Madagascar : un nouveau prévenu dans le cadre de la tentative d’assassinat du président

Image
Madagascar : un nouveau prévenu dans le cadre de la tentative d’assassinat du président (1)
Andry Rajoelina, président de Madagascar depuis janvier 2019, aurait été visé par une tentative d'assassinat déjouée par les autorités. Sept personnes sont entendues par les enquêteurs.
Themba Hadebe / AP
Mis à jour le
26 juillet 2021 à 16:13
par Margot Hutton

Un Américain est entendu par les enquêteurs dans le cadre de la tentative d’assassinat déjouée du président Andry Rajoelina. Les six autres suspects, parmi lesquels deux Français sont toujours entendus par les forces de l’ordre.

Un septième suspect a été arrêté et est venu s’ajouter à la liste des suspects entendus dans l’affaire de la tentative d’assassinat déjouée du président de la République de Madagascar.

Russel K., de nationalité américaine, dirige une entreprise détenant les plus grosses ressources de pétrole lourd dans le pays, implantée à Madagascar depuis 2004. Il est entendu avec les enquêteurs en charge des investigations sur la tentative d'assassinat du président Andry Rajoelina.

Selon les informations de Jeune Afrique, les enquêteurs ont retrouvé des courriels adressés à l’entreprise dont Russel K. dirige la branche locale, pour demander à l'entreprise des financements pour le projet d'assassinat, en fouillant dans l’ordinateur de Paul R. Ce qui  aurait conduit les enquêteurs à perquisitionner les locaux de l'entreprise et à arrêter Russel K.

Peu d’éléments de la part des autorités

Mardi 20 juillet, six suspects, parmi lesquels deux français, ont été arrêtés. “Selon les preuves matérielles en notre possession, ces individus ont échafaudé un plan d'élimination et de neutralisation des diverses personnalités malgaches dont le chef de l’État”, avait expliqué la procureure générale Berthine Razafiarivony lors d’un point presse le lendemain.

Même si l’affaire a eu droit à une médiatisation importante lors de l’annonce des premières arrestations, les autorités n’ont apporté que peu de précisions suite aux premières arrestations. Hormis des annonces sur des saisies d’armes et de sommes d’argents, aucun autre élément concret n’a été apporté.

Les deux français, Philippe F. et Paul R., seraient d'anciens officiers à la retraite. Paul R., de nationalité française et malgache, était conseiller d’Andry Rajoelina jusque 2011. Philippe F., quant à lui, serait gérant d’une entreprise d’investissement et de conseil pour des investisseurs internationaux à Madagascar.