Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Le 11 africain de la semaine (du 21 au 27 janvier)

Le 11 africain de la semaine (du 21 au 27 janvier)

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est L'attaquant nigérian de Galatasaray qui s'est illustré avec un superbe triplé lors de la victoire de son club face à Ankaragucu (6-0).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Henry Onyekuru (Nigeria - Galatasaray)


La grande performance du week-end écoulé est à mettre à l’actif d'Henry Onyekuru. L'attaquant nigérian de Galatasaray a crevé l'écran en réussissant un superbe triplé, le premier de sa carrière professionnelle, contribuant grandement au festival offensif de son club face à Ankaragucu (6-0). Le joueur prêté par Everton porte ainsi son total de la saison en Süper Lig à 9 buts, ce qui lui permet d'entrer dans le cercle des dix meilleurs artificiers africains évoluant en zone UEFA.

Privé de Coupe du monde par une blessure au genou, le polyvalent petit gabarit s'est bien relancé cette saison, en club comme en sélection. De retour dans la rotation offensive des Super Eagles, cet ancien de l'Académie Aspire du Sénégal incarne une nouvelle génération des dribbleurs nigérians très attendus à la prochaine CAN, au même titre que Samuel Kalu (Bordeaux) et Samuel Chukwueze (Villarreal).

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)




Gardien de but 


Gardien de but : Edouard Mendy (Sénégal - Reims)
Il s'en est fallu de quelques secondes, samedi face à Nice (1-1), pour qu'Edouard Mendy garde sa cage inviolée pour la dixième fois de la saison en Ligue 1. Battu sur le penalty concédé par son équipe au bout du temps additionnel, le portier passé par l'OM a encore montré une grande solidité. Celui qui porta les couleurs de la Guinée-Bissau le temps d'un amical s'affirme comme un prétendant à la titularisation avec le Sénégal.

Défenseurs


Défenseur central : Salif Sané (Sénégal - Schalke 04)
Tranchant dans ses interventions, Salif Sané a remporté de nombreux duels, notamment aériens, lors de la victoire de Schalke 04 sur Wolfsbourg (2-1). Une solide prestation d'ensemble malgré quelques sautes de concentration, pour l'ancien Nancéien, qui fut l'un des meilleurs Lions de la Teranga à la Coupe du monde 2018.

Défenseur central : Christian Luyindama (RD Congo - Standard Liège)
Homme du match et héros de la rencontre, Christian Luyindama a signé le but de la victoire sur Courtrai (2-1) dans les arrêts de jeu de la seconde période. Lui qui avait débuté comme attaquant a retrouvé ses réflexes de finisseur à point nommé pour faire chavirer Sclessin. Arrivé en provenance du TP Mazembe en janvier 2017, ce Kinois de naissance a été désigné joueur congolais de l'année 2018 dans son pays.

Latéral gauche : Youcef Atal (Algérie - Nice)
Même lorsque son équipe est dans un jour sans, Youcef Atal trouve le moyen de se mettre en évidence. A Reims (1-1), le fougueux latéral gauche s'est battu jusqu'aux derniers instants, pour finir par obtenir le penalty qui permettra aux Aiglons d'égaliser. Issu de l'Académie du Paradou AC et lancé dans le grand bain à la JS Kabylie, le transfuge de Courtrai est plus que jamais la recrue de l'année à Nice.

Latéral droit : Jordan Botaka (RD Congo - Saint-Trond)
Utilisé dans un registre de piston sur le côté droit des Canaris de Saint-Trond, Jordan Botaka s'est montré à son avantage dans le derby du Limbourg. Malgré la défaite au finish face à Genk (2-3), le capitaine a inscrit son cinquième but de la saison. Passé par la deuxième division anglaise, cet ancien international juniors néerlandais porte depuis 2015 les couleurs des Léopards de RD Congo.

Milieux de terrain


Milieu défensif : Jean-Philippe Gbamin (Côte d'Ivoire - Mayence)
Le premier but de Mayence face à Stuttgart (2-3) doit beaucoup à Jean-Philippe Gbamin. Monté porter le surnombre, l'ancien Lensois perfore la défense du VfB et fait place nette pour l'ouverture du score. Egalement très présent défensivement, l'international ivoirien réussit un match plein. Celui qui a fait son retour parmi les Eléphants après un an d'absence en novembre dernier espère jouer sa première CAN cet été.

Milieu défensif : Alaixys Romao (Togo - Reims)
Souvent présent dans ce onze type ces dernières semaines, Alaixys Romao a encore livré une prestation d'excellent niveau face à Nice (1-1). Rarement mis sous pression, le capitaine rémois en a profité pour faire admirer sa vision du jeu, comme sur l’ouverture du score avec une passe géniale pour Rémi Oudin. Lui qui fut de l'aventure du Togo à la Coupe du monde 2006 n'a plus été sélectionné chez les Eperviers depuis la CAN 2017.

Milieu offensif gauche : Gervinho (Côte d'Ivoire - Parme)
Le retour de Gervinho en Serie A est décidément une réussite. Face à l'Udinese, l'Ivoirien a été doublement décisif, en obtenant le penalty de l’ouverture du score, avant de marquer le but de la victoire sur un contre exceptionnel. Parti de son camp, l'ancien Lillois va effacer le gardien, sans que le défenseur sur ses talons ne puisse esquisser d'intervention. On comprend mieux qu'un joueur capable de marquer de tels buts ne pense pas à sa retraite internationale.

Milieu offensif droit : Mohamed Salah (Egypte - Liverpool)
Mohamed Salah a frappé deux fois lors de la victoire difficile de Liverpool contre Crystal Palace (4-3). Un doublé qui permet aux Reds conserver leur place de leader et à l'Egyptien de pénétrer le cercle très fermé des joueurs à plus de 50 réalisations en Premier League. 72 matchs seulement lui ont été nécessaires pour atteindre ce total. Seuls Andy Cole (65 matches), Alan Shearer (66 matches) et Ruud van Nistelrooy (68 matches) avaient été plus rapides.

Attaquants


Attaquant : Mbwana Samatta (Tanzanie - Genk)
« Taureau d’or » (meilleur buteur) de Jupiler League à la trêve avec 15 buts, Mbwana Samatta a ajouté une seizième unité à son compteur lors du derby limbourgeois. Bien lancé par le Congolais Dieumerci Ndongala, le Tanzanien égalise, avant de se muer en passeur décisif sur le deuxième but de son équipe, qui s'imposera au final (3-2). Désigné joueur local de l'année en Afrique lorsqu'il évoluait au TP Mazembe, l'ancien de Simba a fait son trou en Europe.

Attaquant : Henry Onyekuru (Nigeria - Galatasaray)
La grande performance du week-end écoulé est à mettre à l’actif d'Henry Onyekuru. L'attaquant nigérian de Galatasaray a crevé l'écran en réussissant un superbe triplé, le premier de sa carrière professionnelle, contribuant grandement au festival offensif de son club face à Ankaragucu (6-0). Le joueur prêté par Everton porte ainsi son total de la saison en Süper Lig à 9 buts, ce qui lui permet d'intégrer le Top 10 des meilleurs artificiers africains évoluant en zone UEFA.

Publicité