Le 11 africain de la semaine (du 24 novembre au 1er décembre)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 24 novembre au 1er décembre) (1)
Mis à jour le
14 janvier 2021 à 06:35
par
Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'international Algérien de Manchester City Riyad Mahrez qui s'est illustré avec un triplé lors de la victoire à son équipe face à Burnley (5-0).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Riyad Mahrez (Algérie - Manchester City)


Auteur d'un but sublime avec l’Algérie au Zimbabwe (2-2) lors de la dernière pause internationale, Riyad Mahrez restait sur un bilan rachitique d’un but et d’une passe décisive en club au moment de défier Burnley avec les Citizens. L’international algérien a profité de cette rencontre pour considérablement améliorer ses stats avec un triplé, un exploit qu’il n’avait plus réalisé depuis décembre 2015 face à Swansea, alors qu’il jouait du côté de Leicester. Il devient par ailleurs le premier joueur africain à réussir cela avec City depuis Yaya Touré en 2014.

« Lorsque vous jouez bien et que vous ne marquez pas dans les matchs, vous ressentez un peu de frustration, mais nous devons continuer à travailler. Nous avons continué à travailler à l’entraînement et dans les matchs pour retrouver la confiance », s’est félicité le Fennec, avant d’évoquer son but inscrit de la tête, une réalisation peu courante pour lui : « C’est toujours bon de marquer des buts, donc je suis très heureux, mais le plus important était de gagner et de créer des occasions. Probablement le dernier est-il mon préféré parce que je ne marque pas trop avec la tête. »

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)




Gardien de but : Edouard Mendy (Sénégal - Chelsea)

Edouard Mendy a gardé sa cage inviolée contre Tottenham (0-0), dimanche à l'occasion du sommet de la 10e journée de Premier League. En 6 matchs de championnat, c’est la 5e fois que le transfuge de Rennes réalise pareille prouesse. Une imperméabilité record, puisque aucun autre portier n’a atteint ce total cette saison en Premier League, alors que certains ont déjà joué dix matchs. On appelle cela une masterclass.

Latéral droit : Noussair Mazraoui (Maroc - Ajax Amsterdam)

Noussair Mazraoui a participé à la démonstration réussie à Emmen (0-5) en livrant une prestation de qualité sur le flanc droit de la défense ajacide. Devenu international marocain après avoir porté les couleurs des Pays-Bas dans les catégories de jeunes, le latéral droit a participé à la victoire des Lions de l'Atlas sur la Centrafrique le mois dernier en éliminatoires de la prochaine CAN.

Défenseur central : Kalidou Koulibaly (Sénégal - Naples)

Afin de rendre hommage à Diego Maradona, le Napoli tenait absolument à réussir une grande performance face à la Roma. Les Partenopei ont rempli le contrat (4-0), et Kalidou Koulibaly a pris sa part dans ce triomphe en muselant parfaitement l'habituellement redoutable Edin Dzeko. Un patron défensif, comme il sait l'être en équipe nationale sénégalaise, qualifiée le mois dernier pour la prochaine CAN.

Défenseur central : Saad Agouzoul (Maroc - Mouscron)

Face au FC Bruges, leader de Jupiler League, Saad Agouzoul n'a pas été étranger au bon match nul (0-0) réussi par son équipe. Joueur de Lille depuis l'été 2019, cet international olympique marocain a été prêté cette saison au Royal Excel Mouscron, club satellite du LOSC. Signe de sa bonne intégration, l'ancien du Kawkab Marrakech a disputé l'intégralité des douze rencontres qu'il a débutées comme titulaire.

Latéral gauche : Glody Ngonda (RD Congo - Dijon)

Glody Ngonda a rendu une excellente copie lors du déplacement victorieux de Dijon à Nice. Non content de museler son vis-à-vis Hicham Boudaoui, le latéral gauche a également apporté de nombreuses solutions offensives dans son couloir. Une disponibilité récompensée par un but, d'une superbe demi-volée du pied gauche. Arrivé de l'AS Vita Club à l'été 2019, l'international congolais avait joué la finale de la Coupe de la Confédération en 2018.

Milieu offensif droit : Riyad Mahrez (Algérie - Manchester City)

Auteur d'un but sublime avec l’Algérie au Zimbabwe (2-2) lors de la dernière pause internationale, Riyad Mahrez restait sur un bilan rachitique d’un but et d’une passe décisive en club au moment de défier Burnley avec les Citizens. L’international algérien a profité de cette rencontre pour considérablement améliorer ses stats avec un triplé, un exploit qu’il n’avait plus réalisé depuis décembre 2015 face à Swansea, alors qu’il jouait du côté de Leicester. Il devient par ailleurs le premier joueur africain à réussir cela avec City depuis Yaya Touré en 2014.

Milieu défensif : Ellyes Skhiri (Tunisie - Cologne)

Ellyes Skhiri a été l'homme clé de la victoire du FC Cologne sur la pelouse du Borussia Dortmund (1-2). Par deux fois, le milieu de terrain s'est trouvé parfaitement placé au deuxième poteau pour conclure sur corner. Les Boucs, qui n'avaient plus gagné en championnat depuis 18 matchs, peuvent remercier leur international tunisien, qualifié le mois dernier pour la prochaine CAN avec les Aigles de Carthage.

Milieu défensif : André-Franck Zambo Anguissa (Cameroun - Fulham)

André-Frank Zambo Anguissa s'affirme comme un des maîtres à jouer de Fulham. Lundi, sur la pelouse de Leicester, c'est lui qui lance parfaitement Lookman au but sur l'ouverture du score des Cottagers. Bonifié par son prêt réussi à Villarreal, l'ancien Marseillais a gagné en sécurité technique et offre toutes les qualités "box-to-box" prisées outre-Manche. Le Cameroun compte sur lui pour la prochaine CAN, organisée au pays.

Milieu offensif gauche : Emmanuel Gyasi (Ghana - La Spezia)

Emmanuel Gyasi a surgi au second poteau pour conclure un long déboulé de Bastoni dans le couloir gauche. Par ailleurs auteur d'un gros travail de repli défensif durant toute la partie, le milieu offensif excentré ouvre ainsi son compteur but en Serie A. Né à Palerme il y a 26 ans, il a récemment exprimé son souhait de porter les couleurs des Black Stars du Ghana au niveau international.

Attaquant : Mama Baldé (Guinée-Bissau - Dijon)

Préféré au Sénégalais Moussa Konaté en pointe lors du déplacement à Nice, Mama Baldé a été le grand artisan de la victoire dijonnaise, la première de la saison pour les Bourguignons. Profitant parfaitement des largesses défensives niçoises, l'ancien du Sporting Portugal s'est offert un doublé opportuniste et a redonné le sourire à son équipe, toujours lanterne rouge de Ligue 1. Le natif de Bissau compte une dizaine de sélections sous le maillot des Djurtus, avec lesquels il a disputé la CAN 2019.

Attaquant : Karl Toko Ekambi (Cameroun - Lyon)

Face à Reims, le début de match sembla justifier la réputation de guignard de Karl Toko Ekambi. Mais il fallait plus qu'une frappe sur le poteau pour décourager le Cameronais, qui régla rapidement la mire, au point d'être impliqué sur les trois buts de son équipe . Auteur de l'ouverture du score d'une reprise de volée du plat du pied droit, l'ancien de Villarreal se mua ensuite en passeur, pour Guimaraes puis Dembélé. Un match cinq étoiles pour l'ancien champion d'Afrique.