Le 11 africain de la semaine (du 26 janvier au 02 février)

Image
Le 11 africain de la semaine (du 26 janvier au 02 février) (1)
Mis à jour le
2 février 2021 à 10:46
par
Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est le Nigérian de Lorient Terem Moffi qui s'est illustré avec une passe décisive et un but lors de la victoire de son club à la dernière minute face au PSG (3-2).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Terem Moffi (Nigeria - Lorient)


Entré à l'heure de jeu alors que son équipe était menée chez elle par le PSG, Terem Moffi a changé la face du match. Auteur d'une belle remise pour le Congolais Wissa sur l'égalisation, c'est lui qui va marquer le but de la victoire (3-2) en menant depuis son camp un contre éclair conclu par une frappe aussi rasante qu'imparable.

Buteur lors des cinq derniers matchs de son équipe (une première pour un joueur des Merlus dans l'élite), le Nigérian est passé par deux clubs lituaniens avant de rejoindre la Belgique l'hiver dernier. Auteur cinq buts en neuf rencontres de Jupiler League la saison dernière, le natif de Calabar n'a encore jamais porté les couleurs des Super Eagles. Plus pour longtemps ?

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)



Gardien de but : Yassine Bounou (Maroc - FC Séville)


Yassine Bounou a réussi face à Eibar à garder sa cage inviolée pour la septième fois de la saison en Liga et la treizième toutes compétitions confondues. Auteur de six arrêts durant la rencontre, le Marocain, surnommé "Bono" en Espagne, est parti sur des bases élevées, de celles qui lui avaient permis d'être déterminant dans la conquête de la Ligue Europa par les Rojiblancos.

Latéral droit : Almamy Touré (Mali - Eintracht Francfort)


Entré en jeu à la 66eme minute alors que son équipe était menée par le Hertha Berlin, Almamy Touré l'a aidée à renverser la vapeur. Incisif, le natif de Bamako délivre la passe décisive du deuxième but, qui permet à l'Eintracht de reprendre les commandes. Doté de la double nationalité française et malienne, le jeune frère de Bassala Touré, ancien capitaine des Aigles, a pour l'heure choisi les Bleuets mais reste théoriquement sélectionnable par son pays natal.

Défenseur central : Yunis Abdelhamid (Maroc - Reims)


Si le Stade de Reims a retrouvé de la consistance depuis quelques semaines, Yunis Abdelhamid y est pour beaucoup. En bon taulier, l'international marocain stabilise sa défense et bonifie son binôme Wouter Faes. Lors de la victoire des Champenois à Strasbourg (0-1), celui qui n'intégra les Lions de l'Atlas que sur le tard, à presque 28 ans, a encore une fois fait bonne garde.

Défenseur central : Cheikhou Kouyaté (Sénégal - Crystal Palace)


Face à Wolverhampton, Cheikhou Kouyaté a réussi quelques interventions bien senties en début de partie pour calmer les ardeurs des Wolves, avant de contribuer à protéger le résultat (1-0). Arrivé en Europe il y a près de quinze ans en provenance de l'ASC Yeggo, le très polyvalent international sénégalais a disputé trois Coupes d'Afrique et une Coupe du monde avec les Lions de la Teranga.

Latéral gauche : Fabrice Nsakala (RD Congo - Besiktas)


Entré au quart d'heure de jeu face à Trabzonspor pour remplacer un coéquipier blessé, Fabrice Nsakala s'est rapidement mis en évidence en délivrant un centre décisif pour le Camerounais Vincent Aboubakar sur l'ouverture du score. Si les choses se sont ensuite gâtées pour Besiktas, finalement battu (1-2), l'international congolais a rendu une copie satisfaisante.

Milieu offensif droit : Mohamed Salah (Egypte - Liverpool)


En forme, Mohamed Salah a ouvert le score de la tête dimanche face à West Ham, avant de s'offrir un doublé en signant le but du break (3-1) à la conclusion d'une attaque rapide rondement menée. Le Pharaon dépasse ainsi pour la quatrième fois la barre des 20 buts en une saison avec les Reds.

Milieu défensif : Lassana Coulibaly (Mali - Angers)


Discret et régulier, Lassana Coulibaly n'était pas connu pour être décisif depuis son arrivée à Angers. Jusqu'à cette réception de Nîmes (3-1), dimanche, où l'international malien a été passeur décisif sur le premier but, signé Capelle, avant d'inscrire lui-même le deuxième un quart d'heure plus tard. Formé à l'Académie Jean-Marc Guillou de Bamako, c'est à Bastia qu'il a fait ses premières armes.

Milieu défensif : Cheick Doucouré (Mali - Lens)


Buteur d'une frappe surpuissante du droit, Cheick Doucouré s'est ensuite mué en passeur sur le deuxième but des Sang et Or, signé Kakuta. Très performant à la récupération, le jeune international passé comme beaucoup des Aigles actuels par l'Académie Jean-Marc Guillou de Bamako, aura joué un rôle déterminant dans la victoire lensoise à Montpellier (2-1).

Milieu offensif gauche : Farid Boulaya (Algérie - Metz)


Farid Boulaya enchaîne les prestations de haute volée avec le FC Metz et ne quitte plus notre équipe type. A Brest, c'est lui qui orchestre les offensives des Grenats, vainqueurs (2-4) à l'issue d'un beau match poursuite. Cerise sur le gâteau, l'international algérien égalise sur un magistral coup franc obtenu par ses soins.

Attaquant : Terem Moffi (Nigeria - Lorient)


Entré à l'heure de jeu alors que son équipe était menée chez elle par le PSG, Terem Moffi a changé la face du match. Auteur d'une belle remise pour le Congolais Wissa sur l'égalisation, c'est lui qui va marquer le but de la victoire (3-2) en menant depuis son camp un contre éclair conclu par une frappe aussi rasante qu'imparable.

Attaquant : Aaron Boupendza (Gabon - Hatayspor)


Aaron Boupendza marche littéralement sur l'eau pour sa première année en Turquie. Lors du large succès d'Hatayspor sur Basaksehir (5-1), l'international gabonais a inscrit son quatrième doublé de la saison, portant son total de l'exercice à 15 buts en 19 matchs joués. L'ancien du CF Mounana et des Girondins de Bordeaux conforte ainsi sa place de numéro un au classement des buteurs.