Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Le 11 africain de la semaine (du 19 au 26 février)

Le 11 africain de la semaine (du 19 au 26 février)

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'attaquant ivoirien de Crystal Palace, Wilfried Zaha qui s'est illustré dans le championnat anglais en inscrivant un doublé lors de la victoire de son équipe face à Leicester (1-4).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Wilfried Zaha (Côte d'Ivoire - Crystal Palace)


Cela devient une (bonne) habitude. Comme lors de la précédente journée, Wilfried Zaha s'est montré décisif avec Crystal Palace à Leicester. Alors que les deux équipes étaient à égalité, l'Ivoirien a surgi pour redonner l'avantage aux Eagles d'un plat du pied, avant de parachever leur succès (1-4) à la conclusion d'un contre rondement mené. L'ancien joueur de Manchester United porte ainsi son total de la saison à sept buts, soit deux de moins que la saison dernière alors qu'il reste neuf journées à jouer.

Celui qui fut international anglais avant d'opter pour la Côte d'Ivoire il y a deux ans explique ce net regain d'efficacité par les nouvelles options offensives dont dispose son équipe, renforcée cet hiver par le prêt jusqu'à la fin de la saison de Michy Batshuayi, l'ancien du Borussia Dortmund. Un club où est annoncé avec insistance Wilfried Zaha, qui a repoussé cet hiver une offre mirobolante (le chiffre de 12,2 millions d’euros de salaire net était évoqué) du club chinois du Dalian Yifang.

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)




Gardien de but


Gardien de but: Brice Samba (Congo - Caen)
Parfois hésitant en début de saison, Brice Samba est l’un des rares Caennais à se montrer irréprochable ces dernières semaines. L’ancien Marseillais a une nouvelle fois brillé ce dimanche à Toulouse, s'interposant à plusieurs reprises. Pas aidé par son mur, il n’a rien pu faire sur le coup-franc tiré par Max-Alain Gradel. Plusieurs fois convoqué par les Diables Rouges du Congo, le joueur de 24 ans n'a jamais répondu positivement jusqu'alors.

Défenseurs


Latéral droit : Hamari Traoré (Mali - Rennes)
Hamari Traoré enchaîne les matchs mais cela ne semble pas avoir d’effet sur ses performances. Dans son couloir droit, l'ancien Rémois a multiplié les montées face à l'OM (1-1) et a fait vivre un calvaire au duo Ocampos-Amavi de la première à la dernière minute. Issu de l'Académie Jean-Marc Guillou de Bamako, il sera l'un des atouts des Aigles du Mali à la CAN 2019.

Défenseur central : Aïssa Mandi (Algérie - Betis Séville)
Déçu comme ses coéquipiers d'avoir été éliminé à domicile par le Stade Rennais, Aïssa Mandi a retrouvé le sourire dimanche en Liga. Et on comprend pourquoi : sur un joli centre du Marocain Zouhair Feddal, le défenseur a réussi un splendide retourné acrobatique, ouvrant la marque pour son équipe à Valladolid (0-2). International depuis 2014, cet ancien Rémois a joué l'intégralité des sept matchs de Coupe d'Afrique qu'il a disputé depuis.

Défenseur central : Nicolas Nkoulou (Cameroun - Torino)
Nicolas Nkoulou a livré une prestation sans faille lors de la victoire du Torino sur l'Atalanta Bergame (2-0). Vainqueur de nombreux duels, l'ancien Marseillais et Lyonnais a également brillé par sa qualité de relance, avec notamment quelques transversales millimétrées. Vainqueur de la CAN 2017 avec le Cameroun, le natif de Yaoundé n'est plus apparu avec les Lions Indomptables depuis.

Latéral gauche : Ramy Bensebaïni (Algérie - Rennes)
Après avoir été l'un des hommes forts de la qualification en Ligue Europa, jeudi sur la pelouse du Betis Séville, Ramy Bensebaini a dû remplacer son compatriote Mehdi Zeffane, blessé, dès la 13eme minute dimanche face à l'OM (1-1). Auteur d'un excellent match, le natif de Constantine a relevé le gant avec brio. Premier joueur formé à l'Académie du Paradou AC à s'imposer durablement en Europe, le défenseur polyvalent postule à une place dans les 23 Fennecs pour la CAN 2019.

Milieux de terrain


Milieu défensif : Sofian Kiyine (Maroc - Chievo Vérone)
Pour sa septième titularisation de la saison, Sofian Kiyine a rendu une bonne copie. Lors de la récption du Genoa (0-0), le Belgo-Marocain s'est montré actif, récupérant un bon nombre de ballons dans l'entrejeu. Formé au Standard Liège, celui qui évolue au Chievo depuis l'été 2017 a déjà porté les couleurs des Lionceaux de l'Atlas en moins de 20 ans et en moins de 23 ans.

Milieu défensif : Geoffrey Kondogbia (Centrafrique - FC Valence)
Absent plusieurs semaines cet hiver en raison d'un claquage, Geoffrey Kondogbia retrouve ses sensations. A Leganés, c'est lui qui ouvre le score pour le FC Valence, qui sera rejoint sur le fil (1-1). Après avoir été sélectionné à cinq reprises avec l'équipe de France à l'occasion de matchs amicaux, l'ancien Lensois a profité du règlement FIFA pour tourner le dos aux Bleus et opter pour les Fauves de Centrafrique, qu'il espère un jour aider à décrocher leur première participation à une CAN.

Milieu offensif gauche : Max-Alain Gradel (Côte d'Ivoire - Toulouse)
Où serait Toulouse sans Max-Alain Gradel ? En très mauvaise posture, sans aucun doute. Pas toujours très inspiré, avec une fâcheuse tendance à en faire trop, l'international ivoirien a en revanche su répondre présent à un moment-clé. Son dixième but de la saison, d'un magistral coup franc dans le temps additionnel de la seconde période, permet au TFC d’éviter un fâcheux revers.

Milieu offensif droit : Wilfried Zaha (Côte d'Ivoire - Crystal Palace)
Cela devient une (bonne) habitude. Comme lors de la précédente journée, Wilfried Zaha s'est montré décisif avec Crystal Palace à Leicester. Alors que les deux équipes étaient à égalité, l'Ivoirien a surgi pour redonner l'avantage aux Eagles d'un plat du pied, avant de parachever leur succès (1-4) à la conclusion d'un contre rondement mené. L'ancien joueur de Manchester United porte ainsi son total de la saison à sept buts, soit deux de moins que la saison dernière alors qu'il reste neuf journées à jouer.

Attaquants


Attaquant de pointe : Papiss Cissé (Sénégal - Alanyaspor)
Papiss Cissé reste un sacré chasseur de buts. Lors de la victoire d'Alanyaspor sur Kasimpasa (3-0), l'attaquant de 33 ans a réussi son deuxième doublé en l'espace d'une semaine. En retrait de l'équipe nationale sénégalaise depuis la CAN 2015, l'ancien Messin est en grande forme, avec une série de six buts en cinq rencontres de Süper Lig, pour un total de 11 réalisations depuis le début de saison.

Attaquant de pointe : Yohan Boli (Côte d'Ivoire - Saint-Trond)
Après un début de saison timide, Yohan Boli a mis la surmultipliée ces dernières semaines. Face à Charleroi, le neveu de Basile et fils de Roger Boli a réussi le premier triplé de sa carrière, propulsant son équipe à la troisième place du championnat. Convoqué pour la première fois chez les Eléphants en septembre 2017, le joueur de 25 ans pourrait prochainement goûter de nouveau aux joies de la sélection ivoirienne.

Publicité