Le 11 africain de la semaine (du 18 au 25 octobre)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 18 au 25 octobre) (1)
AI / Reuters / Panoramic
Mis à jour le
25 octobre 2022 à 06:29
par
Découvrez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'attaquant nigérian d'Everton Alex Iwobi qui s'est particulièrement illustré d'Everton, double passeur décisif lors de la victoire de son équipe face à Brighton (3-0).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Alex Iwobi (Nigeria - Everton)


Rayonnant, Alex Iwobi a été l'un des grands artisans de la belle victoire d'Everton sur Brighton (3-0), samedi à Goodison Park. Constamment dans le bon tempo, le Super Eagle a orienté la manœuvre avec brio, distribuant les offrandes à ses attaquants. Deux d'entre elles se sont avérées décisives, avec une mention particulière pour la seconde, une délicieuse talonnade.

« Je joue avec beaucoup de confiance. L'entraîneur m'a dit : "Joue comme tu t'entraînes". Je sens une telle confiance de la part de l'entraîneur et quand j'ai cette motivation sur le terrain, je me sens pratiquement inarrêtable », a déclaré au site officiel des Toffees celui qui a été désigné homme du match. Avec 5 passes décisives en 12 matchs, le neveu de Jay Jay Okocha n'est plus qu'à une longueur de son record sur une saison, réalisé avec Arsenal lors de la saison 2018-2019.

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)


Gardien de but : Lawrence Ati-Zigi (Ghana - Saint-Gall)


Lawrence Ati-Zigi a réussi ce week-end une prestation de premier ordre, avec six parades déterminantes qui ont permis à son équipe de sauver un point face à un Servette dominateur (1-1). Non retenu le mois dernier pour les amicaux de préparation contre le Brésil et le Nicaragua, le natif de Tamale n'a pas perdu tout espoir de faire partie de la liste des Black Stars pour le Mondial au Qatar.

Latéral droit : Mohamed Dräger (Tunisie - Lucerne)


Quelle semaine pour Mohamed Dräger ! Le défenseur s'est mué en buteur, avec un premier doublé mercredi contre St-Gall (3-3), avant d'enchaîner en fin de semaine contre Lugano en donnant l’avantage aux siens, finalement victorieux (3-1). Natif de Fribourg en Allemagne, ce joueur de couloir défend les couleurs de la Tunisie depuis novembre 2018 et devrait être du voyage au Mondial le mois prochain.

Défenseur central :  Jawad El Yamiq (Maroc - Valladolid)


Freiné ces dernières semaines par une blessure aux ischio-jambiers, Jawad El Yamiq revient en forme au bon moment. Lors de la réception de la Real Sociedad (1-0), le natif de Khourigba s'est montré intraitable, contribuant grandement à l'inviolabilité des siens. International à éclipses depuis 2017, cet ancien du Genoa a de bonnes chances de jouer le Mondial au Qatar.

Défenseur central : Daniel Amartey (Ghana - Leicester)


Solide dans les duels, juste dans les relances, Daniel Amartey a sans doute livré son meilleur match de la saison lors du déplacement victorieux de Leicester à Wolverhampton (0-4). Revenu en équipe nationale après une éclipse de trois ans, il est aujourd'hui le capitaine des Black Stars et défendra leurs couleurs le mois prochain au Mondial.

Latéral gauche : Calvin Bassey (Nigeria - Ajax Amsterdam)


Recruté aux Glasgow Rangers pour évoluer en défense centrale, Calvin Bassey évolue depuis trois matchs sur le flanc gauche de la défense ajacide. Sa polyvalence permet à l'Anglo-Nigérian de s'adapter à ce choix inattendu. Cet ancien finaliste de la Ligue Europa s'affirme à ce poste, preuve en est la passe décisive délivrée ce samedi sur la pelouse de Waalwijk (1-4).

Milieu offensif droit : Ola Aina (Nigeria - Torino)


Son dernier but en Serie A remontait à la saison 2018-2019 et un match contre l'Udinese : Ola Aina a renoué avec cette bonne habitude à l'occasion du déplacement du Torino à... Udine, dimanche. Le joueur de couloir conclut en suivant bien l'action de Vlasic. Ex-international anglais des moins de 20 ans, il a rejoint les Super Eagles en 2017 et compte aujourd'hui une trentaine de sélections sous leurs couleurs.

Milieu défensif : Seko Fofana (Côte d'Ivoire - Lens)


Si Lens a frappé un grand coup en allant s'imposer, au finish, sur la pelouse de l'Olympique de Marseille (0-1), les Sang et Or doivent une fière chandelle à Seko Fofana. Omniprésent au combat dans l'entrejeu, l'Ivoirien a fait de chacune de ses nombreuses courses un coup de boutoir pour ses adversaires, à la peine face à son dépassement de fonction permanent. Revenu en équipe nationale le mois dernier après un an d'absence, il a marqué dès son premier match.

Milieu offensif axial : Alex Iwobi (Nigeria - Everton)


Rayonnant, Alex Iwobi a été l'un des grands artisans de la belle victoire d'Everton sur Brighton (3-0), samedi à Goodison Park. Constamment dans le bon tempo, le Super Eagle a orienté la manœuvre avec brio, distribuant les offrandes à ses attaquants. Deux d'entre elles se sont avérées décisives, avec une mention particulière pour la seconde, une délicieuse talonnade.

Milieu offensif gauche : Abdessamad Ezzalzouli (Maroc - Osasuna)


Le « Messi marocain » : Abdessamad Ezzalzouli n'a pas mis longtemps à se trouver un surnom des plus flatteurs, suite à sa prestation face à l'Espanyol Barcelone, ponctuée d'une passe décisive (1-0). De gestes déroutants en dribbles imparables, le jeune Marocain prêté par le Barça a mis le public du stade El Sadar dans sa poche. Âgé de 20 ans, "Ez Abde" a étrenné sa première sélection avec les Lions de l'Atlas le mois dernier.

Attaquant de pointe : Eric Maxim Choupo-Moting (Cameroun - Bayern Munich)


Déjà buteur le week-end précédent face à Fribourg puis auteur d'un doublé mercredi en Coupe d'Allemagne, Eric Maxim Choupo-Moting a récidivé ce samedi sur la pelouse d'Hoffenheim (0-2), en inscrivant le but du break, sa cinquième réalisation de la saison. Seul vrai numéro 9 de l'effectif, le Lion Indomptable est en grande forme à un mois du Mondial et confirme son statut de joker en Bavière.

Attaquant de pointe : Taiwo Awoniyi (Nigeria - Nottingham Forest)


Taiwo Awoniyi a marqué le but de la victoire sur Liverpool (1-0). A la reprise d'un coup franc lointain, le transfuge de l'Union Berlin s'y est repris à deux fois pour faire mouche. La récompense d'un match plein, qui vit le Super Eagle peser constamment sur l'axe central des Reds, l'un de ses anciens clubs qui l'avaient baladé de club en club au gré d'une demi-douzaine de prêts.