L'Éthiopienne Letesenbet Gidey pulvérise le record du monde du semi-marathon en Espagne

Image
L'Éthiopienne Letesenbet Gidey pulvérise le record du monde du semi-marathon en Espagne (1)
Letesenbet Gidey lors des Jeux Olympiques de Tokyo, le 7 août 2021, où elle remporta la médaille de bronze pour les 10.000 mètres .
 
​©Petr David Josek (AP)
Mis à jour le
24 octobre 2021 à 18:02
par TV5MONDE AFP
L'Éthiopienne Letesenbet Gidey a pulvérisé le record du monde du semi-marathon dimanche à Valence, en Espagne, avec un chrono d'1 h 02 min 52 sec, améliorant de plus d'une minute la précédente marque de référence (1:04.02) qui datait d'avril 2021.
 
Pour ses débuts sur la distance, Gidey, 23 ans, a frappé fort en s'offrant un troisième record du monde, après ceux, sur piste, du 5.000 m (14 min 06 sec 62/100e) et du 10.000 m (29 min 01 sec 03/100e).

L'Ethiopienne, médaillée de bronze sur 10.000 m lors des Jeux olympiques de Tokyo, avait établi son record du monde du 5.000 m déjà à Valence, en octobre 2020.

(RE)lire : Jeux olympiques de Tokyo : l'Egypte retrouve goût à l'or grâce à Feryal Abdelaziz

Elle a devancé sa compatriote Yalemzerf Yehualaw qui a également battu le précédent record du monde avec son chrono d'1 h 03 min 51 sec.

Fin août, Yehualaw était devenue la première femme à passer sous le seuil des 64 minutes lors du semi-marathon de Larne (Irlande du nord) avec un chrono d'1 h 03 min 43 sec, mais ce chrono qui lui permettait de battre le record du monde, n'avait finalement pas été validé par World Athletics en raison d'une erreur de mesure pour la longueur du parcours retenu.

Le précédent record du monde (1:04.02) établi par la Kényane Ruth Chepngetich est toujours en attente d'homologation. Pour la fédération internationale, le record du monde homologué est d'1 h 04 min 31 sec par l'Ethiopienne Ababel Yeshanef en février 2020, soit 1 min 39 sec de plus que le chrono établi par Gidey dimanche.

Chez les messieurs, pas de record du monde en revanche, le Kényan Abel Kipchumba s'est imposé en 58 min 07 sec, devant ses compatriotes Rhonex Kipruto (58:09) et Daniel Mateiko (58:26).

Le record du monde reste la propriété du Kényan Kibiwott Kandie avec 57 min 32 sec, à Valence en décembre 2020.