Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Les révélations africaines de la saison : zoom sur dix joueurs qui ont franchi un palier

Les révélations africaines de la saison : zoom sur dix joueurs qui ont franchi un palier

Les championnats européens s’achèvent dans les jours qui viennent. Avant de nous mettre en mode "Coupe du monde", jetons un coup d’œil rétrospectif avec une présentation des dix joueurs africains ayant franchi un palier en Europe cette saison.

Comment débuter cet article sans évoquer Mohamed Salah ? Arrivé l’été dernier à Liverpool pour un peu plus de 40 millions d’euros, l’ailier égyptien a explosé tous les records de la Premier League en l’espace d’une saison sous les ordres de Jürgen Klopp. Meilleur buteur du championnat avec 32 buts en 36 matchs, le Pharaon est devenu le joueur le plus prolifique de l’histoire de la Premier League à vingt clubs. Désigné meilleur joueur de Premier League par ses pairs comme par les journalistes, le natif de Basyoun est en avance sur tous les temps de passage. Sa moisson n’est peut-être pas terminée, puisqu’avec ses 11 buts en 14 matchs Mohamed Salah a été l’élément moteur du parcours des Reds en Ligue des Champions, effaçant au passage des tablettes Samuel Eto’o, au titre de meilleur buteur africain de l’histoire de l’épreuve. Quelle saison avant d’aller jouer la Coupe du monde avec l’Egypte ! Mais Mohamed Salah n’est pas le seul représentant du continent à avoir franchi un cap durant cet exercice 2017-2018 qui touche à sa fin. Découvrez notre Top 10.

Karl Toko Ekambi (Cameroun – Angers), 25 ans




Ce lion-là est devenu indomptable cette saison. Auteur de 17 buts en Ligue 1 lors de l'exercice écoulé, ce binational, natif de Paris, est devenu le premier Camerounais à inscrire son nom au palmarès du Prix Marc-Vivien Foé, décerné par RFI et France 24 au meilleur joueur africain de Ligue 1. Replacé avec succès dans l'axe, celui qui a gravi les échelons au Paris FC puis à Sochaux s’est imposé comme l’un des buteurs les plus réguliers évoluant dans l’élite française. Et maintenant ? L'avenir lui appartient, puisque se dirigeants lui ont accordé un "bon de sortie" pour le prochain mercato. Reste à savoir où ce véloce finisseur poursuivra sa carrière. Ce ne sont pas les offres qui manqueront.

Moussa Marega (Mali – FC Porto), 26 ans




Auteur de 22 buts en 29 matchs de Liga portugaise cette saison avec le FC Porto, Moussa Marega a été l'un des grands artisans du titre de champion remporté par les Dragons. Pour son premier exercice complet avec l'ancien club de José Mourinho, l'attaquant pouvait difficilement rêver mieux, et devrait selon toute vraisemblance poursuivre sa progression dans un championnat plus huppé la saison prochaine. En progrès dans la finition, l'international malien savoure sa revanche après un début de carrière compliqué : passé par les divisions inférieures françaises, le natif des Ulis en région parisienne avait choisi d'aller tenter sa chance à l'Espérance de Tunis, où il fut recruté par le Maritimo
Funchal. On connaît la suite.

Roger Assalé (Côte d’Ivoire – Young Boys Berne), 24 ans




Arrivé en prêt du TP Mazembe en février 2017, Roger Assalé n'avait pas tardé à convaincre les Young Boys Berne. Transféré définitivement l'été dernier, le petit attaquant ivoirien a explosé cette saison dans l'élite suisse. Avec 12 buts et 11 passes décisives en 33 matchs, lui qui évoluait comme deuxième attaquant aux côtés de Guillaume Hoarau en aura fait voir de toutes les couleurs aux défenses helvétiques, au point de propulser son équipe vers un titre national qui la fuyait depuis trente-deux ans. De quoi susciter les convoitises des recruteurs de championnats plus huppés, puisque le nom de l'ancien du Sewe Sports de San Pedro circule en Allemagne, en Angleterre et en France.

Yassin Ayoub (Maroc – Utrecht), 24 ans




Il a déjà choisi sa future destination. Pisté par de nombreux clubs européens, dont Nice, Lille, l’OM et l’OL pour la seule Ligue 1, Yassin Ayoub va pour l’heure continuer sa carrière aux Pays-Bas. En fin de contrat le 30 juin prochain, le milieu de terrain marocain quittera dans la foulée le FC Utrecht pour le Feyenoord Rotterdam, en faveur duquel il a signé cet hiver un bail de quatre ans. Petit gabarit à l’excellente vision du jeu, capable de se porter aux avant-postes pour finir le travail (7 buts et 7 passes décisives en 31 matchs d’Eredivisie cette saison), le natif d’Al-Hoceima a été convoqué l'an passé par le Maroc après avoir porté dans ses jeunes années les couleurs des Espoirs néerlandais.

