Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Ligue des Champions : des favoris prêts à en découdre

Ligue des Champions : des favoris prêts à en découdre

La phase de poules de la Ligue des Champions africaine débute ce vendredi. L'Espérance sportive de Tunis, victorieuse de la dernière édition, remet son trophée en jeu. Elle sera l'un des principaux favoris, au même titre qu'Al-Ahly, double finaliste sortant décidé à renouer avec la gloire, que le TP Mazembe, tout aussi ambitieux, voire que le WAC Casablanca, vainqueur en 2017. Ces ténors seront-ils à la hauteur de leur réputation ? Dompteront-ils des nouveaux venus sans complexe ? Le point sur les forces en présence.

L'Espérance mise sur la stabilité


Pour l'Espérance de Tunis, la séquence est porteuse. Vainqueur de la Ligue des Champions en novembre dernier, le club de Bab Souika fête ce mois-ci son centenaire, en même temps qu'il débute une nouvelle campagne dans l'épreuve reine. Exempté des tours précédents en tant que vainqueur sortant, "Taraji" sera opposé à des habitués, les Sud-Africains des Orlando Pirates (vainqueurs en 1995, finalistes en 2013), et à deux nouveaux venus, le FC Platinum et le Horoya AC. Pour relever ces défis qui paraissent dans leurs cordes, les champions d'Afrique ont fait le pari de ne pas changer une équipe qui gagne. Devenu à 37 ans le plus jeune entraîneur à décrocher le trophée, Mouine Chaabani comptera sur un groupe qui s'est classé cinquième du dernier Mondial des clubs aux dépens des Mexicains de Chivas. La seule recrue d'envergure est pour l'instant le jeune attaquant algérien Tayeb Meziani, déjà apparu décisif le week-end dernier lors de la victoire sur le Club Africain dans le derby de la capitale (2-1).

Al-Ahly a frappé fort au mercato


Lassé d'échouer en finale comme ce fut le cas ces deux dernières années, Al-Ahly n'a pas lésiné sur les moyens pour améliorer un effectif riche d'une quarantaine d'unités. Le club le plus riche d'Afrique, désormais entraîné par l'Uruguayen Martin Lasarte, a recruté l’Angolais Geraldo, révélation de Primeiro de Agosto, rapatrié le prodige maison Ramadan Sobhi, en difficulté en premier League, avant de s'attacher les services du brillant milieu offensif égyptien d'Al-Aïn Hussein El Shahat, contre un chèque record de 5 millions de dollars (4,3 millions d’euros). Ces efforts paieront-ils dans un groupe D où l'AS Vita Club s'annonce comme le principal adversaire. Finalistes de la Coupe de la Confédération, les Dauphins Noirs de Kinshasa ont perdu leurs ailiers Mukoko Batezadio (parti à l'Ittihad Tanger) et Eddy Emomo (cédé à Smouha en Egypte) mais conservé leur entraîneur Florent Ibenge, fidèle au poste depuis 2013. Cette stabilité tranche avec l'instabilité chronique sur le banc ahlawy, qui a vu défiler une dizaine de techniciens pendant la même période.

Le WAC Casablanca et le TP Mazembe en quête de repères


Vainqueur de l'édition 2017, le WAC Casablanca a commencé l'année en remportant le derby face au Raja. De nouveau entraîné par le Tunisien Faouzi Benzarti, le Wydad a pris l'ascendant en championnat, mais entend désormais reprendre le dessus sur son rival local, vainqueur l'an passé de la Coupe de la Confédération. Grâce à sa qualification aux dépens du Jaraaf, la formation wydadie a en tout cas déjà établi un nouveau record dans l'histoire des équipes marocaines en participant à la phase de poules pour la quatrième saison de suite. S'ils veulent sortir d'un groupe A riche de deux ex-vainqueurs (les Sud-Africain des Mamelodi Sundowns en 2016 et les Ivoiriens de l'ASEC Mimosas, lauréats en 1998), les "Rouges" ne devront prendre aucun adversaire à la légère. Resté calme sur le marché des transferts, le TP Mazembe évoluera dans un groupe C à dominante nord-africaine, avec pour adversaires Ismaïly, le CS Constantine et le Club Africain, vainqueur de la Coupe des clubs champions ancienne formule en 1991. Privés pour un mois au moins de leur buteur Ben Malango, les Corbeaux miseront sur leur grande expérience pour aller plus loin qu'en 2018, quand Primeiro de Agosto leur avait barré la route en quarts de finale.

Des outsiders aux dents longues


Le changement de formule de la Ligue des Champions, avec le passage de deux à quatre poules de quatre équipes a ouvert des perspectives nouvelles à bien des clubs. Dans ce cercle moins fermé qu'auparavant, de nouveaux venus se glissent de plus en plus. C'est notamment le cas du Horoya Athlétic Club. Déjà présent à ce stade de la compétition la saison passée, le club de Conakry avait réussi à atteindre les quarts de finale. Sensation des 16emes de finale avec une folle remontée aux dépens des Libyens d’Al-Nasr Benghazi, les Guinéens entraînés par le Français Patrice Neveu tenteront de surfer sur cet exploit. Sans grandes références continentales, les Nigérians de Lobi Stars, les Zimbabwéens de Platinum, les Algériens du CS Constantine et de la JS Saoura comme les Tanzaniens de Simba, de retour en phase de poules après une quinzaine d'année d'absence, espèrent eux aussi profiter de leur statut d'outsider pour bousculer la hiérarchie.

Programme de la 1ere journée :


Groupe A :
Vendredi : Lobi Stars (NGA) - Mamelodi Sundowns (AFS)
Vendredi : WAC Casablanca (Mar) - ASEC Mimosas (CIV)

Groupe B :
Vendredi : Horoya AC (GUI) - ES Tunis (TUN)
Samedi : FC Platinum (ZIM) - Orlando Pirates (AFS)

Groupe C :
Vendredi : Club Africain (TUN) - CS Constantine (ALG)
Samedi : TP Mazembe (RDC) - Al-Ismaïly (EGY)

Groupe D :
Samedi : Simba SC (TAN) - JS Saoura (ALG)
Samedi : Al Ahly (EGY) - AS Vita Club (RDC)