Le 11 africain de la semaine (du 12 au 19 avril)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 12 au 19 avril) (1)
AI / Reuters / Panoramic
Mis à jour le
19 avril 2022 à 09:34
par
Découvrez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est le milieu malien de Brighton, Yves Bissouma, qui s'est illustré lors de la victoire de son équipe sur la pelouse de Tottenham (0-1).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Yves Bissouma (Mali - Brighton)


Si Brighton l'a emporté à Tottenham (0-1), les Seagulls le doivent à leur collectif. Mais celui-ci ne serait pas aussi bien huilé sans l'apport d'Yves Bissouma. Impérial dans le cœur de l'entrejeu (3 dribbles, 3 tacles effectués et 90% de passes réussies), l'ancien Lillois a su alterner conservation du ballon et jeu vers l'avant avec une parfaite maîtrise du tempo.

Ce produit de l'AS Real Bamako s'est attiré les compliments de son coach, Graham Potter, qui voit en lui « un joueur de Ligue des Champions. » Natif d'Issia en Côte d'Ivoire et formé à l'Académie Jean-Marc Guillou de Bamako, cet ancien Lillois avait dû renoncer à la CAN 2019 en raison d'une blessure à l'épaule et n'a reporté le maillot des Aigles que lors de l'édition suivante, jouée au Cameroun en début d'année.

Le 11 type africain de la semaine (4/3/3)



Gardien de but : Alexandre Oukidja (Algérie - Metz)


De retour dans le onze de départ après plusieurs mois sur le banc, Alexandre Oukidja s'est rappelé au bon souvenir des supporters messins, dimanche face à Clermont. Dans son style bondissant, l'international algérien et ancien champion d'Afrique a grandement contribué à sauver le point de l'espoir pour les Grenats, avec pas moins de trois parades déterminantes.

Latéral droit : Issa Kaboré (Burkina Faso - Troyes)


Issa Kaboré enchaîne les prestations de qualité sur le flanc droit de la défense troyenne. Face à Strasbourg (1-1), sa belle moisson (3 dribbles réussis, 2 tacles et 1 interception) a contribué à la bonne tenue des Aubois, qui se rapprochent point par point du maintien. Le natif de Bobo-Dioulasso a été désigné meilleur jeune de la CAN 2021, durant laquelle il a été étincelant avec le Burkina Faso.

Défenseur central : Kiki Kouyaté (Mali - Metz)


Avec 5 duels gagnés et une lecture pertinente du jeu, Kiki Kouyaté a assuré une bonne tenue à l'arrière-garde messine lors de la réception de Clermont (1-1), pour un choc de fond de classement. Ce natif de Bamako a disputé en début d'année la deuxième CAN de sa carrière, mais n'aura pas la joie de découvrir le Mondial avec les Aigles.

Défenseur central : Joseph Aidoo (Ghana - Celta Vigo)


Joseph Aidoo a fait montre d'une belle présence dans les duels, apportant son écot défensif à la belle victoire du Celta Vigo sur le terrain de la Real Sociedad (0-2). Ecarté pour la CAN 2021, cet ancien d'Inter Allies FC a retrouvé les Black Stars le mois dernier et contribué à leur qualification pour le Mondial 2022 aux dépens du Nigeria.

Latéral gauche : Ghislain Konan (Côte d'Ivoire - Reims)


Le Stade de Reims a ramené de Montpellier son sixième score vierge de la saison, se rapprochant un peu plus d'un maintien mathématique dans l'élite. Dans le couloir gauche, Ghislain Konan a livré une prestation sans faille, contribuant à cette solidité d'ensemble. En fin de contrat à la fin de la saison, cet ancien de l'ASEC Mimosas sera l'une des bonnes affaires de Ligue 1 à son poste.

Milieu défensif : Yves Bissouma (Mali - Brighton)


Si Brighton l'a emporté à Tottenham (0-1), les Seagulls le doivent à leur collectif. Mais celui-ci ne serait pas aussi bien huilé sans l'apport d'Yves Bissouma. Impérial dans le cœur de l'entrejeu (3 dribbles, 3 tacles effectués et 90% de passes réussies), l'ancien Lillois a su alterner conservation du ballon et jeu vers l'avant avec une parfaite maîtrise du tempo.

Milieu relayeur : Mahdi Camara (Gambie - Saint-Etienne)


Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Mahdi Camara et l'AS Saint-Etienne. Ecarté la semaine passée à Lorient pour raison disciplinaire, le milieu de terrain a signé son retour avec un doublé salvateur, réussi sur deux passes du Gabonais Denis Bouanga lors de la réception de Brest (2-1). Une première en carrière pour ce joueur qui avait décliné l'invitation de la Gambie l'an dernier mais reste sélectionnable par les Scorpions.

Milieu offensif : Joe Aribo (Nigeria - Glasgow Rangers)


Buteur en championnat le week-end précédent, Joe Aribo a livré une prestation de haut rang jeudi face au Sporting Braga. Les deux passes décisives de l'international nigérian ont fait basculer ce quart de finale retour de Ligue Europa : la première met les Gers sur orbite, la seconde leur permet d'inscrire le but de la qualification en prolongation. Cela valait bien l'ovation d'Ibrox Park au moment du remplacement du Super Eagle une poignée de minutes plus tard.

Ailier droit : Jodel Dossou (Bénin - Clermont)


Jodel Dossou prend ses responsabilités dans la course au maintien de son équipe. Déjà buteur la semaine précédente face au Paris Saint-Germain, l'international béninois a de nouveau marqué pour permettre au Clermont Foot d’égaliser et de ramener un point précieux de Metz (1-1). La manière avec laquelle il enrhume Amadou sur son but vaut le coup d'œil.

Avant-centre : Jackson Muleka (RD Congo - Kasimpasa)


Prêté sans option d'achat à Kasimpasa en février dernier, Jackson Muleka enchaîne les buts sous les couleurs du club stambouliote. Face à l'Adana Demirsport (4-1), le natif de Lubumbashi s'est montré intenable : passeur décisif sur l'ouverture du score, il marque lui même les deux buts suivants. Un doublé, son deuxième en Süper Lig, qui lui permet d'atteindre la moyenne, imbattable, d'un but par match depuis son arrivée en Turquie.

Ailier gauche : Karl Toko Ekambi (Cameroun - Lyon)


Certes, les Girondins de Bordeaux sont passés à côté de leur match, mais encore fallait-il pour l'OL profiter de leurs largesses. Karl Toko Ekambi l'a bien fait. Auteur d'un doublé, l'attaquant camerounais, bourreau de l'Algérie en barrages du Mondial, a d'abord fait parler son opportunisme pour exploiter une bourde du gardien adverse sur le but du break, puis a laissé parler sa vitesse pour marquer le cinquième.