Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Les mondialistes africains en dix chiffres

Les mondialistes africains en dix chiffres

115 joueurs représentant les cinq pays africains qualifiés s’apprêtent à débuter leur Coupe du monde 2018. Un chiffre brut qui cache une grande variété de profils.

0


Aucun des 23 Sénégalais d'Aliou Cissé ne joue au pays. La sélection nigériane fait à peine mieux, avec un seul joueur évoluant dans le championnat local, en la personne du gardien de but Ikechukwu Ezenwa (Enyimba). Le seul Lion de la Teranga qui évolue sur le continent africain est également un portier, Khadim Ndiaye, cerbère du Horoya AC de Conakry. Avec deux représentants de la Botola, le Maroc fait à peine mieux. La Tunisie (avec 6 joueurs) et l'Egypte (8) sont les nations africaines qui puisent le plus dans leur vivier local.

3


Le nombre de phases finales de Coupe du monde qu’aura disputé le défenseur latéral nigérian Elderson Echiejile. Déjà retenu parmi les 23 Super Eagles lors des éditions 2010 et 2014, le sociétaire du Cercle Bruges est le seul joueur nigérian dans ce cas.

8


Avec huit joueurs appelés à disputer le Mondial 2018, Al-Ahly sera de loin le club du continent africain le mieux représenté en Russie, et le onzième club mondial. Mais personne ne fait mieux que Manchester City avec 17 joueurs au Mondial.

17


Le Maroc est la délégation qui a fait le plus appel à des footballeurs dotés d’une double-nationalité. Dix-sept de ses joueurs sont nés ailleurs qu’au Maroc, principalement en France et aux Pays-Bas. Suivent la Tunisie, avec 10 binationaux, le Sénégal (9), le Nigeria (4) et l'Egypte (1), le milieu de terrain Samy Morsy, natif de Wolverhampton, en Angleterre.

25,4 / 28,4


Avec une moyenne d’âge de 28,4 ans, l’Egypte sera la quatrième sélection la plus âgée au Mondial. Des chiffres qui contrastent avec ceux du Nigeria, qui présentera l’équipe la plus jeune avec une moyenne d’âge de 25,4 ans.

45


Le vétéran incontestable du plateau est le gardien égyptien Essam El Hadary qui, à 45 ans, va devenir le joueur le plus âgé de l'histoire de la Coupe du Monde. Ils sont quatre à être nés dans les années soixante-dix. Le deuxième plus vieux de la compétition est le Mexicain Rafael Marquez, 39 ans. Le Russe Sergy Ignashevich, qui fêtera ses 39 ans la veille de la finale, et l'Australien Tim Cahill, 38 ans jusqu'en décembre, ne sont pas beaucoup plus jeunes.

59


Avec 59 kg, le Marocain Mbark Boussoufa partage avec le Japonais Takashi Inui et le Mexicain Jaiver Aquino le titre de joueur le plus léger de la Coupe du Monde 2018.

158


Privilège de l'âge, Essam El Hadary est, avec 158 sélections, le joueur le plus capé de ce Mondial. Le vénérable égyptien devance de quatre unités le défenseur central espagnol Sergio Ramos, capé à 154 reprises.

198


Avec près de deux mètres sous la toise, l'attaquant nigérian Simeon Nwankwo est le joueur africain le plus grand du tournoi. Le plus petit est encore Mbark Boussoufa, qui culmine à 1m67. Ce qui n'en fait pas le plus petit footballeur de cette édition 2018 : le Saoudien Yahya Al-Shehri et le Suisse Xherdan Shaqiri (1m65) mesurent deux centimètres de moins que le meneur de jeu marocain.

Publicité