Mali : pourquoi Assimi Goïta et Abdoulaye Diop sont épargnés par les sanctions de la Cédéao

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Mis à jour le
19 novembre 2021 à 11:19
par TV5MONDE
La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), qui juge que la transition n’est pas assez rapide au Mali, a décidé de sanctionner 149 personnalités du pays. La liste compte toutefois deux absences remarquées, celles du colonel Assimi Goïta, président de la transition, et du ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop. Selon le journaliste Serge Daniel, l’objectif de l’institution sous-régionale est « de ne pas fermer la porte au dialogue. »