Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Le 11 africain de la semaine (du 11 au 18 février)

Le 11 africain de la semaine (du 11 au 18 février)

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'attaquant congolais d’Amiens Gaël Kakuta qui s'est illustré avec un but et deux passes décisives lors du spectaculaire match nul de son équipe face au Paris Saint-Germain (4-4).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Gaël Kakuta (RD Congo - Amiens)

Deux passes décisives, un but, qui dit mieux que Gaël Kakuta ? Personne lors de cette rencontre renversante entre Amiens et le PSG (4-4). Inspiré comme rarement, le meneur de jeu a distribué les caviars, avec une ouverture millimétrée dans la course de Guirassy pour l'ouverture du score puis une offrande pour Diabaté sur le troisième but amiénois. Et que dire de son missile dans la lucarne opposée sur le break ? Du grand art.

Le Franco-Congolais a ainsi rappelé qu'il était l'un des joueurs les plus doués de sa génération. Parti (trop) jeune à Chelsea, ce natif de Lille a ensuite été baladé de club en club au gré des prêts, ne brillant que par intermittence. Leader technique incontesté de l'Amiens SC, Gaël Kakuta entend bien aider le club picard à obtenir son maintien en Ligue 1. Des prestations 5 étoiles comme face au PSG devraient y contribuer grandement.

 

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)
 

Le 11 africain du 11 au 18 février

Gardien de but : Alexandre Oukidja (Algérie - Metz)

Très sollicité contre Nantes, Alexandre Oukidja a su garder sa cage inviolée. Impeccable dès les premières tentatives nantaises, l'international algérien réussira un total de sept arrêts, dont trois particulièrement importants face à Simon, Touré et Bamba. Après sa naturalisation sportive en 2018, cet ancien Strasbourgeois a disputé et remporté la CAN 2019 avec l'Algérie comme doublure de Raïs Mbolhi.

 

 

 

Latéral droit : Achraf Hakimi (Maroc - Dortmund)

Très offensif dans son couloir, Achraf Hakimi a pris une large part dans le festival réussi par le Borussia contre l'Eintracht Francfort (4-0). Ce maillon fort des Lions de l'Atlas n'a pas fait les choses à moitié avec deux passes décisives et une disponibilité de tous les instants. De quoi gonfler encore un peu une feuille de stats déjà bien garnie, et engranger de la confiance avant la double confrontation face au PSG en Ligue des Champions.

 

 

Défenseur central : Chidozie Awaziem (Nigeria - Leganes)

Chidozie Awaziem a livré face au Betis Séville (0-0) un match sérieux et appliqué dans la charnière renforcée de Leganes. Costaud dans les duels et propre dans les relances, le Nigérian a rassuré. Arrivé en 2014 de El Kanemi Warriors, ce natif d'Enugu appartient depuis au FC Porto, qui l'a successivement prêté à Nantes, Rizespor et donc Leganes. Il a disputé l'été dernier sa première CAN avec les Super Eagles.

 

 

Défenseur central : Edmond Tapsoba (Burkina Faso - Leverkusen)

Avec deux dribbles de dégagement et deux tacles réussis, Edmond Tapsoba a soulagé sa défense quand il le fallait lors de la victoire du Bayer sur la pelouse de l'Union Berlin (2-3). Arrivé cet hiver du Vitoria Guimaraes, le joueur formé au Salitas FC de Ouagadougou n'a pas tardé à prendre ses marques avec sa nouvelle équipe. Transféré contre la somme de 18 millions d'euros, le joueur de 21 ans est devenu le footballeur burkinabé le plus cher de l'histoire.

 

 

Latéral gauche : Lumor Agbenyenu (Ghana - Majorque)

Auteur d'un début de match prometteur, Lumor Agbenyenu a dû abandonner ses coéquipiers, touché aux ischio-jambiers. Découvert par le FC Porto et passé par la deuxième division allemande, cet ancien de l'Unistar Soccer Academy FC est prêté cette saison par le Sporting Portugal. International ghanéen depuis juin 2017, Lumor ainsi qu'il est surnommé en Espagne a disputé l'été dernier sa première CAN avec les Black Stars.

