Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Le 11 africain de la semaine (du 18 au 25 février)

Le 11 africain de la semaine (du 18 au 25 février)

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'attaquant du Gabon, qui évolue à Arsenal, Pierre-Emerick Aubameyang, qui s'est illustré avec un doublé lors de la victoire de son équipe face à Everton (3-2).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon - Arsenal)


Face à Everton (3-2), Pierre-Emerick Aubameyang a fait admirer l'étendue de sa palette d'attaquant. Vitesse et sang froid pour porter le score à 2-1 suite à un bon service en profondeur, détente et timing pour le but de la victoire sur un magnifique coup de tête, après un centre de l'Ivoirien Nicolas Pépé. Et c'est ainsi, grâce au Gabonais, que les Gunners enchaînent deux victoires de rang pour la première fois depuis le début du mandat de Mikel Arteta.

Conscient de la cote de son buteur sur le marché, le technicien espagnol a évoqué sa situation après le match : « Nous devons essayer de le soutenir et de tout lui donner au club pour qu’il se sente épanoui. C’est le défi que j’ai ici. C’est un superbe joueur. Il mérite complètement d’être aimé par les autres équipes mais j’espère que nous pourrons le convaincre que c’est le bon endroit ici pour lui. Et qu’il a un avenir ici. » En fin de contrat en 2021, "PEA" ne devrait en tout cas pas manquer d'offres cet été.

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)






Gardien de but : Alexandre Oukidja (Algérie - Metz)


Face à Lyon (0-2), Alexandre Oukidja aura réussi un match paradoxal. Auteur de parades face à Cornet puis Toko Ekambi, le portier franco-algérien a repoussé avant la pause un penalty, avant de voir l'assistance vidéo intervenir. Battu sur la seconde tentative, signée Dembele, le champion d'Afrique 2019 est monté jouer le dernier corner du match, laissant son but vide et s'inclinant juste avant le coup de sifflet final. On peut regretter ce choix, mais aussi saluer le goût du risque.

Latéral droit : Achraf Hakimi (Maroc - Dortmund)


Achraf Hakimi ne cesse de briller avec le Borussia Dortmund. Déjà très performant en Ligue des Champions face au PSG, le jeune international marocain s’est illustré encore une fois en signant sa dixième passe décisive de la saison en Bundesliga, contre le Werder Brême (2-0). Seul un certain Trent Alexander-Arnold (Liverpool) fait mieux que lui à son poste en Europe. Il n'a pas volé son trophée de meilleur jeune joueur africain de l'année, reçu en janvier.

Défenseur central : Kenneth Omeruo (Nigeria - Leganes)


Kenneth Omeruo a régné dans les airs face au Celta Vigo. Si cette prestation n'a pas suffi à éviter une courte défaite, la part du contrat défensif était remplie. Baladé de club en club au gré de ses prêts par Chelsea, le Super Eagle s'est inscrit dans la durée à Leganes l'été dernier. Sur son CV, une victoire à la CAN (en 2013) et deux participations à la Coupe du monde (en 2014 et en 2018).

Défenseur central : Romain Saïss (Maroc - Wolverhampton)


Sérieux et concentré dans ses interventions défensives, Romain Saïss s'est également illustré dans le domaine offensif, face à Norwich City (3-0), en délivrant la passe décisive pour le but du break, signé Diego Jota. Arrivé sur la pointe des pieds à Wolverhampton il y a trois ans, l'international marocain s'est imposé en Premier League en même temps qu'il devenait un cadre des Lions de l'Atlas.

Latéral gauche : Karim Hafez (Egypte - Yeni Malatyaspor)


Passé cet hiver de Kasimpasa au Yeni Malatyaspor, Karim Hafez n'a pas mis longtemps à trouver ses marques dans sa nouvelle équipe. Titularisé pour la troisième fois de rang face à Antalyaspor (1-2), l'ancien Lensois a réussi sa première passe décisive de la saison. Prêté par le club cairote de Wadi Degla, cet ancien Lensois ambitionne de retrouver une place chez les Pharaons d'Egypte, avec lesquels il disputa la CAN 2017.

Milieu offensif droit : Riyad Mahrez (Algérie - Manchester City)


Comme souvent cette saison, Riyad Mahrez s'est montré décisif lors du déplacement à Leicester (0-1). En fin de partie, et alors qu’on se dirigeait vers un score nul et vierge, le capitaine des Fennecs a mis les Citizens sur la voie du succès en servant Gabriel Jesus pour le but victorieux. Avec 9 buts et 12 passes décisives toutes compétitions confondues, l’international algérien réussit sa campagne la plus prolifique depuis qu’il a rejoint l'Angleterre il y a six ans.

Milieu central : Ellyes Skhiri (Tunisie - Cologne)


Le FC Cologne a réussi une véritable démonstration sur le terrain du Hertha Berlin (0-5), Ellyes Skhiri n'y est pas étranger. Auteur d'un gros travail de sape au milieu, l'international tunisien a souvent jeté les premières bases des offensives de son équipe. On comprend mieux pourquoi Michel Der Zakarian, l'entraîneur de Montpellier, ne cesse de regretter son départ l'été dernier, alors que la Fiorentina suit ses prestations de près.

Milieu central : Thomas Partey (Ghana - Atlético Madrid)


Thomas Partey s'est imposé comme l'une des plaques tournantes du milieu de terrain de l'Atlético Madrid. Face à Villarreal (3-1), le Ghanéen n'a pas failli à sa réputation de gros travailleur, avec en prime six duels gagnés et quatre tacles réussis. Arrivé au club colchonero en 2012 en provenance du Odometah FC, le Black Star a été logiquement désigné joueur de l'année dans son pays en 2018 et en 2019.

Milieu offensif gauche : Sadio Mané (Sénégal - Liverpool)


Face à une coriace équipe de West Ham, Sadio Mané a rendu une très bonne copie, bienvenue pour le Sénégalais après sa prestation frustrante contre l'Atlético en Ligue des Champions. C'est lui l'ancien de Génération Foot qui signe de près, tel un renard des surfaces, le but de la victoire, la dix-huitième de rang pour des Reds aussi renversants qu'irrésistibles.

Attaquant : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon - Arsenal)


Face à Everton (3-2), Pierre-Emerick Aubameyang a fait admirer l'étendue de sa palette d'attaquant. Vitesse et sang froid pour porter le score à 2-1 sur un bon service en profondeur, détente et timing pour le but de la victoire sur un magnifique coup de tête, après un centre de l'Ivoirien Nicolas Pépé. Et c'est ainsi que les Gunners enchaînent deux victoires à la suite pour la première fois depuis le début du mandat de Mikel Arteta.

Attaquant : Mbaye Niang (Sénégal - Rennes)


Parfois critiqué pour son manque d'efficacité, Mbaye Niang avait parfaitement réglé la mire lors de la réception de Nîmes (2-1). C'est d'abord lui qui égalise en taclant un ballon qui traînait, avant de donner la victoire aux siens d'un coup de tête bien ajusté. Deux buts de pur avant-centre pour l'international sénégalais, qui a également su faire apprécier son jeu dos au but.

Publicité