - Nice) : 
Souvent méconnaissable cette saison, le petit meneur de jeu a redonné le sourire à ses supporters dimanche lors d’une magistrale victoire à Guingamp (2-5). Il lance Alassane Plea sur le but qui permet aux Aiglons de prendre l’avantage, et s’illustre par ses orientations justes et son volume de jeu retrouvé. L'ancien de l'ASEC Mimosas se rappelle ainsi au bon souvenir des recruteurs, nombreux, FC Barcelone en tête, à l'avoir coché sur leurs tablettes l'été dernier.

Milieu offensif droit : Riyad Mahrez (Algérie - Leicester City) :
Une passe décisive et un but qui changent le cours du match. Alors que les Foxes étaient menés d’un but, le joueur formé au Havre a fait étalage de sa technique de façon offensive. Une merveille de passe longue transformée en but par son compère d’attaque Vardy, et un enchaînement amorti-lob pour passer devant et l’emporter finalement sur le terrain de West Bromwich Albion. Avec 10 buts et 9 passes décisives en Premier League cette saison, l'international algérien se rapproche du tant convoité "double 10" statistique.

Attaquants


Attaquant 1 : Alassane Plea (Mali - Nice) : 
A l’arrêt sur le plan statistique depuis plusieurs journées, le joueur formé à l’OL a le réveil spectaculaire : un quadruplé à Guingamp pour une victoire (5-2). Et au-delà de la donnée chiffrée, performance plutôt rare, c’est cette impression de dominer complètement son sujet qui frappe. Dos au but, dans la profondeur ou dans les airs, l’attaquant a tout réussi. International tricolore dans les catégories jeunes, ce Franco-Malien reste susceptible de poursuivre sa carrière internationale sous les couleurs des Aigles du Mali.

Attaquant 2 : Demba Ba (Sénégal - Göztepe) :
L'ancien attaquant de Chelsea a le vent en poupe depuis son retour en Turquie cet hiver. Samedi, il s'offre un doublé synonyme de victoire face à Antalyaspor (2-1). Auteur de 4 buts en 6 matchs avec son nouveau club, le Sénégalais espère ainsi convaincre le sélectionneur des Lions de la Teranga, Aliou Cissé, de le retenir pour le Mondial 2018. A 32 ans, le natif de Sèvres n'a plus de temps à perdre.