Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Liesse en Tunisie : Kais Saied largement vainqueur de la présidentielle

Liesse en Tunisie : Kais Saied largement vainqueur de la présidentielle

Liesse sur l'avenue Bourguiba à Tunis après l'écrasante victoire annoncée de Kais Saied. (AP Photo/Hassene Dridi)
La télévision nationale tunisienne donne Kais Saied vainqueur du second tour de l'élection présidentielle.
  © AP / Mosa'ab Elshamy

Tunis était en liesse après le raz de marée annoncé pour Kais Saied au second tour de la présidentielle de ce dimanche 13 octobre 2019. Le juriste conservateur arriverait avec plus de 40 points d'avance sur son rival, l'homme d'affaires sorti de prison, Nabil Karoui. Selon les sondages sortie des urnes, il obtiendrait entre 72% et 76% des voix dont quelque 90% en provenance des jeunes de 18 à 25 ans.  

Des milliers de Tunisiens, dont beaucoup de jeunes, se sont élancés dans les rues à l'annonce des premiers sondages révélant une large victoire de l'universitaire conservateur Kais Saied. 

A Tunis, l'avenue Bourguiba, principale avenue du centre de la capitale, a rapidement vu déferler une foule klaxonnant, lançant des youyous et chantant l'hymne national.

Alors que les résultats définitifs ne sont pas encore publiés (ils devraient l'être ce lundi), Kais Saied est donné comme le deuxième président élu au suffrage universel de cette jeune démocratie. 

Le juriste serait arrivé avec 40 points d'avance sur son rival Nabil Karoui, un homme d'affaires sorti de prison à l'occasion du second tour. 

Kais Saied a obtenu 72,5% selon l'institut Emrhod et 76,9% selon l'institut Sigma. Un dernier chiffre repris par la télévision nationale tunisienne hier soir :


TV5

Fermeture des bureaux de vote

Les bureaux de vote ont fermé à 18h heure de Tunis, comme dans ce bureau de vote situé rue de Marseille à Tunis. L'heure est désormais au dépouillement.

 

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE / Mabrouka Khedir

Un scrutin qui divise

Le scrutin pour la présidentielle en Tunisie divise et parfois c'est le cas entre les membres d'une même famille. Cela donne lieu à des échanges et débats enflammés, qui font vivre la démocratie dans ce microcosme. Notre correspondante, Mabrouka Khedir, est allée à la rencontre d'une famille, dont les membres votent différemment.
 

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

 

Le vote des candidats

Nabil Karoui a voté ce dimanche, entouré d'une nuée de caméras, tout comme Kais Saied.

L'homme d'affaires et candidat à la présidentielle, Nabil Karoui, a déclaré à la presse ce dimanche, dont l'AFP : "J'aimerais demander à tous les Tunisiens de sortir voter pour pouvoir corriger et combattre les opérations de tromperie qui ont eu lieu pendant l'élection présidentielle au premier et second tour (ndlr : la précédente élection en 2014). [...] Ils ont trompé nos votes, parce qu'il n'y avait pas d'égalité des chances. Aujourd'hui nous avons l'opportunité".

Nabil Karoui vote lors du second tour de l'élection présidentielle. Tunis, Tunisie, 13 octobre 2019.
Nabil Karoui vote lors du second tour de l'élection présidentielle. Tunis, Tunisie, 13 octobre 2019.
© AP / Hassene Dridi

L'universitaire Kais Saied a lui effectué une déclaration de presse ce dimanche matin : "Le peuple tunisien a donné un nouveau sens à la révolution dans le cadre de la légitimité, dans le respect de la loi, et il veillera sur le respect de la loi. Il [le peuple tunisien] a surpris le monde entier, il a surpris les sociologues et politologues, et sa volonté, il la concrétisera".
 

Le juriste et candidat à l'élection présidentielle, Kais Saied, vote. Tunis, Tunisie, 13 octobre 2019.
Le juriste et candidat à l'élection présidentielle, Kais Saied, vote. Tunis, Tunisie, 13 octobre 2019.
© AP / Mosa'ab Elshamy

Universitaire et expert en droit, Kais Saied avait obtenu 18,4% des voix au premier tour de la présidentielle le 15 septembre, et son opposant Nabil Karoui, alors en prison, 15,5%.

