Le 11 africain de la semaine (du 19 au 26 janvier)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 19 au 26 janvier) (1)
Mis à jour le
26 janvier 2021 à 16:03
par
Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'Algérien de Metz Farid Boulaya qui s'est illustré avec une passe décisive et un but lors de la victoire de son club face à Nantes (2-0).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Farid Boulaya (Algérie - Metz)


Déjà décisif lors de la victoire surprise des Messins face à l'OL, Farid Boulaya a récidivé lors de la réception du FC Nantes. Rayonnant dans le cœur du jeu, le meneur de jeu s'est illustré par sa disponibilité pour ses coéquipiers et sa capacité à varier les plaisirs. Avec au bilan une passe décisive délivrée pour Aaron Leya Iseka et un but marqué d'une frappe enroulée aussi subtile qu'imparable.

A bientôt 28 ans, le meneur de jeu est en train de réussir la meilleure saison d'une carrière qui emprunta plus d'un chemin de traverse, le menant en Ligue 2 (Clermont) et en Liga (Gérone). Pour saluer cette régularité nouvelle, le natif de Vitrolles a également franchi un cap en équipe nationale algérienne, honorant sa première titularisation avec les Fennecs en octobre dernier pour un match amical face au Nigeria.

 

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)


 

 

Gardien de but : Yassine Bounou (Maroc - FC Séville)


Face à Cadix samedi, Yassine Bounou a gardé sa cage inviolée pour la 6eme fois de la saison en championnat. Une imperméabilité qui confirme la dimension de maillon fort prise par le portier marocain, qui avait arrêté un penalty le mardi précédent contre le Deportivo Alaves. Appelé « Bono » dans le pays où il fait carrière depuis 2012, l'ancien du Wydad Casablanca a joué un rôle important dans la conquête de la Ligue Europa la saison dernière.

 

 

Latéral droit : Youcef Atal (Algérie - Nice)


Sur la pelouse de Lens, Youcef Atal a réussi son meilleur match depuis de longues semaines. Elément offensif le plus en vue de son équipe dans son couloir droit, l'ancien de la JS Kabylie est l'auteur de l'unique but de la rencontre, d'une belle frappe à la sortie d'un joli numéro technique. Blessé sur l'action, il cèdera sa place aussitôt.

 

 

Défenseur central : Senou Coulibaly (Mali - Dijon)


Alors que son équipe était menée par Strasbourg, Senou Coulibaly est monté sur corner pour tirer profit de sa grande envergure et a égalisé sur un service de l'Ivoirien Roger Assalé. Avant et après cette action décisive, le Franco-Malien s'était montré intraitable défensivement, avec 3 dégagements, 1 tir bloqué, 2 interceptions, 2 tacles et 4 duels gagnés.

 

 

Défenseur central : Kiki Kouyaté (Mali - Metz)


Associé dans un trio axial au Ghanéen John Boye et au Tunisien Dylan Bronn, Kiki Kouyaté a fait montre d'une assurance et d'une justesse impressionnantes dans toutes ses interventions face à Nantes (2-0). Arrivé de Troyes cet été, le jeune international n'a pas choisi Metz par hasard. « C'est un bon club pour les jeunes joueurs africains, surtout pour progresser. J'en ai parlé avec mes coéquipiers en sélection », avait-il dit au moment de signer.

 

 

Latéral gauche : Ramy Bensebaini (Algérie - Mönchengladbach)


Ramy Bensebaini aime décidément marquer contre les grosses cylindrées de Bundesliga. Jeudi, face au Borussia Dortmund, le joueur formé à l'Académie du Paradou l'a encore démontré. Monté dans la surface adverse, le champion d'Afrique se débarrasse de son vis-à-vis d'un crochet du gauche avant de frapper du droit et de faire mouche dans le filet opposé de Bürki. Du travail d'orfèvre.

 

 

Milieu offensif droit : Bertrand Traoré (Burkina Faso - Aston Villa)


Bertrand Traoré est en train de se faire une place de choix dans sa nouvelle équipe. Samedi, le transfuge de l'Olympique Lyonnais a participé au succès d'Aston Villa face à Newcastle (2-0) en faisant parler son sens du but. Pas une première pour le Burkinabé, qui a marqué quatre fois lors de ses six derniers matchs en Premier League avec les Villans.

 

 

Milieu défensif : Wilfred Ndidi (Nigeria - Leicester)


En forme ascendante, Wilfred Ndidi a guidé Leicester vers un retentissant succès contre une pâle équipe de Chelsea, mardi dernier. Aux 20 mètres, l'international nigérian a décoché une frappe de l'extérieur du pied qui a fait mouche avec la complicité du poteau. Le premier but de la saison pour le natif de Lagos, éloigné des terrains trois mois durant par une blessure cet automne.

 

 

Meneur de jeu : Farid Boulaya (Algérie - Metz)


Déjà décisif lors de la victoire surprise des Messins face à l'OL, Farid Boulaya a récidivé lors de la réception du FC Nantes. Rayonnant dans le cœur du jeu, le meneur de jeu s'est illustré par sa disponibilité pour ses coéquipiers et sa capacité à varier les plaisirs. Avec au bilan une passe décisive délivrée pour Aaron Leya Iseka et un but marqué d'une frappe enroulée aussi subtile qu'imparable.

 

 

Milieu offensif gauche : Mamadou Fall (Sénégal - Charleroi)


Auteur de son premier doublé sous le maillot des Zèbres de Charleroi, Mamadou Fall a brillé de mille feux face au Standard de Liège. Même si cela ne permettra pas à son équipe d'éviter une courte défaite (3-2), l'ancien de l'ASC Port Autonome de Dakar aura égalisé à deux reprises, grâce d’abord à une frappe puissante, puis en tombant à pic sur une déviation de Dessoleil.

 

 

Attaquant : Tino Kadewere (Zimbabwe - Lyon)


Le derby contre Saint-Etienne réussit décidément à Tino Kadewere. A l'aller, le Zimbabwéen avait exaucé son rêve de marquer un doublé. Dimanche, la manche retour à Geoffroy-Guichard l'a vu vivre un remake de ce conte de fées. Juste dans ses appels de balle, précis face au but, l'ancien d'Harare City a viré en tête du classement des joueurs de Ligue 1 du quotidien sportif L'Equipe.

 

 

Attaquant : Youssef En-Nesyri (Maroc - FC Séville)


Ce samedi, à l’occasion de la 20eme journée de Liga, l’attaquant marocain a inscrit face à Cadix son deuxième triplé en deux semaines. Un coup du chapeau parfait pour le Lion de l’Atlas qui porte ainsi son total de l’exercice en cours à 12 réalisations, dépassant ainsi Messi ou Luis Suarez. L'ancien pensionnaire de l'Académie Mohammed, qui aurait même pu réussir un quadruplé si la VAR ne s’en était pas mêlée, devient ainsi le deuxième joueur africain de l’histoire de la Liga à réaliser deux triplés au cours d’une même saison, après un certain Samuel Eto'o...