Le 11 africain de la semaine (du 21 au 28 septembre)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 21 au 28 septembre) (1)
Mis à jour le
28 septembre 2021 à 11:51
par
Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'Ivoirien du RC Lens Seko Fofana qui s'est illustré avec sa puissance et sa justesse lors de la victoire de son équipe sur le terrain de l'OM (2-3).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Seko Fofana (Côte d'Ivoire - Lens)


Seko Fofana a été l'un des hommes forts du RC Lens lors de la victoire sur l'Olympique de Marseille (3-2) au stade Vélodrome, dimanche en clôture de la septième journée de Ligue 1. Puissant et disponible, multipliant les récupérations et les ouvertures propres pour ses coéquipiers, l'ancien de Manchester City et de l'Udinese a survolé les débats.

Un temps annoncé sur les tablettes de l'OM l'été dernier, Seko Fofana a dû donner bien des regrets au club phocéen. Avec cinq dribbles réussis sur six et sept duels remportés sur douze, il était partout. Surpuissant, toujours juste dans ses initiatives et ses orientations, l'international ivoirien a prouvé une fois de plus qu'il était un des tous meilleurs de Ligue 1 à son poste.

Le 11 type africain de la semaine (4/3/3)



Gardien de but : Yassine Bounou (Maroc - FC Séville)


Yassine Bounou a gardé sa cage inviolée pour la troisième fois de la saison de Liga, samedi face à l'Espanyol Barcelone (2-0). Une prestation qui permet au FC Séville d'égaler un record d'imperméabilité défensive vieux de plus de 50 ans. Le Marocain est la pierre angulaire d'une défense de fer (2 buts encaissés). Seul Manchester City (1 but encaissé en 6 matchs de Premier League) a fait mieux en Europe.

Latéral droit : Hamari Traoré (Mali - Rennes)


Hamari Traoré retrouvait le onze de départ, dimanche à Bordeaux (1-1). Le retour de l'international malien a fait du bien au Stade Rennais. Tranchant dans ses montées, il est l'auteur de la passe décisive sur le but de son équipe, inscrit par Gaëtan Laborde. L'ancien pensionnaire de l'Académie Jean-Marc Guillou de Bamako jouera l'an prochain sa troisième phase finale de CAN avec les Aigles.

Défenseur central : Kiki Kouyaté (Mali - Metz)


La victoire du FC Metz à Brest doit beaucoup à Kiki Kouyaté. L'international malien s'est montré intraitable dans les duels, notamment aériens face au redoutable Béninois Steve Mounié. Auteur de plusieurs sauvetages bienvenus dans sa surface, l'ancien de l'AS Réal de Bamako s'affirme comme l'un des hommes de base des Grenats.

Défenseur central : Mexer (Mozambique - Bordeaux)


Face à son ancien club du Stade Rennais, Mexer s'est montré décisif à plus d'un titre. Auteur du but égalisateur en toute fin de rencontre, le Mozambicain a permis aux Girondins de marquer un point. Très concentré et solide défensivement, l'homme aux 50 sélections avec les Mambas a sauvé plusieurs situations chaudes dans sa surface.

Latéral gauche : Alex Bangura (Sierra Leone - Cambuur)


En ouvrant le score du gauche, Alex Bangura a montré la voie pour Cambuur, qui a ramené une large victoire de son déplacement sur le terrain du Sparta Rotterdam (4-0). Le natif de Sierra Leone a par la suite pris part à la démonstration offensive réussie par son équipe. Le joueur de 22 ans fait partie des éléments susceptibles de renforcer les Leone Stars, qualifiés pour la prochaine CAN.

Milieu de terrain : Ellyes Skhiri (Tunisie - Cologne)


A point nommé pour exploiter une remise de Jonas Hector, Ellyes Skhiri a permis à Cologne d'ouvrir le score face à l'Eintracht Francfort (1-1) avant le quart d'heure de jeu. Un premier but de la saison pour l'international tunisien, omniprésent tout au long de la partie (6 duels aériens gagnés, 5 tacles, 2 interceptions) et parmi les tous meilleurs joueurs sur la pelouse.

Milieu de terrain : Idrissa Gueye (Sénégal - PSG)


5 tacles, 3 interceptions et 1 but : les chiffres du match du PSG face à Montpellier (2-0) parlent pour Idrissa Gana Gueye. Très précieux dans la bataille du milieu de terrain, l'international sénégalais s'est aussi et surtout illustré par son imparable frappe du gauche sous la transversale sur l'ouverture du score. Toujours juste dans ses orientations, l'ancien de l'Institut Diambars a reçu une ovation méritée du Parc des Princes lors de son remplacement.

Milieu de terrain : Seko Fofana (Côte d'Ivoire - Lens)


Seko Fofana a été l'un des hommes forts du RC Lens lors de la victoire sur l'Olympique de Marseille (3-2) au stade Vélodrome, dimanche en clôture de la septième journée de Ligue 1. Puissant et disponible, multipliant les récupérations et les ouvertures propres pour ses coéquipiers, l'ancien de Manchester City et de l'Udinese a survolé les débats.

Attaquant droit : Victor Osimhen (Nigeria - Naples)


Victor Osimhen marche littéralement sur l'eau en ce début de saison. Dimanche face à Cagliari (2-0), le Nigérian a porté son total à quatre unités. Auteur en outre d'un doublé lors de la première journée d'Europa League, l'ancien Lillois apporte au Napoli la vitesse qui lui manquait, et certains lui président déjà un avenir à la Romelu Lukaku.

Avant-centre : Paul Onuachu (Nigeria - Genk)


Paul Onuachu voudrait conserver son titre de meilleur buteur du championnat de Belgique que cela ne nous étonnerait pas. Face au promu Seraing, le géant nigérian (2m03) a inscrit ses septième, huitième et neuvième buts de la saison. Intenable, le Super Eagle paraît avoir digéré l'échec du transfert qu'on lui prédisait pour cet été et s'est remis à tutoyer les sommets, au propre comme au figuré.

Attaquant gauche : Kamaldeen Sulemana (Ghana - Rennes)


S'il perd un face-à-face avec le portier bordelais en première période, Kamaldeen Sulemana aura fait du bien à son équipe par sa vitesse et ses appels dans la profondeur. Recruté pour 15 millions d'euros cet été, l'ailier gauche issu de l'académie ghanéenne Right to Dream peut déjà postuler à une place de titulaire chez les Black Stars en vue de la prochaine CAN.