Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Mané, Aubameyang, Hakimi... : Bougeront-ils cet été ?

Mané, Aubameyang, Hakimi... : Bougeront-ils cet été ?

Si les compétitions sont arrêtés pour cause de coronavirus, les rumeurs de transferts continuent d'alimenter la chronique. Certaines pointures africaines pourraient ainsi changer de club l'été prochain. Le point sur quelques dossiers chauds à venir.

Mané, le Real ou rien ?


Lié jusqu'en juin 2023 avec Liverpool, Sadio Mané était arrivé de Southampton pour 41 millions d'euros en 2016. Sa valeur marchande a au minimum triplé depuis. La victoire en Ligue des Champions et le cavalier seul réussi cette saison avant l'interruption de la Premier League font que les Reds ne revendront certainement jamais le Sénégalais à un autre club anglais. La seule porte de sortie envisageable pour le quatrième du dernier Ballon d'Or est aujourd'hui le Real Madrid, où Zinédine Zidane apprécie son profil. Mais il faudrait mettre 150 millions d'euros sur la table. Pas gagné vu les conditions "confinées" actuelles ! Pour Mohamed Salah, lui aussi lié à Liverpool jusqu'en juin 2023, le marché est assez similaire : très cher et pas n'importe où. Là encore, on voit mal l'Egyptien signer dans un club anglais concurrent.

Aubameyang, la tentation espagnole


Pour Pierre-Emerick Aubameyang, en revanche, la donne est différente. Convaincant depuis son arrivée en janvier 2018 à Arsenal (co-meilleur buteur de la Premier League en 2018-2019 avec 22 réalisations pour un total de 61 buts toutes compétitions confondues avec les Gunners), le Gabonais a de quoi être frustré sur le plan des résultats. L'ex-Stéphanois ne se presse d'ailleurs pas pour prolonger. Avec une seule année de contrat, l'ancien du Borussia Dortmund est en position de force, avec une valorisation aux alentours des 50 millions d'euros. Une bonne affaire possible pour un grand d'Espagne ? Déjà approché par le Barça l'hiver dernier, "PEA" dont la mère est espagnole ne cache pas son attirance pour le Real Madrid, où Zinédine Zidane recherche des solutions offensives complémentaires à Karim Benzema.

Hakimi, à la croisée des chemins


L’avenir d’Achraf Hakimi est des plus indécis. Le latéral international marocain de 21 ans arrive au terme de son prêt avec le Borussia Dortmund et le Real Madrid ne lui a pas encore signifié l’intention de le récupérer. Face à cette situation, les rumeurs vont bon train. Le mois dernier, Mundo Deportivo évoquait pas moins de sept clubs à l'avoir placé sur leurs tablettes : outre le Borussia Dortmund, susceptible de s'attacher définitivement ses services, étaient cités le PSG, Chelsea, Tottenham, Arsenal, la Juventus, et le Bayern Munich. Après avoir démenti un accord avec le Real Madrid, l'agent du joueur, Alejandro Camano, est sorti du silence pour démentir tout contact avec le Bayern. Les enchères n'ont pas fini de monter pour le défenseur le plus décisif de la saison (7 buts et 10 passes décisives en 37 matchs).

Traoré, la bonne affaire à droite


Joueur fiable et régulier, auteur d'une excellente saison avec le Stade Rennais, Hamari Traoré voit les courtisans se multiplier à un an de la fin de son contrat. En quête d’un élément susceptible de compenser le départ prévu de Thomas Meunier, le Paris Saint-Germain a coché le nom de l'international malien. Mais le club de la capitale française n’est pas la seule formation huppée à cibler l'ancien de l'Académie Jean-Marc Guillou de Bamako. Le FC Barcelone, désireux de se débarrasser du Portugais Nelson Semedo, et le FC Séville, habitué à faire son marché en Ligue 1, se sont également mis sur les rangs, tout comme le Napoli, en quête de sang neuf derrière. A moins que les dirigeants rennais ne parviennent à convaincre l'un de leurs meilleurs éléments de rempiler en vue de leur participation à la Ligue des Champions.

Onana, le bon de sortie


André Onana a crevé l'écran en Ligue des Champions la saison dernière lors de l'épopée de l'Ajax Amsterdam. Nommé pour le trophée Yachine de meilleur gardien, l'international camerounais est un homme très demandé sur marché. Son club en est d'ailleurs parfaitement conscient. « André est très important pour nous, et bien évidemment, nous ne voulons pas le perdre. Mais c’est vrai qu’il y a un accord, passé l’année dernière, qui prévoit ce qui arrivera si le bon club arrive avec la bonne offre », a ainsi déclaré l'entraîneur de l'Ajax, Erik Ten Hag. En clair, l'ancien de l'Eto'o Academy et du Barça dispose d'un bon de sortie à deux ans de la fin de son contrat. Cela pourrait aiguiser l'intérêt supposé du PSG, mais aussi celui de Chelsea, où l'Espagnol Kepa Arrizabalaga ne fait pas l'unanimité.

Publicité