Hassan Bandé (Burkina Faso – Malines), 19 ans




Quand Anderlecht n'a pas conservé Hassane Bandé à l'issue d'un essai la saison dernière, le FC Malines a flairé la bonne affaire et enrôlé l'attaquant burkinabé. Le club flamand n'a pas eu à le regretter. Sous le maillot d’une équipe pourtant à la traîne, le natif de Ouagadougou a empilé les buts (11 en 25 matchs au total), occupant un temps la tête du classement des artificiers du championnat belge. De quoi se retrouver dragué par nombre de recruteurs, et à ce petit jeu-là, c'est l'Ajax Amsterdam qui s'est montré le plus convaincant, en obtenant cet hiver la signature du jeune homme contre un chèque de 9,5 millions d'euros. Resté terminer la saison à Malines, le polyvalent joueur, capable d'évoluer sur tout le front de l'attaque, a également fait une belle publicité à son centre de formation de Salitas, dans la capitale du Burkina Faso dont il est entre temps devenu un international "A".

Djené Dakonam (Togo – Getafe), 26 ans




Arrivé l'été dernier de Saint-Trond (Belgique), ce défenseur s'est imposé sans coup férir à Getafe, en Liga espagnole, quelques années après avoir fait ses armes sous les couleurs de Coton Sport de Garoua, au Cameroun. Exemple de progression linéaire, Djené Dakonam est considéré comme un modèle de professionnalisme. Dans le club de la périphérie madrilène, son entraîneur Pepe Bordalas en a fait l'un de ses hommes de base, puisque cet international togolais n'a raté que deux matchs, dont un sur suspension, depuis le début de la saison. Malgré le chemin parcouru, l'Epervier du Togo n'oublie pas ses racines : en décembre dernier, le joueur a organisé un tournoi des centres de formation à Totsi, dans la banlieue de Lomé.

Mahmoud Hassan "Trezeguet" (Egypte – Kasimpasa), 23 ans




Après avoir effectué un premier prêt à Mouscron, ce milieu de terrain offensif international égyptien avait fait cet été le pari d'aller gagner du temps de jeu à Kasimpasa, en Süper Lig turque. Un an après, cet ancien du Ahly du Caire boucle le meilleur exercice de sa carrière, avant de disputer sa première Coupe du monde sous les couleurs des Pharaons. Auteur de 13 buts et 7 passes décisives en championnat cette saison, cet ancien vainqueur de la Ligue des Champions africaine peut être aligné avec un égal bonheur sur le côté droit et sur le côté gauche. Celui qui est surnommé Trezeguet en raison de la ressemblance qu'on lui prêtait dans sa jeunesse avec l'attaquant français aura fait le plein de confiance pour la suite de sa carrière.

Garry Rodrigues (Cap-Vert – Galatasaray), 27 ans




C'est sur la pointe des pieds que Garry Rodrigues était arrivé à Galatasaray en janvier 2017. Une saison et demie plus tard, que de chemin parcouru. Devenu un titulaire à part entière dans l'escouade stambouliote, l'ailier gauche international cap-verdien a délivré 11 passes décisives et inscrit 9 buts, s'imposant comme l'un des éléments clés de la puissance offensive du Cimbom. Né à Rotterdam et formé au Feyenoord, Garry Rodrigues arrive à maturité cette saison en Süper Lig turque après avoir fait les beaux jours du Levski Sofia (Bulgarie) et d'Elche (Espagne). Sa prochaine revente devrait permettre à son employeur actuel de faire une excellente affaire : acheté 4 millions d'euros, le Requin
Bleu, sous contrat avec les Stambouliotes jusqu'en juin 2021, ne devrait pas être cédé pour moins de 20 millions d'euros s'il est vendu cet été.

Salif Sané (Sénégal – Hanovre), 27 ans




Lui va quitter son club avec la satisfaction du travail bien fait. En fin de contrat avec Hanovre, Salif Sané rejoindra l'été prochain Schalke 04. Sous les couleurs de la formation de la Ruhr, cet défenseur central, capable également d'évoluer au poste de latéral droit ou comme sentinelle, apportera sa polyvalence et son répondant physique. Avec les vice-champions d'Allemagne, ce produit du centre de formation des Girondins de Bordeaux fera ses premiers pas en Ligue des Champions. Mais avant cela, le frère cadet de Lamine Sané aura disputé sa première Coupe du monde avec les Lions de la Teranga, dont il a rejoint la tanière en juin 2013.

Simeon Nwankwo Tochukwu "Simy" (Nigeria – Crotone), 26 ans




Certains joueurs peuvent se résumer par les chiffres. L'attaquant nigérian de Crotone, Simeon Nwankwo Tochukwu, dit Simy, est de ceux-là. 1m98, 19 apparitions en Serie A, 7 buts dont 6 inscrits dans les 7 journées de Serie A : le longiligne avant-centre est paré pour prendre de la hauteur, sur le terrain comme au classement des buteurs de Serie A. Fer de lance d'une modeste formation calabraise en lutte pour son maintien dans l'élite italienne, le natif de Lagos a également pris du galon dans l'esprit du sélectionneur des Super Eagles, Gernot Rohr, qui l'a retenu dans sa pré-liste pour le Mondial 2018. L'ancien joueur de Gil Vicente (Portugal) n'a jamais paru aussi proche d'exaucer son rêve de
Coupe du monde.

Publicité