Le 11 africain de la semaine (du 16 au 23 août)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 16 au 23 août) (1)
AI / Reuters / Panoramic
Mis à jour le
23 août 2022 à 18:32
par
Découvrez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est Wilfried Zaha, l'ailier de Crystal Palace, qui s'est particulièrement illustré en inscrivant un doublé lors de la victoire de son équipe face à Aston Villa (3-1).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Wilfried Zaha (Côte d'Ivoire - Crystal Palace)


De mémoire de supporter des Eagles, Wilfried Zaha a rarement porté autant Crystal Palace que samedi face à Aston Villa (3-1). Deux minutes après l'ouverture du score adverse, c'est l'international ivoirien qui vient remettre les compteurs à zéro. Omniprésent à la manœuvre, c'est encore lui qui donne l'avantage aux siens après qu'Emiliano Martinez ait sauvé son penalty. Incontournable.

Avec déjà 3 buts en 3 matchs, Wilfried Zaha plane sur la Premier League en ce début de saison. « Il a eu son feu en lui que je ne veux pas qu’il perde parce que cela fait de lui le grand joueur qu’il est. Il a fait un match fantastique », s’est félicité après la rencontre l’entraîneur de Crystal Palace, Patrick Vieira. Parole de connaisseur assurément.

Le 11 type africain de la semaine (4/3/3)



Gardien de but : Mory Diaw (Sénégal - Clermont)


Si Clermont a pris six points sur neuf possibles, le club auvergnat le doit en partie à son gardien Mory Diaw. Face à Nice, dimanche, le Franco-Sénégalais a réussi les arrêts réflexes qu'il fallait et gardé sa cage inviolée pour la première fois de la saison. Revenu en France cet été après un long périple dans les championnats périphériques européens, le joueur formé au PSG se montre au rendez-vous du début de saison.

Latéral droit : Alidu Seidu (Ghana - Clermont)


Alidu Seidu est l'un des hommes forts du bon début de saison clermontois. Repositionné sur son côté droit fétiche en ce début d’exercice, le jeune Ghanéen a pris les choses en main dans son couloir, avec des interventions tranchantes et une belle débauche d'énergie. Solide et fiable, cet authentique couteau-suisse fait montre d'une enviable autorité et d'un excellent sens du timing.

Défenseur central : Chancel Mbemba (RD Congo - Marseille)


Arrivé cet été du FC Porto, Chancel Mbemba suscite le doute quant à sa date de naissance mais pas sur sa solidité. Sur le côté droit de la défense centrale de l'OM, l'international congolais a rarement été pris en défaut, remportant la plupart de ses duels. Plein de sang froid quand cela chauffait, le Léopard a agrémenté face à Nantes (2-1) ce bilan d'un but, sur une reprise à bout portant suite à un corner mal dégagé.

Défenseur central : Achraf Dari (Maroc - Brest)


Débarqué le mois dernier, en provenance du Wydad Casablanca, Achraf Dari se montre déjà indispensable dans la charnière centrale brestoise. Vainqueur et meilleur défenseur de la Ligue des Champions africaine cette saison, l'international marocain de 23 ans laisse entrevoir une belle autorité. Conquérant, l'ancien lauréat du CHAN a ouvert son compteur en marquant sur corner le troisième but des siens, vainqueurs à Angers (3-1).

Latéral gauche : Arthur Masuaku (RD Congo - Besiktas)


Sans temps de jeu régulier à West Ham, Arthur Masuaku a été prêté cet été au Besiktas, à la reconquête du titre de champion de Süper Lig. Bien a pris l'international congolais : face à Karagumruk, l’international marocain de 23 ans a su prendre les bonnes initiatives dans son couloir et a délivré la balle du 3-0 à son jeune compatriote Jackson Muleka.

Milieu défensif : Pathé Ciss (Sénégal - Rayo Vallecano)


A 28 ans, Pathé Ciss dispute seulement sa deuxième saison consécutive de Liga. Cette relative inexpérience ne s'est pas trop fait sentir lors de la victoire du Rayo sur le terrain de l'Espanyol Barcelone (1-2). Au contraire. Auteur du deuxième but des siens, l'homme formé à l'Institut Diambars est là et bien là en ce début de saison.

Milieu relayeur : Seko Fofana (Côte d'Ivoire - Lens)


Très courtisé en début de mercato, Seko Fofana est resté à Lens et les Sang et Or ont de quoi s'en féliciter. A Monaco, il était partout, avec la bagatelle de 10 ballons récupérés : impliqué sur le but du break avant de marquer lui-même le troisième et de participer à l'action du quatrième. Après avoir mis sa carrière internationale entre parenthèses l'an dernier, il a discuté avec le nouveau sélectionneur, Jean-Louis Gasset, et devrait faire son retour avec les Eléphants le mois prochain.

Milieu relayeur : Ismaël Bennacer (Algérie - Milan AC)


Mené sur le terrain de l'Atalanta, le Milan AC s'en est remis à l'un de ses maillons forts pour revenir à la hauteur de la Dea. Après avoir éclairé le jeu par ses passes, Ismaël Bennacer a trouvé la faille d'un superbe enchaînement crochet-frappe avec la complicité du poteau. « Quand on ne peut pas gagner, il faut au moins réussir à ne pas perdre », a résumé l’international algérien après la rencontre. CQFD.

Ailier droit : Wilfried Zaha (Côte d'Ivoire - Crystal Palace)


De mémoire de supporter des Eagles, Wilfried Zaha a rarement porté autant Crystal Palace que samedi face à Aston Villa (3-1). Deux minutes après l'ouverture du score adverse, c'est l'international ivoirien qui vient remettre les compteurs à zéro. Omniprésent à la manœuvre, c'est encore lui qui donne l'avantage aux siens après qu'Emiliano Martinez ait sauvé son penalty. Incontournable.

Attaquant de pointe : Sadio Mané (Sénégal - Bayern Munich)


Le Bayern Munich a réussi ce week-end un retentissant carton sur la pelouse de Bochum (7-0), et Sadio Mané n'a pas été en reste. Le joueur africain de l'année s'est d'abord illustré par son fair-play, en se dénonçant après avoir marqué le quatrième but de la main. Auteur par la suite d'un doublé, avec un penalty, l'homme de Bambali occupe déjà la première place du classement des buteurs de Bundesliga.

Ailier gauche : Youcef Belaïli (Algérie - Brest)


Aligné d'entrée face à Angers, son ancien club, Youcef Belaïli a régalé sur son côté gauche. Appels bien sentis, dribbles et transmissions dans le bon tempo et deux corners décisifs, pour Le Douaron (10e) et Dari (65e). Arrivé l'hiver dernier du Qatar, l'ancien champion d'Afrique en a fini avec son acclimatation à la Ligue 1 et s'annonce comme l'un des meilleurs détonateurs du championnat.