Le 11 africain de la semaine (du 25 octobre au 01 novembre)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 25 octobre au 01 novembre) (1)
Inside / Panoramic
Mis à jour le
1 novembre 2022 à 13:06
par
Découvrez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'attaquant nigérian de Naples Victor Osimhen qui s'est particulièrement illustré avec un triplé inscrit lors de la victoire de son équipe face à Sassuolo (4-0)

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Victor Osimhen (Nigeria - Naples)


Victor Osimhen vole depuis son retour de blessure aux ischio-jambiers début octobre. Samedi, le Super Eagle a réussi un triplé, son tout premier avec le Napoli, facile tombeur de Sassuolo (4-0) et invaincu depuis 21 matchs. Si les Partenopei sont avec le Paris Saint-Germain et le Real Madrid la dernière équipe invaincue des cinq grands championnats européens, l'ancien vainqueur du prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1 n'y est pas étranger.

Auteur de six réalisations sur les quatre derniers matchs, Victor Osimhen a tenu à remercier son entraîneur, Luciano Spalletti, architecte de l'équipe européenne la plus excitante du moment. « Cette saison, le coach m'accorde autant de confiance possible et je suis vraiment heureux de pouvoir travailler sous ses ordres et qu'il me donne le maximum de confiance dont j'ai besoin », a réagi le Super Eagle, désormais en tête du classement des buteurs de Serie A avec 7 buts, à égalité avec Marko Arnautovic (Bologne), mais avec un temps de jeu inférieur à celui de l'Autrichien.

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)


Gardien de but : André Onana (Cameroun - Inter Milan)


André Onana s'affirme dans les buts de l'Inter Milan. Samedi, à l'occasion de la réception victorieuse de la Sampdoria (3-0), l'international camerounais a une nouvelle fois gardé sa cage inviolée, pour la deuxième fois de la semaine et la troisième fois en quatre matchs. Bondissant sur les balles aériennes, le Lion Indomptable a réussi un arrêt déterminant devant Ignacio Pussetto.

Latéral droit : Youcef Atal (Algérie - Nice)


En une heure de jeu à Lorient, Youcef Atal a fait étalage de ses immenses qualités offensives. Auteur dès l'entame d'un centre pour Barkley que l'Anglais aurait dû convertir en but, l'ancien de la JS Kabylie a ensuite multiplié les percées. Après avoir buté une première fois sur le portier des Merlus, le Fennec sera récompensé de ses efforts juste avant son remplacement en marquant du gauche après un slalom dans la défense lorientaise. Un déclencheur de la renversante victoire des Aiglons (1-2).

Défenseur central :  Koffi Djidji (Côte d'Ivoire - Torino)


D'abord en difficulté face au redoutable Rafael Leao, Koffi Djidji a relevé la tête par la suite face au Milan AC (2-1). Dans tous les sens du terme, puisque c'est sur un coup de casque parfaitement dosé qu'il ouvre la marque sur coup franc en même temps que son compteur cette saison, mettant son équipe sur la voie d'une probante victoire. Né à Paris d'un père ivoirien et d'une mère française, cet ancien Nantais n'a encore jamais porté le maillot de la Côte d'Ivoire.

Défenseur central : Joseph Aidoo (Ghana - Celta Vigo)


Joseph Aidoo a vécu une semaine bien remplie sous les couleurs du Celta Vigo. Auteur du but égalisateur à l'ultime minute de la partie face à Getafe (1-1), le Ghanéen a fait ce qu'il a pu pour limiter la casse à Almeria (3-1). International ghanéen depuis juin 2019, ce joueur passé par la Suède (Hammarby) et la Belgique (Genk) a retrouvé les Black Stars ce printemps après en avoir été écarté pour la CAN en début d'année.

Latéral gauche : Souleymane Diaby (Côte d'Ivoire - Winterthur)


Souleymane Diaby a livré une prestation nette et sans bavure, avec quelques bonnes montées dans son couloir, contribuant à la courte mais précieuse victoire du FC Winterthur sur Saint-Gall (1-0) et creusant l'écart entre son équipe et la lanterne rouge. Bien installé sur le flanc gauche de la défense de l'équipe promue, l'ancien du SC Gagnoa a prolongé cet été jusqu'en 2025.

Milieu offensif droit : Théo Bongonda (RD Congo - Cadix)


Théo Bongonda se souviendra sans doute longtemps de cette rencontre entre Cadix et l'Atlético Madrid (3-2). Devant son public, le milieu offensif marque après 27 petites secondes de jeu d'une frappe sèche à ras de terre et ouvre son compteur en Liga avec le club andalou, où il est arrivé cet été de Genk. Ancien international Espoirs belge, ce natif de Charleroi a choisi cette année de porter les couleurs des Léopards de RD Congo.

Milieu de terrain axial : Thomas Partey (Ghana - Arsenal)


Après un début de match un peu hésitant, Thomas Partey a de nouveau joué un rôle crucial dans la conduite des opérations pour Arsenal, humiliant vainqueur de Nottingham Forest (5-0). Garant du bon tempo des Gunners, le Ghanéen a délivré quelques passes délicieuses dans le dos de la défense adverse avant de contribuer au festin offensif en marquant sur une frappe surpuissante digne du titre de but du mois.

Milieu de terrain axial : Hamza Sakhi (Maroc - Auxerre)


Hamza Sakhi a réussi un match épatant lors du choc des promus entre l'AJ Auxerre et l'AC Ajaccio. Toujours juste dans ses orientations de jeu avec un nombre record de passes réussies (39 sur 41), le natif de Rabat a en outre inscrit le but de la victoire, d'une somptueuse frappe enroulée du droit dans la lucarne. Parmi les meilleurs éléments de son équipe depuis le début de la saison, l'ancien international marocain des moins de 17 ans incarne ses espoirs de maintien en Ligue 1.

Milieu offensif gauche : Sadio Mané (Sénégal - Bayern Munich)


Repositionné sur le côté gauche où le récent deuxième du Ballon d'Or faisait merveille avec Liverpool, Sadio Mané retrouve ses sensations avec le Bayern Munich. Buteur en Ligue des Champions sur la pelouse du FC Barcelone (0-3), le champion d'Afrique a récidivé en Bundesliga aux dépens de Mayence (6-2), agrémentant ce bilan positif de deux passes décisives.

Attaquant de pointe : Mama Baldé (Guinée-Bissau - Troyes)


A l'image de son équipe, battue par la plus petite des marges et sur un score fleuve (4-3), Mama Baldé a brillé avec Troyes, samedi sur la pelouse du Paris Saint-Germain. Mettant à profit ses qualités de vélocité et de percussion, l'international bissau-guinéen a donné beaucoup de fil à retordre aux défenseurs parisiens. Buteur sur une reprise puissante dans la surface, celui qui a disputé les deux dernières CAN avec les Djurtus s'est ensuite offert un doublé sur une frappe en pivot.

Attaquant de pointe : Victor Osimhen (Nigeria - Naples)


Victor Osimhen vole depuis son retour de blessure aux ischio-jambiers début octobre. Samedi, le Super Eagle a réussi un triplé, son tout premier avec le Napoli, facile tombeur de Sassuolo (4-0) et invaincu depuis 21 matchs. Si les Partenopei sont avec le Paris Saint-Germain et le Real Madrid la dernière équipe invaincue des cinq grands championnats européens, l'ancien vainqueur du prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1 n'y est pas étranger.