Mali : "Kidal est le symbole du malentendu entre la France et Bamako"

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Mis à jour le
12 octobre 2021 à 18:35
par TV5MONDE Ousmane Ndiaye
Paris a entrepris en juin de réorganiser son dispositif militaire au Sahel, en quittant notamment les bases les plus au nord du Mali (Kidal, Tombouctou et Tessalit) et en prévoyant de réduire ses effectifs dans la région d'ici à 2023 à 2.500-3.000 hommes, contre plus de 5.000 aujourd'hui. La base de Kidal a une grande importance symbolique, comme nous l'explique Ousmane Ndiaye. Lors de l'opération Serval "quand les forces française libèrent Kidal, les forces maliennes n'y entrent pas. Kidal est tenue par l'armée française."