Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Le 11 africain de la semaine [du 27 mars au 03 avril 2018]

Le 11 africain de la semaine [du 27 mars au 03 avril 2018]

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'attaquant gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal) qui obtient le titre de joueur de la semaine grâce à un doublé inscrit en Premier League face à Stoke City.

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon - Arsenal)


On ne peut pourtant pas dire qu'Arsenal ait convaincu. Mais lors d'une fin de match à haute intensité contre Stoke City, l'international gabonais a débloqué la situation pour son équipe en inscrivant un penalty, avant de doubler la mise sur une reprise de volée consécutive à un corner. Arrivé cet hiver en provenance du Borussia Dortmund contre un chèque de plus de 60 millions d'euros, "PEA" en est à cinq buts en six matchs de Premier League.Le total de l'ancien Stéphanois aurait pu passer à six si l'intéressé avait choisi de ne pas laisser le deuxième penalty sifflé pour les Gunners à son partenaire Alexandre Lacazette (3-0). Leur entraîneur Arsène Wenger ne doute d'ailleurs pas de la complémentarité de son duo d'attaque. « Les deux joueurs peuvent jouer ensemble. Aubameyang peut jouer à gauche, a estimé le manager français. Il l'a fait à Saint-Etienne, et pendant ses deux premières années au Borussia. »

Le 11 africain de la semaine (4/4/2)




Gardien de but


Gardien : Yassine Bounou (Maroc - Gérone) :
Très sollicité, le dernier rempart catalan a permis à son équipe d'assurer le match nul contre Levante (1-1) avec cinq arrêts dont un décisif. Solide numéro 2 à son poste dans l'esprit du sélectionneur du Maroc Hervé Renard, ce natif de Montréal réussit une saison pleine dans les buts de son équipe.

Défenseurs


Latéral gauche : Ferland Mendy (Sénégal - Lyon) :
Il a dominé son couloir. Sur le plan défensif, présent avec des tacles réussis (quatre) et des duels gagnés. Et avec deux dribbles et une présence continue dans le camp adverse, il a représenté une menace permanente pour des Toulousains rapidement dépassés (2-0). Sous contrat jusqu’en juin 2022 avec les Gones, l’ancien joueur du Havre hésite entre la France et le Sénégal pour le choix de sa future équipe nationale. « Je ne sais pas ce qui va se passer, ce que je vais faire. En tout cas, même si je vais écouter les conseils de mes proches, je déciderai seul », déclarait-il récemment à Lyon Capitale.

Défenseur central 1 : Mehdi Benatia (Maroc - Juventus Turin) :
Intraitable dans les airs (cinq duels remportés) et irréprochable au sol, l'ancien du Bayern Munich a conduit avec brio la défense turinoise dans un match qui fleurait bon les années 2000 contre le Milan AC (3-1). Aussi à l'aise dans l'anticipation que dans le duel, le capitaine des Lions de l'Atlas s'affirme en grande forme à moins de trois mois de la Coupe du monde, qui verra son équipe affronter l'Iran, le Portugal et l'Espagne.

Défenseur central 2 : Dylan Bronn (Tunisie - La Gantoise) : 
La victoire de La Gantoise à Anderlecht (0-2) restera comme la grande sensation de la première journée des play-offs de Pro League belge. La solide prestation du défenseur central tunisien n'est pas étrangère à ce résultat surprise. Passé de la DH française à la D1 belge après un passage remarqué aux Chamois Niortais (Ligue 2), le natif de Cannes sort de deux titularisations avec la Tunisie, à un poste inhabituel de latéral droit, et postule à une place dans les 23 Aigles de Carthage pour la prochaine Coupe du monde.

