Le 11 africain de la semaine (du 14 au 21 février)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 14 au 21 février) (1)
Elyxandro Cegarra / Panoramic
Mis à jour le
21 février 2023 à 07:02
par
Découvrez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'attaquant sénégalais de Strasbourg, Habib Diallo , qui s'est particulièrement illustré avec deux buts inscrits lors de la victoire de son club à domicile face à Angers (2-1).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Habib Diallo (Sénégal - Strasbourg)


A la lutte pour le maintien en Ligue 1, Strasbourg peut compter sur un Habib Diallo clinique. Face à Angers (2-1), pour les débuts de son nouvel entraîneur Frédéric Antonetti, l'attaquant sénégalais a fait parler la poudre à deux reprises avant la pause : d'abord de l'extérieur du pied puis de la tête. Excellent dans ses appels comme dans son jeu dos au but, le champion d'Afrique a été le grand artisan de ce succès précieux.

« C’était un match important, il nous fallait cette victoire pour sortir de la zone rouge, a déclaré après la rencontre Habib Diallo, très collectif. Je ne peux pas dire que c’est grâce à moi seul. C’est le groupe, on a bien travaillé. On a un nouveau coach depuis même pas une semaine. On a bien travaillé cette semaine pour montrer aux supporters qu’on est là et qu’on ne lâche rien. Le public nous pousse pour qu’on dépasse nos limites. On a besoin d’eux. »

Le 11 type africain de la semaine (4/3/3)



Gardien de but : Yassine Bounou (Maroc - FC Séville)


Après avoir gardé sa cage inviolée en Ligue Europa face au PSV Eindhoven (3-0), Yassine Bounou a encore incarné la solidité retrouvée du FC Séville dimanche sur la pelouse du Rayo Vallecano (1-1). Auteur de quatre arrêts, le demi-finaliste du Mondial ne s'inclinera que suite à un corner. Celui que les supporters sévillans ont désigné joueur du mois de janvier reste en course pour le trophée FIIFA The Best du meilleur gardien de but.

Latéral droit : Gédéon Kalulu (RD Congo - Lorient)


7 duels gagnés, 8 ballons récupérés, 3 dribbles réussis : les chiffres en disent long sur la prestation aboutie de Gédéon Kalulu, lors de la réception victorieuse de l'AC Ajaccio (3-0). Sans pitié pour son ancien club, l'international congolais était dans tous les bons coups lorientais, défensifs comme offensifs. Frère d'Aldo et Pierre Kalulu, Gédéon est le seul à mener sa carrière internationale sous les couleurs des Léopards.

Défenseur central : Yunis Abdelhamid (Maroc - Reims)


A Nice, dans un choc entre équipes en forme, Yunis Abdelhamid a régné en maître des lieux sur la surface de réparation rémoise. Toujours sur le dos de ses adversaires azuréens, le capitaine ne leur a laissé que des miettes, en particulier au Nigérian Terem Moffi, recruté à prix d'or cet hiver. Devenu brièvement international marocain sur la tard, ce natif de Montpellier incarne l'expression, parfois galvaudée, de joueur de devoir.

Défenseur central : Chancel Mbemba (RD Congo - Marseille)


Le meilleur défenseur de l'Olympique de Marseille cette saison, c'est définitivement Chancel Mbemba : face à Toulouse, l'international congolais a fait un carton plein en défense mais aussi aux avant-postes, avec 6 tirs (record de la rencontre) dont un but égalisateur signé à bout portant d'un véritable geste d’attaquant. Igor Tudor devra faire sans l'ancien du TP Mazembe, suspendu pour la réception du Paris Saint-Germain, dimanche en clôture de la 25e journée de Ligue 1.

Latéral gauche : Ramy Bensebaini (Algérie - Borussia Mönchengladbach)


Ramy Bensebaini a bien fait sa part du travail à l'occasion de la réception du Bayern Munich. Son duel remporté face à Thomas Müller amène le contre qui conduira à l'expulsion de Dayot Upamecano. Autoritaire dans les duels, l'ancien de l'Académie du Paradou aurait pu rehausser son bilan d'un but si la transversale de son ancien coéquipier Yann Sommer n'avait pas repoussé sa tentative.

Milieu défensif : Mohamed Camara (Mali - Monaco)


Recruté cet été pour donner force et consistance à l'entrejeu monégasque, Mohamed Camara a justifié ces attentes, jeudi lors du rude combat mené en Ligue Europa sur la pelouse du Bayer Leverkusen. Omniprésent dans les duels, l'international malien a quitté ses partenaires exténué avant d'assister depuis le banc à la fin de match échevelée. Monté sur le dos de son entraîneur au moment du but victorieux, l'ancien de l'AS Real Bamako lui a même caressé le crâne en signe de joie.

Milieu relayeur : Amadou Haidara (Mali - RB Leipzig)


Titularisé en lieu et place de l'Autrichien Konrad Laimer, Amadou Haidara s'est montré à son avantage lors de la réception victorieuse de Wolfsbourg (3-0). Auteur d'une récupération sur l'action qui mène à l'ouverture du score, l'ancien finaliste de la Coupe du monde des moins de 17 ans a parfaitement colmaté les brèches et effectué les couvertures nécessaires.

Milieu relayeur : Abdoulaye Doucouré (Mali - Everton)


En conflit avec l'ancien manager d'Everton, Frank Lampard, Abdoulaye Doucouré est en train de se relancer sous les ordres de son successeur, Sean Dyche. Face à Leeds, dans une rencontre entre mal classés, il a bien aidé les Toffees à remporter la bataille du milieu. Cet ancien international français dans les catégories jeunes porte depuis mars 2022 les couleurs des Aigles du Mali.

Attaquant droit : Victor Osimhen (Nigeria - Naples)


En pleine confiance, Victor Osimhen est irrésistible cette saison en Serie A. Le but qu'il inscrit face à Sassuolo (2-0), dans un angle pratiquement impossible (avec 0,018% de chance de marquer selon les « expected goals »), en apporte une nouvelle preuve. Avec 18 buts marqués en 19 matchs joués cette saison en Serie A, assortis de 4 passes décisives, le Nigérian est impliqué dans 40% des buts de son équipe, qui fait cavalier seul en tête du championnat.

Attaquant de soutien : Mostafa Mohamed (Egypte - Nantes)


Si le FC Nantes a ramené de haute lutte, un point de son déplacement sur le terrain de la Juventus Turin (1-1), jeudi en Ligue Europa. les Canaris doivent une fière chandelle à Mostafa Mohamed. Sur le contre éclair qui amène l'égalisation, l'Egyptien réussit un décalage parfait dans la course de Ludovic Blas. Précieux dos au but, l'ancien joueur du Zamalek a montré qu'il avait le niveau européen.

Attaquant gauche : Habib Diallo (Sénégal - Strasbourg)


A la lutte pour le maintien en Ligue 1, Strasbourg peut compter sur un Habib Diallo clinique. Face à Angers (2-1), pour les débuts de son nouvel entraîneur Frédéric Antonetti, l'attaquant sénégalais a fait parler la poudre à deux reprises avant la pause : d'abord de l'extérieur du pied puis de la tête. Excellent dans ses appels comme dans son jeu dos au but, le champion d'Afrique a été le grand artisan de ce succès précieux.