Le 11 africain de la semaine (du 13 au 20 octobre)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 13 au 20 octobre) (1)
Mis à jour le
1 décembre 2020 à 12:35
par
Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'attaquant Nigérian de Naples Victor Osimhen qui s'est illustré avec un but lors de la victoire de son équipe face à Bergame (4-1).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Victor Osimhen (Nigeria - Naples)


En deux matchs de Serie A, Victor Osimhen avait déjà brillé avec le Napoli, mais n'avait pas encore fait trembler les filets adverses. Cette lacune est désormais réparée. Face à une Atalanta loin de ses standards habituels, l'attaquant nigérian a marqué le quatrième et dernier but de son équipe (43eme). De quoi conforter les dirigeants dans leur choix de mettre 70 millions d'euros sur la table pour s'attacher les services de l'ancien fer de lance du LOSC.

Le Super Eagle en a profité pour faire passer un message particulier. Au moment de célébrer son but, l’attaquant a brandi un t-shirt portant l’inscription « End Police Brutality in Nigeria » (Arrêtez les violences policières au Nigeria). Au pays natal de l’ancien Lillois, le mouvement « End Special Anti-Robbery Squad » se bat pour interdire une unité spéciale de la police nigériane régulièrement accusée de brutalité et d'abus de pouvoir. A sa manière, Victor Osimhen a tenu à s'associer à ce mouvement de protestation.

Le 11 type africain de la semaine (4/3/3)



Gardien de but : Fabien Farnolle (Bénin - Erzurumspor)


Fabien Farnolle a changé de club cet été mais le gardien béninois reste une des valeurs sûres de la Süper Lig à son poste. Face à Rizespor (0-0), l'ancien Havrais a su garder sa cage inviolée pour la première fois de la saison. Quart-finaliste de la dernière CAN avec les Ecureuils, le portier de 35 ans est en concurrence avec le néo-Dijonnais Saturnin Allagbé, lui aussi excellent face à Rennes (1-1) en ouverture de la 7eme journée.

Latéral droit : Kingsley Ehizibue (Nigeria - Cologne)


Alors que son équipe était dominée par l'Eintracht Francfort, Kingsley Ehizibue a profité d'un relâchement défensif pour délivrer après un gros travail dans son couloir un centre qui allait provoquer l'égalisation (score final : 1-1). Né à Munich de parents nigérians, parti pour les Pays-Bas à l’âge de 2 ans, le joueur de 25 ans a fait une apparition pour l’équipe nationale néerlandaise U21 en 2016 avant d'opter cette année pour les Super Eagles.

Défenseur central : Djené Dakonam (Togo - Getafe)


Getafe s'est offert le FC Barcelone (1-0), et Djené Dakonam n'y est pas pour rien. Le défenseur togolais a pris sa part dans le gros travail défensif des hommes de José Bordalas. Agressif, bien placé et juste dans les relances, le Togolais s'est montré à la hauteur de sa réputation, qui fait de lui un des défenseurs axiaux les plus cotés de Liga. L'ancien de Coton Sport de Garoua retrouvera les Eperviers le mois prochain pour les éliminatoires de la CAN.

Défenseur central : Kalidou Koulibaly (Sénégal - Naples)


Annoncé cet été dans le viseur des plus grands clubs européens, Kalidou Koulibaly n'a finalement pas quitté Naples. Mais pas de frustration apparente chez le roc sénégalais, pleinement engagé pour ses couleurs lors de la réception de l'Atalanta (4-1). Sobre et efficace, le Lion de la Teranga a rassuré, lui qui retrouvera la tanière le mois prochain pour les éliminatoires de la CAN.

Latéral gauche : Fali Candé (Guinée-Bissau - Portimonense)


Avec cinq tacles et trois duels aériens gagnés, Fali Candé n'a pas chômé lors de la victoire sur le terrain du Maritimo (1-2). Passé par les équipes de jeunes du FC Porto puis la réserve du Benfica, ce natif de Bissau s'est imposé comme un titulaire dans le couloir droit des Albinegros après le redémarrage du championnat, en juin dernier.

Milieu défensif : Ismaël Sangaré (Côte d'Ivoire - PSV Eindhoven)


Arrivé au PSV le 28 septembre, dans les derniers moments du mercato, Ismaël Sangaré faisait ses débuts avec sa nouvelle équipe dimanche lors de la 5eme journée d'Eredivisie. Lors du déplacement sur la pelouse du PEC Zwolle (0-3), l'ancien Toulousain a fait apprécier son gros abattage, avec 3 tacles, 5 interceptions et 13 récupérations. Un bilan prometteur pour celui qui postule à une place en sélection ivoirienne.

Milieu relayeur : Ismaila Coulibaly (Mali - Beerschot)


Pour le Beerschot, Ismaila Coulibaly a tout de la bonne pioche. Recruté en prêt au nez et à la barbe du FC Bruges, cet international malien chez les moins de 20 ans a inscrit face à Saint-Trond son deuxième but en deux matchs, participant au festin offensif de son équipe. Formé à l'Oslo Football Academy de Dakar, il s'est révélé à Sarpsborg en Norvège avant d'être recruté par Sheffield United cet été.

Milieu relayeur : Franck Kessié (Côte d'Ivoire - Milan AC)


Si le doublé de Zlatan Ibrahimovic a été abondamment commenté en Italie, la victoire du Milan AC sur le terrain de son grand rival local de l'Inter doit aussi à la belle prestation de Franck Kessié dans l'entrejeu. L'international ivoirien a fait parler sa belle présence physique et son aptitude à couvrir ses milieux offensifs. Son duo avec l'Algérien Ismaël Bennacer s'affirme comme l'un des points forts du collectif rossonero.

Attaquant droit : Tino Kadewere (Zimbabwe - Lyon)


Titulaire pour la troisième fois de la saison lors du déplacement à Strasbourg, Tino Kadewere a ouvert le score à la 12eme minute de jeu. Bien servi par Memphis Depay, l'international zimbabwéen a profité d'une erreur du gardien sénégalais Bingourou Kamara pour lancer l'OL vers sa première victoire depuis fin août. Un premier but en Ligue 1 pour celui qui fut meilleur buteur de Ligue 2 (20 buts en 24 matchs avec Le Havre).

Avant-centre : Victor Osimhen (Nigeria - Naples)


En deux matchs de Serie A, Victor Osimhen avait déjà brillé avec le Napoli, mais n'avait pas encore fait trembler les filets. Cette lacune est désormais réparée. Face à une Atalanta loin de ses standards habituels, l'attaquant nigérian a marqué le quatrième et dernier but de son équipe (43eme). De quoi conforter les dirigeants dans leur choix de mettre 70 millions d'euros sur la table pour s'attacher les services de l'ancien fer de lance du LOSC.

Attaquant gauche : Sadio Mané (Sénégal - Liverpool)


Il n'a pas fallu longtemps à Sadio Mané pour se mettre en action dans le derby de la Mersey face à Everton (2-2). Bien servi par Andrew Robertson, le Sénégalais a ouvert le score dès la deuxième minute de jeu d'une reprise sous la barre transversale. Le VAR a ensuite privé les Reds et Mané, passeur décisif, d'un but qui aurait pu leur valoir la victoire. Tout juste remis du Covid-19, le joueur africain de l'année a de quoi se sentir frustré mais il poursuit son excellent début de saison.