Latéral droit : Achraf Hakimi (Maroc - Real Madrid) :
Rentré en cours de jeu contre Las Palmas (3-0), l'arrière droit marocain a montré ses qualités habituelles dans l'utilisation de la balle (94% de passes réussies). Sur le plan défensif, il a également assuré avec une interception et un duel remporté. Lancé en Liga au mois d'octobre dernier par Zinédine Zidane, l'adolescent natif de Madrid a disputé jusqu'alors sept rencontres de Liga avec le Real. Un temps de jeu mesuré qui ne l'empêchera pas de prétendre à une place dans les 23 du Maroc pour la Coupe du monde 2018.

Milieux de terrain


Milieu offensif gauche : Sadio Mané (Sénégal - Liverpool) : 
Présent au premier poteau pour couper un centre en retrait et inscrire le but de l'égalisation sur le terrain de Crystal Palace, avant que l'inévitable Mohamed Salah ne donne un avantage définitif aux Reds (2-1). L'ancien du centre de formation Génération Foot est dans ses temps de passage statistiques habituels avec neuf buts depuis le début de la saison de Premier League, preuve que son coéquipier égyptien ne l'a pas éteint.

Milieu central 1 : Moustapha Diallo (Sénégal - Guingamp) : 
Dans une rencontre tendue en raison du contexte, le milieu sénégalais a confirmé ses aptitudes lorsqu'il est aux avant-postes en inscrivant le but du break, finalement important dans la victoire contre Bordeaux (2-1), la première des Bretons à domicile depuis un mois. Arrivé en juillet 2009 du Jaraaf Dakar, son club formateur, ce joueur de devoir dispute sa neuvième saison sous les couleurs de l'En Avant Guingamp, ce qui fait de lui le joueur le plus ancien de l'effectif breton.

Milieu central 2 : Thomas Partey (Ghana - Atlético Madrid) : 
Dans un registre plus offensif qu'habituellement, il a transpercé le premier rideau défensif adverse (c'est le joueur qui a le plus tenté et le plus réussi de dribbles du match). Il n'a pas oublié ses valeurs défensifs avec trois tacles réussis. Important dans la victoire face à La Corogne (1-0). Arrivé au sein du club colchonero en 2012 en provenance du Odometah FC, alors qu'il n'avait que 19 ans et aucune expérience en Europe, le jeune international ghanéen s'est peu à peu imposé comme un titulaire aux yeux de son entraîneur Diego Simeone.

Milieu offensif droit : Mahmoud Hassan "Trezeguet" (Egypte - Kasimpasa) :
Son but dans les dernières minutes de la rencontre permet à son équipe de s'imposer à Göztepe (0-2) et de renouer avec le succès après une mauvaise série. Une neuvième réalisation de la saison pour ce joueur prêté par Anderlecht à la formation stambouliote. Formé au Ahly du Caire, sa polyvalence en fait un quasi-incontournable chez les Pharaons.

Attaquants


Attaquant 1 : Giovanni Sio (Côte d'Ivoire - Montpellier) : 
Un doublé pour mettre fin à cinq matchs nuls consécutifs. A Caen, l'attaquant ivoirien a été l'un des acteurs majeurs de la victoire héraultaise (3-1). Un centre coupé au deuxième poteau, un but à la conclusion d'un contre où il se reprend à deux fois et une passe décisive de la tête, l'ancien Bastiais a été présent sur tous les buts de son équipe. Revenu en équipe nationale au mois de mars dernier après plusieurs mois d'absence, ce natif de Saint-Sébastien-sur-Loire compte à ce jour 25 sélections (pour 3 buts marqués) avec les Eléphants.

Attaquant 2 : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon - Arsenal) :
Lors d'une fin de match à haute intensité contre Stoke City, l'international gabonais a débloqué la situation en inscrivant un penalty, avant d'inscrire un doublé sur une reprise de volée consécutive à un corner. Et il aurait pu faire le coup du chapeau s'il avait choisi de ne pas laisser le deuxième penalty sifflé pour les Gunners à son partenaire Alexandre Lacazette (3-0). Arrivé cet hiver en provenance du Borussia Dortmund contre un chèque de plus de 60 millions d'euros, "PEA" en est à cinq buts en six matchs de Premier League.