Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Le 11 africain de la semaine (du 29 janvier au 05 février)

Le 11 africain de la semaine (du 29 janvier au 05 février)

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est le gardien sénégalais de Reims (L1) Edouard Mendy qui s'est illustré pour permettre à son club de triompher de l'OM (2-1).

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Edouard Mendy (Sénégal - Reims)


Abonné à notre onze type, Edouard Mendy a livré une prestation de premier ordre, samedi face à Marseille (2-1). Parmi les meilleurs gardiens de Ligue 1 cette saison, le portier rémois a multiplié les arrêts décisifs pour mettre en échec Balotelli, Strootman, Ocampos ou encore Gustavo, et pris une part considérable dans le succès de son équipe. Une bonne nouvelle pour Reims, mais aussi pour le Sénégal qui a trouvé un dernier rempart de grande qualité.

Le Lion de la Teranga avait pourtant le triomphe modeste. « Si je suis le héros ? Non, toute l’équipe a fait un très gros match », a-t-il souri après la rencontre. Passé par l’OM il y a quelques années, le gardien ne voulait cependant pas faire de succès une affaire personnelle : « C’est un club particulier pour moi. Mais je suis rémois aujourd’hui et je suis content de les avoir battus, comme j’étais content d’avoir battu Guingamp la semaine dernière. »

Le 11 type africain de la semaine (4/3/3)




Gardien de but


Gardien de but : Edouard Mendy (Sénégal - Reims)
Abonné à notre onze type, Edouard Mendy a livré une prestation de premier ordre, samedi face à Marseille (2-1). Parmi les meilleurs gardiens de Ligue 1 cette saison, le portier rémois a multiplié les arrêts décisifs pour mettre en échec Balotelli, Strootman, Ocampos ou encore Gustavo, et pris une part considérable dans le succès de son équipe. Une bonne nouvelle pour Reims, mais aussi pour le Sénégal qui a trouvé un dernier rempart de première qualité.

Défenseurs


Défenseur central : Kalidou Koulibaly (Sénégal - Naples)
Kalidou Koulibaly a repris sa marche en avant depuis son retour de suspension. Face à la Sampdoria (3-0), l'international sénégalais s'est une fois de plus montré intraitable, avec de nombreuses interventions dans le bon tempo et une lecture très juste des trajectoires de passes adverses. « Son transfert peut atteindre les 100 millions d'euros », a récemment déclaré l'agent du joueur.

Défenseur central : Aïssa Mandi (Algérie - Betis Séville)
Après avoir inscrit dans la semaine le but du break en quarts de finale de la Coupe du Roi, Aïssa Mandi a conclu sa belle semaine par une prestation solide face à l'Atlético Madrid (1-0), mêlant présence dans les duels et qualité dans les relances. Arrivé en équipe nationale algérienne avant le Mondial 2014, le binational totalise 42 sélections avec les Fennecs.

Latéral droit : Mehdi Zeffane (Algérie - Rennes)
Peu inquiété défensivement face à Amiens (1-0), Mehdi Zeffane a déserté son couloir droit pour faire la décision en fin de match. Sa générosité doit faire plaisir à son entraîneur, qui lui préfère régulièrement le Malien Hamari Traoré à son poste. Formé à l'Olympique Lyonnais, ce binational a été rappelé en équipe d'Algérie cet automne après une éclipse de près de deux ans.

Latéral gauche : Youssouf Koné (Mali - Lille)
Titularisé dans le couloir gauche lillois depuis le départ de Fodé Ballo Touré à Monaco, Youssouf Koné est en train de saisir sa chance. Agressif dans les duels et doté d’une belle capacité de projection, le Malien a affiché un gros volume de jeu face à un Nice dépassé (4-0). Issu de l'Académie Jean-Marc Guillou de Bamako, le joueur de 23 ans compte une dizaine de sélections avec les Aigles.

Milieux de terrain


Milieu défensif : Cheikh Ndoye (Sénégal - Angers)
Présent dans tous les secteurs de jeu, Cheikh Ndoye était dans un bon soir face à Dijon. Le capitaine angevin a excellé dans les deux surfaces et a offert l’unique but de la rencontre au Camerounais Stéphane Bahoken après s’être retrouvé en position d’ailier. A bientôt 33 ans, le natif de Rufisque postule à une place dans les 23 d'Aliou Cissé pour la CAN 2019.

Milieu défensif : Alfred Duncan (Ghana - Sassuolo)
Comme souvent depuis le début de la saison, Alfred Duncan a livré une partition sans fausse note sur la pelouse du Genoa (1-1). C'est lui qui initie l'action du but des Neroverdi, toujours bien calés en milieu de tableau. Révélé lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans avec les Black Satellites du Ghana en 2013, le natif d'Accra espère disputer sa première Coupe d'Afrique avec les Black Stars l'été prochain en Egypte.

Meneur de jeu : Younès Belhanda (Maroc - Galatasaray)
Annoncé avec insistance en Arabie Saoudite, Younès Belhanda est (pour l'heure) resté à Galatasaray. Ses coéquipiers n'ont pas à s'en plaindre : face à Alanyaspor (1-1), l'international marocain a été omniprésent à la conduite des opérations offensives. Son excellent travail préparatoire, ponctué d'une passe dans le bon tempo, permet à l'Algérien Sofiane Feghouli d'égaliser.

Attaquants


Avant-centre : Yohan Boli (Côte d'Ivoire - Saint-Trond)
Face à Eupen (4-1), Yohan Boli a fait parler ses qualités de finisseur. D'un magistral tir croisé du gauche puis d'une reprise bien dosée à la réception d'un centre, le Franco-Ivoirien a porté son total de la saison à 10 buts, et permis à son équipe de déloger Anderlecht des places qualificatives pour les play-offs. « Mes coéquipiers me mettent des bons ballons à disposition et je n'ai plus qu'à finaliser », déclare, modeste, le fils de Roger Boli et neveu de Basile Boli.

Ailier gauche : Gervinho (Côte d'Ivoire - Parme)
Face à la Juventus Turin (3-3), Gervinho a réussi une prestation de classe mondiale, samedi. D'un doublé dans le dernier quart d'heure, l'ailier ivoirien, insaisissable, a permis à son équipe d'arracher un point sur la pelouse des
septuples champions d'Italie en titre. Avec 8 buts en 16 matchs, l'ancien Gunner n'est plus qu'à une unité de son record en Serie A et frappe à la porte de la sélection ivoirienne, où il n'est plus apparu depuis novembre 2017.

Ailier droit : Nicolas Pépé (Côte d'Ivoire - Lille)
Nicolas Pépé est absolument inarrêtable cette saison. Face à Nice, l’ancien Angevin a ajouté un seizième but et une huitième passe décisive à ses statistiques en touchant même les montants à deux reprises. Malgré les nombreuses rumeurs de transfert courant à son égard (la somme de 80 millions d'euros est évoquée), l'international ivoirien reste concentré sur ses objectifs, parmi lesquels la CAN 2019, qu'il disputera avec les Éléphants.

Publicité