Participation au second tour de la présidentielle

Moins d'une heure avant la fermeture des bureaux, la jeunesse tunisienne "se précipite" pour voter, constate notre correspondante en Tunisie dans ce bureau au Bardo :
 

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE / Mabrouka Khedir

Pour le second tour de la présidentielle, le taux de participation s'élève à 39,2% à 15h30, indique l'ISIE, l'Instance Supérieure Indépendante pour les Élections.

A 11h45, la participation s'élevait à 17,8%. C'est plus qu'au premier tour : le 15 septembre, elle avait atteint 16,3% à 13h, pour finir à 49% en fin de journée, selon l'ISIE.

Les électeurs tunisiens n'ont été que 41,3% pour les législatives du 6 octobre.

Lors du second tour de la présidentielle de 2014, le taux de participation avait atteint 60,1% des inscrits. En cinq ans, le nombre d'inscrits sur les listes électorales a considérablement augmenté, atteignant les 7 millions après les campagnes de l'ISIE.
 

Paroles d'électeurs

Aissa Sarhane est un cadre bancaire à la retraite. Pour lui, "tout est bien organisé". Quant au choix du candidat, Aissa Sarhane assure avoir "bien réfléchi" et "voté en pleine conscience et connaissance du candidat qu'[il a] choisi".

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE / Mabrouka Khedir

Mouhamed Moncef est journalier. "Je veux la paix et la justice sociale", assure-t-il à Mabrouka Khedir. "Je veux des politiques qui nous baissent les prix."

Mouhamed Moncef, journalier. Tunis, Tunisie, 13 octobre 2019.
Mouhamed Moncef, journalier. Tunis, Tunisie, 13 octobre 2019.
© TV5MONDE / Mabrouka Khedir

Zahira Abdelkefi a 60 ans. Elle travaille comme cheffe de cabine pour une compagnie aérienne. Elle attend du prochain président "qu'il écoute les jeunes". "On est dans un gouffre," assène-t-elle.

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE / Mabrouka Khedir

Ouverture des bureaux de vote

La correspondante de TV5MONDE en Tunisie, Mabrouka Khedir, a assisté à l'ouverture du bureau de vote de la rue de Marseille à Tunis :
 

Chargement du lecteur...
© Mabrouka Khedir

C'est la troisième fois en un mois, après les élections législatives la semaine dernière, que les électeurs sont appelés aux urnes.

Avant l'ouverture des bureaux, ils étaient plusieurs à attendre, comme ici rue de Marseille à Tunis.

Des électeurs attendent devant le bureau de vote de la rue de Marseille, avant l'ouverture du bureau.
Des électeurs attendent devant le bureau de vote de la rue de Marseille, avant l'ouverture du bureau.
© Mabrouka Khedir / TV5MONDE

Deux candidats, deux profils

Sept millions de Tunisiens sont appelés à voter pour un second tour qui oppose Nabil Karoui, libéré de prison quatre jours avant ce second tour, à l'universitaire conservateur Kais Saied. L’un des deux deviendra le deuxième président démocratiquement élu au suffrage universel direct de l’histoire du pays.

À lire : Nabil Karoui libéré dans la dernière ligne droite de la campagne

Kais Saied a viré en tête lors du premier tour le 15 septembre 2019, et enregistré depuis des ralliements.

Ce second tour de la présidentielle intervient une semaine après les élections législatives, remportées par Ennahdha. Le parti d'inspiration islamiste obtient 52 sièges sur 217. Il est très loin de la majorité requise de 109 voix pour former un gouvernement seul.

À lire : Législatives en Tunisie, Ennahdha arrive en tête, mais va devoir nouer des alliances

Maurine Mercier, qui travaille pour TV5MONDE à Tunis, rappelle que Nabil Karoui, "toujours inculpé pour blanchiment d'argent et fraude fiscale", veut "abolir la pauvreté".

L'homme d'affaires est le fondateur d'une des principales chaînes de télévision du pays, Nessma, en partie détenue par Silvio Berlusconi. C'est via cette chaîne, et ses opérations de charité largement médiatisées, que Nabil Karoui a bâti sa popularité. Ce parcours lui vaut d'ailleurs "le surnom de "Berlusconi italien", utilisé par ses adversaires, indique Maurine Mercier.

Face à lui, le juriste conservateur Kais Saied : "un modèle d'intégrité" pour ses partisans, "un islamiste" pour ses adversaires".

À lire : Kais Saied, l'invité surprise du second tour

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE
Publicité