Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Le 11 africain de la semaine (du 26 février au 5 mars)

Le 11 africain de la semaine (du 26 février au 5 mars)

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est le latéral droit algérien de Nice, Youcef Atal qui s'est illustré dans le championnat français en offrant la victoire à son équipe face à Strasbourg (1-0).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Youcef Atal (Algérie - Nice)


De retour de blessure, Youcef Atal a impressionné du début à la fin face à Strasbourg (1-0), à l’image d’une ultime percée pour obtenir un corner précieux en fin de match. L’Algérien a fait très mal au couloir gauche alsacien par ses nombreuses percées et a même offert la victoire aux siens : à la réception d'un centre au deuxième poteau, l'ancien de la JS Kabylie fait mouche en taclant le ballon du pied droit.

« Il a été très important pour nous, a déclaré son entraîneur, Patrick Vieira, après la rencontre. Physiquement c’était un peu difficile pour lui mais il a fait un très grand match, ce n’était pas prévu qu’il joue les 90 minutes mais il a tenu. Il est attachant, c’est quelqu’un qui donne tout, qui a besoin d’amour pour s’exprimer. Ici à Nice il est très bien entouré et ça lui permet d’être bon sur le terrain. » Les Fennecs aussi compteront sur lui à la CAN 2019.

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)




Gardien de but


Gardien de but: Brice Samba (Congo - Caen)
Fautif sur deux des trois buts encaissés à l’aller, Brice Samba s’est bien rattrapé ce samedi face au PSG en multipliant les arrêts. En première période, le portier a maintenu Caen à flot à lui tout seul en mettant notamment en échec Mbappé et Di Maria. Souvent sauvé par ses poteaux, le natif de Linzolo ne s’est incliné que sur un penalty et un tir à bout portant.

Défenseurs


Latéral droit : Youcef Atal (Algérie - Nice)
De retour de blessure, Youcef Atal a impressionné du début à la fin face à Strasbourg (1-0), à l’image d’une ultime percée pour obtenir un corner précieux en fin de match. L’Algérien a fait très mal au couloir gauche alsacien par ses nombreuses percées et a même offert la victoire aux siens : à la réception d'un centre au deuxième poteau, l'ancien de la JS Kabylie fait mouche en taclant le ballon du pied droit.

Défenseur central : Bastos (Angola - Lazio Rome)
Lors du derby romain, Bastos avait dans ses pattes un sacré client en la personne d'Edin Dzeko. Il s'en est bien sorti dans l'ensemble, imposant son physique, et ne laissant à l'attaquant bosnien que peu d'espace pour s'exprimer. Formé au Petro Atlético de Luanda, ce natif de la capitale angolaise rend bien des services à la Lazio depuis son arrivée de Rostov en 2016.

Défenseur central : Rafik Halliche (Algérie - Moreirense)
En super forme, Rafik Halliche a peut-être permis au Moreirense de prendre un point face à Setubal (1-1). Auteur d'une prestation solide, l'expérimenté défenseur s'est sacrifié dans les dernières minutes de la partie en fauchant un adversaire qui filait au but. Expulsé, l'ancien du NA Hussein Dey reste le joueur algérien qui a disputé le plus de matchs en Coupe du monde (7).

Latéral gauche : Karim Hafez (Egypte - Kasimpasa)
Entré en jeu à la pause alors que son équipe était menée (0-2), Karim Hafez n'a pas tardé à se mettre en évidence, signant la passe décisive sur la réduction du score. Arrivé cet hiver en prêt, cet ancien Lensois a pou objectif de regagner du temps de jeu et de se mettre en évidence en vue de la CAN 2019, qu'il aspire à jouer avec les Pharaons, comme la précédente.



Milieux de terrain


Milieu défensif : Cheikhou Kouyaté (Sénégal - Crystal Palace)

Lors de la victoire des Eagles à Burnley (1-3), Cheikhou Kouyaté a rayonné dans l'entrejeu. Par un travail de tous les instants, le solide milieu de terrain a posé les bases du succès de son équipe, à l'image de sa percée sur l'ouverture du score. Quatre fois champion de Belgique avec Anderlecht, cet ancien de l'ASC Yego Dakar devrait disputer cet été sa troisième phase finale de CAN sous les couleurs des Lions de la Teranga.

Milieu défensif : Majeed Ashimeru (Ghana - FC Saint-Gall)

Majeed Ashimeru a été le grand artisan de la victoire de Saint-Gall sur Neuchâtel Xamax (3-0). Passeur décisif sur les deux premiers buts de son équipe, le milieu de terrain aurait pu faire mieux encore si la transversale n'avait pas repoussé sa tentative à la demi-heure de jeu. Prêté cette saison par le Red Bull Salzbourg, ce natif d'Accra est issu de la West African Football Academy (WAFA), fondée au Ghana par le Feyenoord Rotterdam.

Milieu offensif gauche : Wilfried Zaha (Côte d'Ivoire - Crystal Palace)

Considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de Premier League à ne pas évoluer dans un club du Top 6, Wilfried Zaha a donné raison à ses admirateurs face à Burnley (1-3). Absolument intenable, c'est lui qui provoque le premier but (un "CSC") en délivrant un centre vicieux avant de marquer lui-même le troisième sur une action de grande classe. L'Anglo-Ivoirien s'annonce comme l'un des atouts majeurs des Eléphants à la CAN 2019.

Milieu offensif droit : Bertrand Traoré (Burkina Faso - Lyon)

Contre Toulouse (5-1), Bertrand Traoré s'en est donné à coeur joie sur son côté droit. Son vis-à-vis, le Guinéen Issiaga Sylla, et tous les défenseurs des Violets ont passé une bien sale soirée ne raison des percussions incessantes du Burkinabè. Privé d'un doublé par le VAR, le vice-champion d'Afrique 2013 a été récompensé de sa débauche d'activité par un but involontaire mais plein de malice.

Attaquants


Attaquant de pointe : Casimir Ninga (Tchad - Caen)
Peu servi face à l'ogre parisien, Casimir Ninga a eu le mérite d'être efficace, et de donner de l'espoir à son équipe en trouvant la faille d'une belle frappe croisée. Insuffisant toutefois pour éviter la défaite (1-2), ce joli but souligne le retour en forme du Tchadien après un début de saison difficile. Passé par Mangasport au Gabon, il est aujourd'hui le seul joueur de son pays à évoluer en Ligue 1.

Attaquant de pointe : Taiwo Awoniyi (Nigeria - Mouscron)
Face au Standard Liège, Taiwo Awoniyi a inscrit son sixième but en sept matchs. Dans l'impasse à La Gantoise, l'attaquant nigérian était revenu cet hiver à l'Excel, où il avait crevé l'écran la saison dernière. Vainqueur de la CAN des moins de 17 ans (2013), puis de celles des moins de 20 ans et des moins de 23 ans (2015), celui qui appartient à Liverpool frappe désormais fort à la porte des Super Eagles.



Publicité