 

 

Milieu offensif droit : Nicolas Pépé (Côte d'Ivoire - Arsenal)

Et si Nicolas Pépé tenait enfin son match déclic ? Souvent décevant depuis son arrivée de Lille cet été, l'attaquant ivoirien a été l'homme du match face à Newcastle. D'abord passeur décisif pour l'ouverture du score par le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang d'un joli coup de tête, l'ancien Lillois double la mise trois minutes plus tard, d'une frappe du gauche au point de penalty. Et c'est encore lui qui est à la passe sur la clôture du score, signée Lacazette.

 

 

Milieu central : Sidy Sarr (Sénégal - Nîmes)

Contre Angers, Sidy Sarr n'est pas passé bien loin du match parfait. Très présent dans le cœur du jeu, le milieu de terrain a raté de peu son premier but avec les Crocos avec une tête détournée sur le poteau par un adversaire. Son bilan statistique s'enrichit d'une passe décisive à son compatriote et ancien partenaire chez les Lionceaux de la Teranga Moussa Koné pour le but de la victoire.

 

 

Milieu central : Gaël Kakuta (RD Congo - Amiens)

Deux passes décisives, un but, qui dit mieux que Gaël Kakuta ? Personne lors de cette rencontre renversante entre Amiens et le PSG (4-4). Inspiré comme rarement, le meneur de jeu a distribué les caviars, avec une ouverture millimétrée dans la course de Guirassy pour l'ouverture du score puis une offrande pour Diabaté sur le troisième but amiénois. Et que dire de son missile dans la lucarne opposée sur le break ? Du grand art.

 

 

Milieu offensif gauche : Sadio Mané (Sénégal - Liverpool)

Laborieux, Liverpool s'en est remis à Sadio Mané pour s'imposer à Norwich (0-1) et poursuivre sa folle série d'invincibilité. Entré sur le terrain à l'heure de jeu, le Sénégalais a fait mouche d’une frappe du gauche à dix minutes du terme. Tout juste revenu de blessure, l'ancien pensionnaire de Génération Foot atteint ainsi la barre des cent buts en Angleterre.

 

 

Attaquant : Islam Slimani (Algérie - Monaco)

Déjà buteur dans le temps additionnel lors de la victoire de Monaco à Amiens (2-1) la semaine précédente, Islam Slimani a encore joué les sauveurs face à Montpellier, en inscrivant l'unique but de la rencontre. Vivace et difficile à marquer, l'international algérien s'entend à merveille avec Ben Yedder et Jovetic. Ecarté des plans au moment de l'arrivée de Robert Moreno sur le banc de l’ASM cet hiver, l'ancien du CR Belouizdad paraît aujourd'hui incontournable.

 

 

Attaquant : Moussa Marega (Mali - FC Porto)

Le héros africain du week-end de football, c'est lui. Sifflé dès son échauffement sur la pelouse de Guimaraes, son ancien club, Moussa Marega a inscrit le but qui permet au FC Porto de remporter ce derby chargé d'enjeu, avant de laisser exploser sa colère. A la 71eme minute du match, l'international malien quittait le terrain de lui-même après avoir été visé par des cris racistes. « Je voudrais juste dire à ces idiots qui viennent au stade pour lancer des cris racistes : allez vous faire foutre ! Et je remercie également les arbitres de ne pas m’avoir défendu et de m’avoir, au contraire, donné un carton jaune alors que je défendais ma couleur de peau. J’espère que je ne vous reverrai plus jamais sur un terrain de football ! Vous êtes une honte !!! », a-t-il écrit après la rencontre. La mise en place d'un arsenal de sanctions adéquat en cas de racisme se fait toujours attendre.

 

Publicité